Partagez | 
 

 Félicie Daubusson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/12/2015

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 25 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #0099cc

http://archipel.forums-actifs.com/t1471-felicie-daubusson#18241

MessageSujet: Félicie Daubusson   13/12/2015, 18:13



FÉLICIE DAUBUSSON

Peuple d'appartenance :
Mésorianne
Classe sociale:
Prêtresse Hyranne
Métier:
Marcheuse

Lieu de naissance :
Îleglace
Âge du personnage:
25 ans
Lieu d'habitation:
Aucun, du fait de son statut.


PHYSIQUE


Taille : Poids : Couleur des yeux :
194 cm
79 kg
Bleus
Couleur de la peau: Couleur des cheveux : Longueur des cheveux:
Pâle
Châtain foncé
Longs
Description physique générale de votre personnage   :
« Elle fait toute ma fierté. Aussi belle que sa mère, elle a hérité d'elle ses cheveux d'une jolie couleur châtaigne et de ses yeux … Ses yeux bleus. Elle sourit comme elle, sans excès, juste un peu, presque timide. Et comme elle, la petite a un regard souvent perdu, sans doute qu'elle est ailleurs. Parfois, j'ai l'impression que Flavine est toujours parmi nous. Qu'à travers le regard de sa fille, elle vit encore. Oh, je me fourvoie, je l'entends bien. Mais elles se ressemblent tellement, toutes les deux. Félicie possède cette grâce, cette douceur dans les gestes, qui rendait mon aimée tellement unique à mes yeux. Flavine aurait été si fière d'elle. Quand nous allions nous coucher, elle aimait rester au chevet de Félicie quelques minutes après qu'elle se soit endormie. Elle me regardait avec une tendresse touchante et elle murmurait : « Ne trouves-tu pas qu'elle est magnifique ? ». Je lui répondais toujours qu'elle l'était autant qu'elle-même. Mais tout père trouverait son enfant merveilleux, c'est bien normal. Toutefois j'imagine que ses traits doux et fins attirent l'attention de certains mécréants. Je l'ai déjà bien mise en garde, ma petite. Elle sait se méfier. Oh, n'allez pas vous leurrer, je sais bien que ma fille n'a pas que des qualités. Tenez, elle a souvent des gestes un peu gauches. Oui … elle est plutôt maladroite, il lui arrive facilement de se prendre les pieds dans un buisson et de rentrer un peu amochée. Notre déesse l'en garde, il ne lui est encore jamais rien arrivé de vraiment grave. Mais, plus jeune, nous nous inquiétions beaucoup de sa résistance physique. Elle est tombée malade deux fois au cours de la même année ! Deux fois ! Et elle n'avait que huit ans. J'ai vu Flavine pleurer comme jamais, se demandant si Hygérie avait abandonnée la petite. Mais notre déesse est bonne. C'est ce que je lui ai dit. De ne pas s'en faire car elle aime son peuple. Que nous sommes pieux et respectons les règles d'hygiène. Qu'il n'y avait aucune raison qu'Hygérie abandonne Félicie. Et c'est même tout le contraire. Aujourd'hui, je pense pouvoir sourire de cette peur d'antan. »

Témoignage de Théobal Daubusson, 58 ans, père de Félicie.




MENTAL ET RELATIONS

Que peut penser un inconnu de votre personnage:
« Quand elle s'est présentée à notre porte, j'ai vu mon mari pleurer pour la première fois. Edwin, notre fils de 17 ans, s'était cassé le bras cinq jours auparavant et la plaie qui en avait résulté commençait à devenir vraiment vilaine. Nous avons mandé un messager pour qu'une Prêtresse nous vienne en aide mais, Hygérie l'en garde, il lui est peut-être arrivé malheur en chemin ; nous ne l'avons jamais revu. Par chance, cette Prêtresse passait par-là. Mon mari et moi n'y croyions plus !
La jeune femme avait, nous a-t-elle dit, perçu notre douleur sur son chemin. Et elle s'était arrêtée pour nous. Oh, elle reflète absolument tout ce qu'on s'attendrait à voir chez une Prêtresse Hyranne ! D'une douceur et d'une bonté infinie. Elle a été aux petits soins pour Edwin pendant trois longs jours, avant qu'enfin l'état de notre enfant permette à la Prêtresse de nous quitter. Chaque matin, elle s'occupait d'Edwin, prenait de nos nouvelles et discutait avec nous pour nous rassurer. Elle s'en allait ensuite faire le tour du village, s'enquérant çà et là d'un malade à aider. Puis elle revenait coucher à la maison, le soir, après avoir pris soin de s'être occupée de changer les pansements d'Edwin. Toujours discrète, c'est à peine si l'on remarquait sa présence. Mais, pendant son séjour, la maison était comme enveloppée dans un voile de bienfaisance. Comme si la demoiselle irradiait, involontairement, de cette bonté généreuse qu'elle nous offrait. Hygérie choisit bien ses Prêtresses, ça ne fait aucun doute. Oh mais, j'y pense ! Elle ne nous a même pas donné son nom ! »

Témoignage d'Andréanne Leloin, 42 ans, habitante du Domaine d’Épieux.


Comment ses proches décriraient votre personnage :
« On s'accordera, mes deux frères et moi, à dire que Félicie a vraiment été comme une seconde maman, pour nous. Pour moi, moins que pour mes cadets, bien sûr. Étant l'aîné de la famille, mon rôle était d'aider notre père avec l'élevage et, tout comme lui, je m'y perdais en tentant d'oublier le … la … enfin, ce qui est arrivé à notre mère. Je dois avouer, un peu honteux, tout de même, que je n'ai pas pu regarder mes petits frères en face. Ils étaient si dévastés … J'envie Félicie. Elle est courageuse, bien plus qu'on ne pourrait le croire. Sous ses airs doux et faibles, elle nous a prouvé avoir une force transcendante. Jamais je n'ai eu autant d'estime pour ma sœur que ce jour où elle a prit le relais pour donner aux petits l'éducation et l'amour dont ils avaient besoin. Dire qu'elle n'avait alors que dix ans. C'était une enfant, en ce temps-là. D'aucun dirait que je mens, qu'une gamine ne pouvait décemment pas se comporter en adulte aussi jeune. Eh bien, c'est faux.
Si j'avais été moins couard, j'aurais moi-même endossé ce rôle. Mais Père et moi n'avons pas pu. On peut nous blâmer, nous le savons. Félicie, quant à elle, a été d'une constance sans faille. Elle n'a jamais manqué à ce qu'elle s'était elle-même attribué comme devoir.
En plus de faire l'éducation des enfants, elle tenait la maison impeccable, elle cuisinait pour nous, rangeait et lavait nos affaires. Et, comme Mère, quand elle en avait le temps, elle nous aidait avec la meute. D'aussi loin que je me souvienne, Félicie a toujours été travailleuse et volontaire. Malgré sa maladresse, souvent oppressante, elle donne vraiment le meilleur d'elle-même et ça se voit. Je crois que, sans elle, la famille ne se serait pas relevée. »

Témoignage de Ludwig Daubusson, 28 ans, frère aîné de Félicie.

« Félicie ? C'est la douceur et la gentillesse à l'état pur, ça ne fait aucun doute. Malgré tout, on lui a souvent répété de ne pas trop s'impliquer. Père dit qu'elle finira blessée, un jour. Pas physiquement mais dans son cœur. Elle est trop généreuse, si elle le pouvait, elle donnerait sa vie pour un parfait inconnu. Cette idée nous fait tous un peu tressaillir.
Elle voit du bon en tout le monde, j'ignore comment elle fait. Je me suis souvent demandé si ce n'était pas une approche de la vie un peu trop puérile. En fait, je crois que c'est une réelle force de conviction, aujourd'hui. Et de caractère. Félicie ne se laisse jamais avoir par les rumeurs. Elle refoule jusqu'à ses premières impressions sur une personne, taisant les jugements, pour lui laisser le bénéfice du doute au moins une fois. On en a parlé, un jour, elle m'a expliqué comment elle essayait de fonctionner avec les gens. Elle ne parle pas beaucoup, pourtant. Et encore moins d'elle-même. Mais, étonnamment, elle veut bien se confier à moi, de temps en temps. Et, c'est évident, je serai toujours là quand elle aura envie de parler. Je l'aime de tout mon cœur. »

Témoignage de Léandre Daubusson, 20 ans, frère cadet de Félicie.

« Ah, oui, c'est vrai. On a vite fait de la croire fragile ou faible d'esprit, facilement manipulable. Allez savoir, c'est peut-être ses beaux yeux bleus et son teint pâle qui lui donnent un air de porcelaine. Et quand elle se cogne contre une table, une porte, une chaise, que ses yeux s'embuent et qu'elle tente un petit sourire, comme pour s'excuser … eh bien on doit sûrement se dire qu'elle est gentille, mais un peu niaise.
Ce serait bien mal la juger, cependant. Félicie n'est pas ce qu'elle paraît. Au fond, elle est forte, déterminée, même si elle n'en a pas l'air physiquement, c'est l'esprit qui prime chez elle. Mes frères, mon père et moi, on a appris à voir au-delà de ce qu'elle paraît pour les autres. A force de la côtoyer, de la voir évoluer et de grandir à ses côtés, une sorte de respect emprunt d'amour s'est développé doucement. On ne se rend pas bien compte, quand on est petit, de tous les efforts qu'elle a fait, de tout ce qu'elle a dû prendre sur elle. Aujourd’hui, je me dis que ses petites épaules ont été bien solides. »

Témoignage de Thobias Daubusson, 18 ans, frère benjamin de Félicie.


Intérieurement comment se décrirait votre personnage :
J'ai peur de ne pas être à la hauteur.

Une phrase qui me hante. Jamais je ne l'exprime, cela dit. Je ne peux pas. Mes frères ont besoin de moi, mon père aussi. Et maintenant, tous ces gens. Hygérie m'a confié une tâche bien compliquée. Père dit que c'est l'épreuve de la perte de Mère qui a été déterminante : selon lui, m'occuper ainsi de toute ma famille a retenu l'attention de notre déesse qui a alors vu en moins une future Prêtresse. Il dit qu'elle a patiemment attendu que je sois une femme pour ensuite m'enjoindre à prendre place dans ses rangs. C'est un immense honneur, bien entendu, mais un si lourd fardeau. J'ai peur de tant de choses. Même si mes frères sont grands, maintenant, ils auront toujours besoin que je place mes mains sur mes hanches, prenne un air sévère et les sermonne un peu. Mes devoirs changent au fil du temps, de nouveaux viennent s'ajouter et je me dis que je finirai peut-être par crouler sous le poids des responsabilités. Je n'ose en parler à personne. Alors, le soir, je me recroqueville contre la fourrure d'Huriel et je pleure en silence.

Ce que les gens pensent de moi me tourmente, parfois. J'ai toujours appris à faire bonne impression, à être polie, calme, et, ainsi, à ne jamais nuire à la réputation de Père. Il affirme que nous devons donner la meilleure image possible de la famille Daubusson, sans quoi il pourrait perdre son travail. Alors, même aujourd'hui, même en tant que Marcheuse, je fais en sorte d'être aussi irréprochable que possible. J'ai bien suivi les enseignements des Résidentes, je les ai retenus et j'essaie de les appliquer tous les jours. Ainsi, je ne causerai d'ennuis à personne. Mais je crois que, jusque là, les gens ne me tiennent pas en trop mauvaise estime.
Je ne suis pas dupe, je vois bien qu'ils me prennent un peu pour une gentille idiote. Ce n'est pas bien grave, tant qu'ils n'ont pas de pensées plus terribles à mon sujet.


Globalement que pense votre personnage des deux autres peuples ?
Félicie n'a pas de point de vue tranché concernant les autres peuples. Selon elle, chacun a sa place et elle ne rechignera pas à aider quiconque a besoin de son art du soin ; si Hygérie le décide, elle se pliera à sa volonté quelle que soit la provenance du nécessiteux. D'un naturel relativement ouvert d'esprit, la jeune femme tente de ne pas camper sur des idées reçues et se fait un devoir de chasser de son esprit tout préjugé. Évidemment, ce n'est pas toujours facile et certaines appréhensions demeurent : la puissance des Torkos continuera à l'effrayer, quand bien même essaierait-elle de se raisonner, par exemple.


Quelles relations et attitudes votre personnage entretient-il vis à vis de la religion:
Les parents de Félicie ont toujours fait en sorte que la jeune femme prête une attention toute particulière à son hygiène de vie, pour ainsi rendre hommage à Hygérie. Cela a été un point clef de son éducation et de celle que Félicie a elle-même donné à ses frères, quand leur mère est décédée.

« Souvent, Père chuchote que c'est par nos pratiques très pieuses que notre famille a eu la chance de voir une Prêtresse Hyranne parmi les nôtres. C'est un véritable honneur pour nous et nous en sommes tous très fiers. Il faut le comprendre, à part l'élevage, nous n'avons rien pour nous distinguer : nous n'avons pas énormément d'argent. Certes il a acquis une petite renommée aux alentours, au fil des saisons, mais ça ne fera jamais de nous des nobles. Mais Hygérie n'a que faire de l'argent quand elle choisit ses Prêtresses, c'est ce que dit Père. Félicie fait la joie de la famille, bien que ce fût déjà le cas avant le choix de notre Déesse de la rallier à ses rangs. On a pu garder notre sœur à nos côtés pendant quelques années avant l'Infection – Félicie est devenue une femme relativement tard comparé à certaines autres jeune filles des environs. Mais n'en parlons pas trop, cela la met d'ordinaire assez mal à l'aise. L'important n'est pas tant le passé mais ce qu'elle est devenue aujourd'hui, j'imagine... C'est certain, cet événement si important nous rend plus fervents encore à l'égard de notre Déesse. »
Ludwig Daubusson.


Pour la jeune Prêtresse, Hygérie est d'une importance capitale. D'autant plus depuis qu'elle s'est mise à son service. Elle n'a encore jamais vu la Déesse à proprement parler mais elle l'entend parfois chuchoter lorsqu'elle la prie en utilisant son art du soin. Elle l'a également vu apparaître dans son rêve, tout du moins ce que la demoiselle avait considéré comme un rêve, le deuxième jour de l'Infection. Elle était tellement mal en point à l'époque qu'elle ne saurait conter exactement ce qu'elle avait alors vu, entendu et vécu.

En ce qui concerne les autres Dieux, Félicie les respecte et honore leurs noms comme il se doit. Il ne lui viendrait jamais à l'idée d'en faire autrement. Mais il va de soi que son amour s'offre tout entier à sa Déesse et qu'elle ne pourrait décemment pas le partager entre les différents autres Dieux.






BIOGRAPHIE

VOTRE PERSONNAGE EST :

[X]Célibataire
[]Marié
[]Veuf/Veuve



Ses relations :
La jeune femme entretient de très bonnes relations avec toute sa famille qu'elle aime du plus profond de son cœur. Elle a fait de son mieux pour s'occuper de ses frères et de la maison depuis le décès de sa mère. Elle avait alors 10 ans et a dû prendre le relais très rapidement afin que les deux bambins qui la précédaient reçoivent une éducation adéquate. Ce ne fût pas de tout repos mais leurs relations n'en furent que renforcées au fil des saisons. Elle a beaucoup de respect pour son père et son frère aîné, pour tous les efforts qu'ils font au quotidien. Et elle est très fière de sa famille. En dehors de cette dernière, d'ailleurs, Félicie n'a pas de proches. Ils n'ont pas réellement de famille éloignée, ils n'ont que très peu de connaissances et un nombre d'amis qui tient sur les doigts d'une main.

Outre ceci, la Prêtresse accorde un amour et une attention toute particulière à l'élevage de sa famille. Elle a tissé une relation privilégiée avec l'un des canidés de son père, Huriel, qu'elle a un jour sauvé de la noyade, tout en risquant sa propre vie. Cela avait mis son père dans une colère noire, peut-être était-ce même la seule fois qu'elle le vit dans un tel état. Mais dès lors, Huriel ne quitta plus la jeune femme : il est devenu son confident, son meilleur ami. C'est d'ailleurs Huriel qui l'accompagne dans sa Marche aux quatre coins d'Archipel. A sa sortie du temple, elle déclina gentiment le cheval qu'on lui avait proposé et se rendit immédiatement chez son père pour y récupérer Huriel. C'est un souvenir qui lui rend toujours le sourire : son chien-ours frénétique à l'idée de retrouver sa maîtresse et son père, les larmes aux yeux, lui tendant la selle qu'il avait fait faire sur mesure, pour le début de sa Marche, et qui avait dû lui coûter les quelques gallions d'argent qu'il avait mis de côté.  


Son histoire :


Chapitre Premier

C'est avec un grand sourire que Théobal accueillit la réaction de sa petite fille. Ses yeux s'étaient illuminés et ses cheveux s'envolaient et retombaient au rythme des petits bonds d'excitation que faisait l'enfant. Il ne put contenir un rire amusé et se retourna pour plonger son regard dans celui de sa femme, heureux, comblé tout simplement. Depuis qu'ils vivaient tous les deux, il s'était trouvé chanceux et sa vie avait pris une tournure qu'il n'aurait jamais pu suspecter. Et aujourd'hui, gâté de deux beaux enfants, Théobal était aux cieux. Son aîné venait de fêter son huitième anniversaire et la petite dernière avait alors cinq ans. Il ne se doutait pas encore que sa femme était sur le point de donner naissance à un autre bambin mais la nouvelle, lorsqu'il l'apprendrait, le ravirait sans doute au plus haut point. Théobal était fier de sa vie et de sa famille. Il n'était pas bien riche et vivre au jour le jour se révélait souvent un véritable défi. Mais l'optimisme de Flavine, sa compagne, était son ancre.

« Alors on y va, Père ? On y va ?! » chouina la petite en tournant frénétiquement autour de son paternel et en s'agrippant à ses jambes une fois sur deux.

Il laissa échapper un petit rire et répondit :

« Mais oui, nous y allons ! Rejoins donc ton frère en bas qu'il te vêtisse un peu. »

Sans plus attendre, la gamine se précipita aux bas des escaliers, sans même prêter attention à la voix inquiète de son père qui lui ordonna d'être prudente. Flavine s'approcha de son mari et passa son bras sous le sien.

« Depuis le temps qu'elle me demandait d'aller voir la meute. »

Elle sourit paisiblement, heureuse que sa petite puisse enfin côtoyer les animaux de leur famille. L'élevage était, pour eux, la source de leurs revenus. Ils élevaient un peu de bétail mais c'est surtout leurs chien-ours qui rapportaient de quoi subvenir à leurs besoins. Ils mettaient toute leur énergie à en faire de braves bêtes, fidèles à leurs maîtres et obéissants. Ils s'assuraient ainsi des clients qui réservaient normalement les chiots avant leur naissance. Leurs chiens-ours étaient réputés être costaux, bien dans leurs pattes et d'excellents gardiens. Ils faisaient des montures plus résistantes que les chevaux et plus polyvalentes : les chien-ours étaient en effet capable de protéger un troupeau, de chasser ou de servir de monture. Ils étaient également de braves compagnons de vie, bien que peu servaient uniquement à remplir cette unique fonction.

« Elle va être ravie ! J'ai tout de même un peu peur de certaines réactions, les chiots peuvent être un peu brusque par moment. Ils ne contrôlent pas du tout leur force.
- Oh, ne t'en fais donc pas pour ta fille. Il ne lui arrivera rien. Neyya veillera à ce que les chiots ne soient pas trop excités, tu le sais bien.
- Oui, c'est une mère exemplaire, souffla Théobal, fier de sa lice qui lui avait déjà fait deux belles portées.
- Tu t'inquiètes pour elle ? demanda Flavine en descendant l'escalier avec son mari.
- Disons que c'est sa dernière portée et qu'on ne peut être sûrs de comment sera celle d'Indianis … »

Descellant l'angoisse de son époux, la Mésorianne lui serra l'avant-bras. Elle lui sourit chaleureusement et lui promit que tout irait bien. Elle eût raison. Indianis leur offrit, deux saisons plus tard, une magnifique portée en très bonne santé et le travail qu'ils firent avec les chiots raviraient leurs clients. L'affaire prospérerait sans aucun doute. Mais Flavine n'avait pas pris en compte la suite tragique des événements. Comment aurait-elle pu ? Elle était simplement fidèle à elle-même, joyeuse, optimiste, douce, quoiqu'il arrive. Elle ne se serait douté de rien, elle aurait même certainement refusé de l'imaginer.



Chapitre Deuxième

Un tissu noir noué autour de son poignet et remontant sur son avant-bras signalait le deuil terrible qui hantait le cœur de la fillette. A onze ans, cela faisait désormais plusieurs saisons que Félicie portait le décès de sa mère aux yeux de tous. Elle ne sortait pourtant pas souvent, ainsi, il s'agissait plus d'un symbole pour elle, un signe de respect envers sa mère. Cette dernière lui avait fait promettre de ne pas porter de vêtements noirs et si la jeunette faisait au mieux pour respecter cette volonté, elle ne pouvait se résoudre à supprimer le morceau de tissu de sa garde-robe. Ce souvenir était encore trop présent, tenace, il s'accrochait à son âme et ne semblait pas vouloir la laisser en paix.

Un panier à la main, la gamine se dirigeait, à pied, vers le village le plus proche. Dans sa poche, quelques piécettes de bronze, de quoi acheter des vivres pour les jours suivants. Le vent froid lui mordillait les joues et les oreilles, elle rentra sa tête dans ses épaules et, courageusement, elle continua. En vérité, Félicie n'avait qu'une envie : rentrer au plus vite. Mais elle pensa à Ludwig et à son père qui devaient être en train de s'occuper de la meute et de rentrer le troupeau. L'hiver s'annonçait rude à Îleglace cette année. Il ne fallait pas que l'on perde de bêtes, elles étaient indispensables. En avançant, bravant le froid, la brunette s'imaginait les chiens-ours de son père : grands, robustes et dévoués. Quelque part, il fallait qu'elle s'en inspire. Dans son esprit d'enfant, elle pourrait peut-être leur ressembler, si elle y croyait très fort.

Elle rentra quelques heures plus tard, son panier plein de nourriture emballée dans différents tissus. Aussitôt, elle appela ses deux petits frères et leur demanda de la rejoindre pour l'aider à préparer le repas du soir. Il fallait que tout soit prêt quand les hommes de la maison rentreraient. Ils avaient travaillé très dur, dans le froid, toute la journée. C'est sans broncher que Léandre arriva dans la pièce faiblement éclairée, son marmot de petit frère accroché à son bras. Félicie leur sourit et les embrassa sur la joue l'un après l'autre. Elle leur assigna leur tâche respective et même le petit Thobias mit du cœur à l'ouvrage.

Entre l'éducation des petits, les tâches quotidiennes et l'élevage, les saisons défilèrent à une vitesse alarmante. La fillette grandit et se métamorphosa littéralement. Ses traits s'affinèrent, son corps s'élança et des formes de plus en plus féminines apparurent. Son comportement et son caractère, toutefois, ne furent altérés ni par le temps, ni par le chagrin, la peur ou les soucis. Du moins, en apparence. Dotée du même optimisme que sa défunte mère, Félicie partait du principe que la vie aurait pu être pire pour sa famille et elle. Elle égayait les soirées mornes en chantonnant, elle préparait de bons petits plats et elle donnait de son amour et de sa douceur à qui en avait besoin.

C'est peut-être pour ces qualités qu'elle fut choisie. Personne ne saurait le dire.



Chapitre Troisième

Un bruit sourd tira Léandre de son sommeil. Pendant une fraction de secondes, il croyait être au beau milieu d'un rêve. Seulement, les gémissements qui s'élevaient, brisant le silence de la nuit, le firent douter. Il se leva discrètement, faisant bien attention à ne pas réveiller ses frères et il se faufila à l'extérieur de la chambre. Ses pieds gelés lui rappelèrent bien vite qu'il aurait dû se couvrir un peu plus. L'air était mordant, la maison trop peu chauffée. Il pénétra dans la chambre de Félicie, alerté par les geignements étranges qui s'échappaient de la pièce. Son cœur battait la chamade tandis qu'il s'approchait de sa sœur.

« Félicie ? Tu vas bien ? » souffla-t-il prudemment.

Il remarqua, en s'avançant, que sa sœur n'était plus sur son lit. Elle était étendue sur le sol et tandis qu'il se précipitait vers elle, celle-ci se recroquevilla. Léandre tenta de l'attraper comme il put pour la relever mais, en vain : il n'avait pas assez de force pour la soulever complètement. Il remarqua néanmoins son corps transpirant et beaucoup trop chaud compte tenu de la température ambiante. La panique monta en lui et son cerveau lui projeta les pires scénarios possibles. D'une voix suraiguë, il s'entendit à peine hurler :

« Père ! Père ! »

Il fondit en larmes à l'idée de perdre son aînée et le temps que la maisonnée accourt, l'adolescent était dans tous ses états. A l'extérieur, alarmé par le bruit de sa famille, Huriel s'agitait de son côté. Il grondait sourdement et hurlait de sa grosse voix, comme s'il voulait faire comprendre à la jeune fille qu'il était là, lui aussi, qu'il ne la laisserait pas tomber.
A force de brailler à s'en briser les cordes vocales, Huriel avait fini par gagner son droit d'entrée dans la maisonnette. Il était monté à l'étage, se frayant un chemin tant bien que mal, ses grosses pattes glissant sur les escaliers et son corps imposant passant à peine le pas de l'étroite porte. Une fois installé dans la pièce qu'occupait le corps inerte et bouillonnant de la demoiselle, le gros canidé soupira et ferma les yeux.

Félicie ne sortit de son agonie silencieuse que bien plus tard. Sa famille avait vécu un moment d'angoisse lancinante, tous quatre plongés dans une torpeur dévastatrice. Le moral au plus bas, le doute les dévorant, ils s'accrochaient les uns aux autres pour ne pas sombrer.



Chapitre Quatrième


Bien calée sur le dos de son chien-ours, Félicie se laissa porter par le puissant animal, tentant de faire en sorte que son corps se meuve au rythme de la course d'Huriel. Le vent lui fouettait le visage et faisait monter quelques larmes dans ses yeux. Elle enfouit donc son visage dans le pelage de l'encolure de son chien, se protégeant momentanément et le laissant ainsi choisir sa destination sans l'influencer. Cela faisait presque huit saisons que Félicie avait entamé sa Marche. Après vingt saisons d'apprentissage au temple, elle avait finalement pris la route en solitaire, avec pour seul allié son compagnon canin et la présence d'Hygérie dans son cœur pour lui montrer la voie.

Huriel ralentit imperceptiblement. Il leva le museau pour humer l'air et lâcha un grondement pour indiquer à la Prêtresse qu'il avait noté quelque chose. Attentive, elle s'adressa aussitôt à son camarade.

« Tu as senti quelque chose ? »

Comme pour répondre à sa question, le canidé bifurqua et Félicie manqua tomber de sa selle. Elle s'apprêta à le rabrouer. Huriel savait qu'il fallait éviter les écarts brusques comme celui qu'il venait de faire : une mauvaise chute pourrait conduire la jeune femme à sa perte. Mais elle n'en eut pas le temps. Devant elle, des traces de sang encore fumantes avaient fait fondre la neige.

« Huriel ! » s'écria-t-elle inutilement, puisque c'était son chien-ours qui avait trouvé la piste. « Cherche mon grand, il faut retrouver cette personne. »

L'animal n'en attendit pas moins. La Prêtresse s'agrippa à son encolure tandis qu'il prenait de la vitesse. De part leur taille imposante, il n'était pas possible aux chiens-ours d'atteindre des vitesses de pointe faramineuses. Cependant, ils étaient terriblement endurants, plus encore qu'un cheval et dotés d'une force redoutable. Ils pouvaient facilement s'attaquer à de gros animaux et ne peinaient absolument pas à transporter un Mésorian adulte sur de longues distances. Ils étaient élevés pour ça en particulier, et, à plusieurs, ils pouvaient même servir à tirer de lourdes charges s'ils étaient attelés.

« Là, regarde ! »

Huriel s'arrêta et Félicie sauta à terre sans la moindre grâce. Adossé à un arbre, une silhouette large et enveloppée de tissus semblait se tordre de douleur. Une bouffée de chaleur s'empara de la Prêtresse Hyranne. Il fallait qu'elle vienne en aide à cette personne au plus vite. La jeune femme se précipita et, arrivée à hauteur de la silhouette, eut un mouvement de recule et poussa un cri perçant. L'homme encapuchonné avait tendu le bras, au bout duquel, recouvert par sa manche trop grande, brillait une lame de couteau. Huriel bondit en avant et dévoila ses crocs dans un grognement qui n'avait rien d'amical.

« C'est tout mon chien, calme-toi. » souffla Félicia à l'oreille de son compagnon.

Elle posa doucement la main sur son torse pour lui demander de reculer de quelques pas. Alors qu'elle venait tout juste de se faire agresser par un inconnu qu'elle voulait aider, Félicie ne perdit cependant rien de sa douceur et de sa bienveillance. Elle ne fut pas même méfiante. La Prêtresse s'adressa à l'homme d'une voix calme :

« Excusez-moi si je vous ai fait peur. Je suis au service de notre Déesse Hygérie. Je suis l'une de ses Prêtresses et je pense que vous pouvez avoir besoin de mon aide. »

Intérieurement, Félicie pria pour que l'homme n'ait pas éveillé la colère de sa Déesse. Elle était persuadée que c'était la peur qui avait poussé le blessé à réagir ainsi. Mais menacer une Prêtresse ne plaisait généralement pas à la Déesse, selon ce que lui avaient dit les Résidentes. Huriel laissa échapper de longs râles mécontents, tandis que la Marcheuse fit un pas en avant pour s'approcher une nouvelle fois de la silhouette.

« Permettez-moi de vous aider. »

Il hocha lentement la tête et rangea son couteau. Elle sourit et s'avança d'un pas de plus. D'une main, il ôta sa capuche et ses yeux, magnifiques, torturés pourtant, se posèrent sur ceux de la jeune femme ; enchaînant leurs regards l'un à l'autre, prisonniers involontaires, silencieusement transcendés par une force qui leur échappaient …  




Son inventaire :
Félicie voyage légèrement. Elle possède un manteau, une sacoche qui contient quelques remèdes, des vivres séchés, une corde, un petit récipient qu'elle peut mettre sur le feu et un couteau. Elle y range également la laisse d'Huriel, ainsi que son licol qu'il ne porte qu'assez rarement.




AUTRES INFOS
COMMENT SE PRONONCE LE PRÉNOM/NOM DE VOTRE PERSONNAGE ?
Exactement comme il s'écrit : [felicij dobysɔ̃] Cliquez sur le lien pour vous aider à décoder les phonétiques.


ÊTES-VOUS SUR D'AUTRES FORUMS SUSCEPTIBLES DE VOUS PRENDRE DU TEMPS ?
Non, aucun.


SINON, POURQUOI AVOIR CHOISI ARCHIPEL ET COMMENT VOUS NOUS AVEZ TROUVÉS ?
Alors, pourquoi l'avoir choisi … En fait, parce que c'est l'un des forums le mieux abouti qu'il m'ait été donné de voir. Au niveau du concept en général, de la richesse du background et des lectures qui s'y joignent ; c'est vraiment un très beau forum, doté d'un univers original qui lui est propre. C'est la première chose qui m'a attirée. Ensuite, je dois dire avoir été convaincue par la qualité des écrits, que ce soit au niveau des informations conceptuelles liées à la découverte de l'univers ou au niveau des RP des membres. J'ai arrêté pendant un temps de faire du role-play parce que les forums que je côtoyais ne me permettaient plus de réellement évoluer, d'un point de vue littéraire. C'est, pour moi, un point important : l'amour de l'écriture qui semble émaner d'Archipel est une autre des raisons qui me pousse à reprendre le RP en votre compagnie. Par contre, je ne me souviens plus du tout comment j'ai découvert le forum mais il y a tout à parier que c'était en vagabondant sur l'un des sites de référencement.


EN CAS DE DÉPART QUE VOULEZ VOUS QUE DEVIENNE VOTRE PERSONNAGE

[]J'accepte qu'il soit mis en prédéfini
[X]J'accepte qu'il soit considéré comme disparu
[]J'accepte qu'il soit considéré comme mort


ET SINON, DÉCOUVRIR L'UNIVERS D'ARCHI VOUS AVEZ TROUVÉ QUE ... ?

C'était assez facile et agréable, je n'ai pas rencontré de difficultés à comprendre le tout. En plus, c'est vraiment bien écrit et on se plonge dans l'univers dès les premières lignes, c'est un point à soulever que j'ai énormément apprécié. Bravo aux admins, créateurs et écrivains, votre travail n'est absolument pas passé inaperçu !



SI VOUS DEVIEZ VOUS QUALIFIER COMME JOUEUR VOUS DIRIEZ :

Moyennement active : j'ai effectivement une vie IRL assez chargée mais je ferai de mon mieux pour venir de manière régulière.    


UNE DERNIÈRE CHOSE Á NOUS DIRE AVANT QUE L'ADMIN NE VOUS VALIDE ?
Oui ! Comme vous l'avez sans doute remarqué, j'ai pris la liberté d'introduire un animal ultra-important dans la fiche de Félicie, qui n'existe pas encore sur le forum. Je compte vous le proposer de ce pas dans le bestiaire et si vraiment il doit se voir refusé dans ce dernier, je modifierai ma fiche en conséquence (mais j'en serai absolument dévastééée parce que j'y ai mis tout mon petit cœur et que cette espèce est un pilier central de l'histoire de ma petiote … ceci dit, votre parole sera ma loi. Hehe !)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur de Gestion
avatar
Modérateur de Gestion

Messages : 454
Date d'inscription : 16/03/2014

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   13/12/2015, 18:24

Bonjour et bienvenue à toi !

Je ne suis pas en charge des validations, je laisse le Façonneur et le Créateur s’en occuper, mais je me suis permis de repasser sur ta fiche pour éditer un tout petit souci de codage qui s’y était glissé. Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2711
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   13/12/2015, 18:24

Bienvenue !
Pour la bestiole, le bestiaire est actuellement en remaniement, donc il faudra poster la fiche ici : http://archipel.forums-actifs.com/t1387p20-refonte-le-bestiaire#18230

Je n'ai pas encore lu de quoi il s'agissait pour l'histoire, mais normalement, tant que les créatures sont en accord avec l'univers (pas de licorne, ou autres choses magiques) ça ne pose pas de soucis et on accepte les ajouts (au pire, on demandera des modifications, ou on proposera des alternatives) Wink.

On attendra, la fiche du bestiau avant la validation du personnage pour permettre les ajustements éventuels.

EDIT : Merci Vist', j'allais justement le faire x)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/12/2015

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 25 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #0099cc

http://archipel.forums-actifs.com/t1471-felicie-daubusson#18241

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   13/12/2015, 18:28

Wouah, quelle rapidité ! =)
Merci pour le souci de codage, j'avais même pas capté mais c'est bien plus joli comme ça !
Je file faire la fiche du bestiaire (nah, c'est pas une licorne, c'est pas magique, je vous rassure) et ça me permettra aussi de changer si modifs il doit y avoir avant que vous n'entrepreniez la lecture de ma fiche. Qui d'ailleurs est un peu longue, hurm. °-°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 25/11/2015

http://archipel.forums-actifs.com/t1458-morgane-decoeurglace-pretresse-hyranne#18055

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   13/12/2015, 19:39

Bienvenue, collègue Prêtresse du nord :DD Hate de pouvoir rp avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/12/2015

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 25 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #0099cc

http://archipel.forums-actifs.com/t1471-felicie-daubusson#18241

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   13/12/2015, 19:50

Merci beaucoup chère collègue ! Ce sera un plaisir de RP avec toi, je suis sûre qu'on peut se faire un chouette sujet toutes les deux ! j\\'aime

Pour la fiche du bestiaire, j'en suis à peu près à la moitié, je pense la finir demain ou après-demain, au pis. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timonier du Joyau Ardent
avatar
Timonier du Joyau Ardent

Messages : 87
Date d'inscription : 28/12/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 32 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : 0066ff

http://archipel.forums-actifs.com/t1067-gallien-bogagne-dayal-fey-qar
http://archipel.forums-actifs.com/t1048-gallien-bogagne#11984

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   13/12/2015, 22:00

Hey, bienvenue à toi belle enfant :classieux: /POUTRE/

Chouette chouette une prêtresse hyranne :OMG!: J'ai seulement survolé ta fiche pour le moment et j'aime déjà, très belle plume ! Au plaisir de te croiser en RP !


PS : si tu es amatrice de liens déjà tissés avec des personnages joués, ma boîte à MP est grande ouverte \o/


Gallien Bogagne

« Penser à la mort raccourcit la vie. »

BY LOEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Doyen d'Îleglace
avatar
Héritière du Doyen d'Îleglace

Messages : 517
Date d'inscription : 22/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
6/30  (6/30)

Couleur de parole : Chocolate

http://archipel.forums-actifs.com/t172-erihis-mylessie#817
http://archipel.forums-actifs.com/t406-erihis-mylessie
http://archipel.forums-actifs.com/t134-erihis-mylessie#606

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   13/12/2015, 22:13

Ho une jolie prêtresse Glaçoise <3
Bienvenue à toi ! Je tenais à te dire que je me suis régalée avec ta fiche, j'adore ta façon d'écrire :3 tu as une nouvelle fan Fête


"Fais ce qui est juste, Non ce qui est facile"


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charme sauvage
avatar
Charme sauvage

Messages : 148
Date d'inscription : 08/06/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #993333

http://archipel.forums-actifs.com/t645-svarnia-olvenn#6378
http://archipel.forums-actifs.com/t639-svarnia-olvenn
http://archipel.forums-actifs.com/t603-svarnia-olvenn

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   15/12/2015, 05:05

Bienvenue mademoiselle ! (Reste loin de Gallien, il est pô gentil avec les gentilles prêtresses D: Va plutôt vers Jeremiah, VA !) *se sauve en lançant un sac de chips à Gallien* Panique

Au plaisir de faire des bonhommes de neige à Îleglace avec toi Sadique


My age comes with summer


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/12/2015

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 25 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #0099cc

http://archipel.forums-actifs.com/t1471-felicie-daubusson#18241

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   15/12/2015, 21:02

Merci à vous trois pour votre gentil accueil ! :OMG!:

Gallien : j'aime toutes sortes de liens, oui, oui, oui ! Je te contacterai par MP alors, si tu veux qu'on voit ça ensemble.

Aw, l'Héritière du Doyen de notre île aime ma façon d'écrire socute Merciiii beaucoup pour ce gentil commentaire, ça me fait super plaisir de savoir que tu aimes, sincèrement !

Merci à toi, Svarnia ! Han mais nan, je suis sûre qu'il saura bien se comporter avec ma petite Félicie ! *lorgne* Cela dit, ton Jeremiah sera le bienvenue dans ses relations aussi, hein ! J'adore son prénom, hihi ! j\\'aime

Et un petit mot aux admins, tant que j'y suis : je n'ai pas encore réussi à terminer ma fiche de bestiaire, j'ai une semaine plus chargée que prévu et je ne veux surtout pas la bâcler. °-° Donc je m'excuse pour la lenteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2711
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   20/12/2015, 19:56

Bonjour,
j'ai bien vu ton message. Pas de soucis pour la "lenteur" avec la fin d'année nous ne sommes pas non plus d'une réactivité exemplaire. Drama



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général d'Îleglace
avatar
Général d'Îleglace

Messages : 71
Date d'inscription : 15/08/2015

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 35 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Rouge

http://archipel.forums-actifs.com/t1375-dente-raven-termine

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   23/12/2015, 16:57

Salut !

J'ai bien aimé ta fiche ^^ vivement que tu rejoigne la grande famille d'Îleglace ! j\\'aime

J'aime beaucoup ton avatar aussi =D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/12/2015

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 25 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #0099cc

http://archipel.forums-actifs.com/t1471-felicie-daubusson#18241

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   26/12/2015, 10:59

Merci Créateur ! J'ai pratiquement terminé, je la posterai aujourd'hui sans faute. =)

Dente, merci beaucoup à toi ! Je suis ravie que ma fiche t'aie plu Content (Et merci pour l'avatar aussi, même si tout le mérite va à l'artiste, hihi  QUOI ?! )

EDIT : Ca y est, fiche du bestiaire postée ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2711
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   23/1/2016, 16:13

Petit up. Je préviens ici Façonneur qu'après des petits échanges avec Félicie elle va refaire une partie de sa fiche. Un délais est donc accordé (Jusqu'au 30 janvier ).



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2711
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   18/2/2016, 19:59

Petit up ici
Le délais accordé jusqu'au 30 janvier est passé, y'a-t-il des nouvelles ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2711
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   26/6/2016, 20:04

Pas de nouvelles. La fiche est archivée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Félicie Daubusson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Félicie Daubusson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archipel forum de fantasy  :: Le hors-jeu :: Les Fiches-