Partagez | 
 

 Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fille bâtarde de Dräoxi
avatar
Fille bâtarde de Dräoxi

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Bleu neutre

MessageSujet: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   20/10/2013, 00:48

Finalement, le campement des Ereshai était monté dans les grandes plaines. Tout était posé et la peuplade s’était installée. Cela faisait la deuxième nuit blanche d’affilée que supportait la jeune chef. Elle n’en pouvait plus et avait manquée de s’écrouler à plusieurs reprises en aidant son peuple à s’installer convenablement. Il lui fallut attendre le déclin du soleil pour pouvoir enfin avoir droit à un peu de repos. Finalement, après avoir fait son dernier rapport à Asheema, elle put enfin aller se coucher.

La nuit précédente, l’aventure avec Kenai l’avait trop perturbée pour qu’elle puisse dormir. Mais, ce soir-là, elle était trop épuisée pour que quoi que ce soit ne retienne son sommeil. Elle s’enroula alors dans son hamac et ferma les yeux, se laissant bercée par le chant des oiseaux qui, eux aussi, allaient se couché.

Lorsqu’elle rouvrit ses yeux, le soleil était toujours en train de se coucher, mais, elle n’était plus dans sa yourte, ni même dans le campement. Elle était en pleine plaine, la même que celle où elle avait rencontrée Kenai la première fois sauf que cette fois-ci, il n’y avait vraiment personne. Le campement où habitait normalement la chasseresse, lui-même, avait disparue, laissant place à une plaine sauvage. Le silence qui y régnait était tel que l’on pouvait entendre le bruissement du vent entre chaque brin d’herbe. C’était vraiment enivrant et offrait à la jeune femme un état de zen absolu à tel point qu’elle s’allongea dans l’herbe et observa l’étendu d’herbe verte qui s’étendait devant elle.

Bien sûr, elle ne se rendait pas compte à ce moment-là qu’elle rêvait. Qui s’en rendrait compte ? Mais, c’est alors que quelque chose, ou plutôt quelqu’un, vint troubler cet équilibre naturel. Au loin, une silhouette, celle d’une femme, avait apparue. Kanaeko ne mit pas longtemps à reconnaitre Kenai. Cette dernière ne semblait pas l’avoir remarquée. La jeune femme se leva alors d’une traite et couru à sa rencontre. Cette fois-ci, elle ne la lâcherait pas. Elle voulait tellement des explications et était prête à tout pour les avoirs.

« Kenai ! Attends ! J’aimerais te parlé !»

Elle la rattrapa rapidement et lui attrapa l’épaule pour être sûr qu’elle ne s’enfuit pas cette fois. Le souffle court, la jeune femme lui lança alors :

« S’il te plait… Expliques moi pourquoi tu as fuis l’autre jour ?... Après ce baiser que tu m’as offert… Pourquoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenaï Coeur-de-Coyote
Invité


MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   22/10/2013, 09:31

Pour faire un bon rêve, il fallait tout d’abords un environnement, la pleine, calme et sombre comme ce fameux soir.
Une légère brise laissait ondulée les herbes, pas un bruit fort ne se faisait entendre, il n’y avait que les murmure d’une vie animale et lointaine.

Ensuite, un évènement n’importe lequel, juste de quoi troubler cette situation trop tranquille. Donc soudain quelque chose vint briser cette douce pénombre. Au loin, un halo bleu se dessina autour d’une silhouette fine et élancée. De loin on ne voyait que cette forme sombre, en s’approchant en revanche on se retrouvait face à une jeune femme d’une petite vingtaine d’année, brune aux longs cheveux attachés. Ses yeux brun vert luisant à la lueur de sa sphère.
Cette jeune fille ne resta pas seule bien longtemps, celle qui rêvait, la demi-lune, la rejoignit aussi vite qu’elle le put. Elle ne mit pas longtemps à réclamer des explications.

Kenaï n’eut pas vraiment envie de répondre de suite, elle eut une petite moue amusée puis s’enfonça dans les bois. Elle s’arrêta dans ce qui ressemblait à une clairière traversée par un petit torrent.

«  Et pourquoi pas.
Au fond Kanaeko les raisons ne sont pas vraiment importantes. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises au finale le résultat est le même, non ? »


Elle était dos à la rêveuse, mais elle se retourna.

«  En plus tu n’as pas eu l’air de trouver ça désagréable. »

Dans ses yeux flotta une petite lueur espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
Fille bâtarde de Dräoxi
avatar
Fille bâtarde de Dräoxi

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Bleu neutre

MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   22/10/2013, 23:49

Bien qu’elle attende des explications, elle était vraiment heureuse de la revoir. Tout était tel que dans ses souvenirs, de sa beauté apparente à la douce odeur des feuilles des arbres que dégageaient ses cheveux. Elle était une véritable incarnation de la beauté sauvage pour Kanaeko et cela ne changerait sans doute pas. Kenai ne répondit pas et prit une mine amusée, s’enfonçant dans la forêt. La jeune femme la poursuivit alors. Oh que non, elle n’allait pas s’en tirer comme ça ! Pas question de la laissé filer à nouveau. La jeune femme s’arrêta seulement dans une clairière traversée par un torrent. Le crépuscule rendait le spectacle somptueux et presque magique. Un véritable petit paradis au bon milieu d’une forêt. Elle lui parlait le dos tourné et restait très mystérieuse avec Kana. La jeune chef se demandait bien sûr ce qu’elle voulait dire par là et elle ne tarda pas à avoir la réponse…

Kanaeko fut obligée de détourner le regard, les joues rouges vives. Elle ne pouvait pas croiser le regard de Kenai après cela, celle-ci s’étant retournée. Qu’es qui était le pire dans ce qu’elle avait dit ? Le fait qu’elle n’avait pas donné de réponse ? Ou pire encore, qu’elle avait pleinement raison ? Car oui, la jeune chef avait trouvé cela très agréable et aurait sans doute même aimé aller plus loin, quelque fut les intentions de la jeune chasseresse.

Observant l’herbe à ses pieds, une main sur sa poitrine au niveau de son cœur, elle était en train de réfléchir à ce qu’elle allait répondre. Là, elle se sentait acculée et ne savait vraiment plus quoi dire. En tout cas, le geste de Kenai l’avait profondément marquée. Après, à savoir si la marque que la jeune chasseresse avait gravée dans le cœur de Kanaeko était bonne ou mauvaise était une autre histoire. Impossible pour la jeune chef de se décider à savoir si elle en voulait vraiment à Kenai ou si c’était autre chose. Elle sentait son cœur battre fortement dans sa poitrine et commençait même à se demandé si elle n’était pas tombée amoureuse de cette jeune femme en face d’elle. Néanmoins, la jeune chef prit son courage à deux mains et regarda Kenai droit dans les yeux. Elle essaya même de prendre un ton sérieux.

« Bien sûr que j’ai apprécié… il aurait vraiment fallu être de mauvaise foi pour ne pas le reconnaitre. Mais je voulais le savoir parce que… tu m’as profondément marquée. C’était mon premier baiser… je pensais que… »

Elle préféra s’arrêter là car continuer sa phrase aurait impliqué des choses qu’elle ne serait plus en mesure de gérer déjà qu’elle ne maitrisait pas la situation comme elle l’aurait souhaité. Bien sûr, si elle avait su que tout ceci n’était qu’un rêve, elle aurait probablement tout dit, mais hélas pour la jeune chef des Ereshai, elle l’ignorait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenaï Coeur-de-Coyote
Invité


MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   27/10/2013, 16:31

« Alors, où est le problème ? La première fois n’est qu’un parmi tant d’autre et pas encore la meilleur d’ailleurs. Profite, simplement. »

Kenaï n’avait pas l’air vraiment troublée ou même touché par cette confidence que venait de lui faire la demi-lune. Elle semblait même un peu détachée de cette réalité, finalement ça ne l’intéressait pas vraiment, Kanaeko était loin et quand elle la reverrait elle aurait fait d’autres expériences avec d’autres gens qu’elle aura surement plus apprécié et elle se souviendra que vaguement d’elle. Dans ce cas pourquoi, se formaliser d’un simple baiser, d’un effleurage de lèvres ?

L’Aheli s’était éloignée se mettant debout sur une grosse pierre au bord du torrent. Elle avait détaché ses cheveux. Ondulant légèrement ils lui tombaient à peine plus haut que les reins. Les quelques ornement qui y étaient accrochés avaient chu bruissement clair.
Elle laissa également tomber les lanières et les pièces de cuir qui maintenaient la pièce de tissu qui lui servait de tunique.
Quand a cette dernière elle ne la fit pas tomber de suite. Tout d’abord Kenaï enleva se bottes et détache ce qui tenait ses chausses. Puis elle dénuda ses jambes, d’abord la gauche, puis la droite.
Enfin elle défit une dernière lanière, et tira d’un coup sec dessus pour la délogée, et pouvoir ainsi enlever sa sorte de corset.
Désormais  et n’était vêtue que de cette étoffe écarlate. A la lumière du coucher de soleil, on distinguait les formes de la jeune chasseresses.

Elle resta ainsi quelques instants ne se souciant visiblement pas de la présence de l’Ereshaï.
Puis elle disparut. Plongeant derrière son promontoire.

Il n’y eu que le bruit d’un objet tombant dans la neige.
La neige ?!

En effet un tapis de poudre blanche s’était posé sur le paysage. Les arbres avaient perdu leur feuilles, le torrent était gelé, et le ciel étoilé.

Pas un bruit alentour jusqu’ ce qu’un rire espiègle retentisse.
Revenir en haut Aller en bas
Fille bâtarde de Dräoxi
avatar
Fille bâtarde de Dräoxi

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Bleu neutre

MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   31/10/2013, 23:56

Comment croire que c’est un rêve lorsque celui-ci parait aussi réel ? Le comportement de Kenai reflétait parfaitement celui que la jeune femme gardait en mémoire. Après tout, ce n’est pas étonnant vue que nous sommes dans sa tête. La réplique de la chasseresse laissa Kanaeko sans voix. En effet, que répondre à cela ? Kenai n’avait pas tout à fait tords ou, du moins, la jeune chef ne pouvait savoir si elle disait vrai ou pas. Mais, ce qui la frappa encore plus fut le faite que la jeune femme en face d’elle montra tellement peu d’intérêt à ses propos que cela eut l’effet d’une décharge électrique dans le cœur de Kanaeko. Sans doute était-elle trop émotive et qu’elle en demandait trop à la chasseresse. Mais, c’était plus fort qu’elle désormais.

Alors que Kenai s’éloignait, Kana elle ne bougea pas et l’observa, se demandant ce qu’elle faisait. Alors que la jeune femme grimpait sur le rocher et défit ses cheveux, la chef des Ereshai commençait à se sentir mal à l’aise, mais charmée… En effet, elle put ainsi distinguer chaque reflet, chaque ondulation de ses cheveux, le long de son corps alors que les multiples ornements tombèrent au sol.

« Kenai… Que fais-tu ?...»

La jeune femme eut rapidement sa réponse lorsque les multiples pièces de tissus tombèrent une à une révélant peu à peu le corps magnifique de la chasseresse. Kanaeko voulait détourner le regard afin de ne pas avoir à enfreindre l’intimité de Kenai, mais elle ne pouvait pas. Une force irrésistible maintenait son regard sur ce corps à demi-nu devant elle. Ses pommettes étaient devenues rouges, sa respiration commença à s’accélérer et, doucement, sous cette vision, la jeune chef sentit courir en elle un désir chaud de caresse et de tendresse. Bien sûr, ce n’était pas la première fois qu’elle ressentait de tels désirs, mais, cette fois-ci, c’était différent. Quelque chose la poussait à aller vers elle malgré sa timidité. Elle ne pouvait plus résister.

Mais, lorsqu’elle voulut se précipiter sur Kenai, celle-ci disparu derrière le rocher. Néanmoins, la jeune chef n’arrêta pas sa course et escalada le rocher et vit que Kenai avait belle et bien disparue. Dans la neige était tombé les derniers ornements de la chasseresse ainsi que sa tunique rouge. Désormais, elle était probablement nue. De la neige ?! Même-ci cela pouvait sembler étrange comme changement à des yeux extérieurs, Kanaeko n’y fit pas attention. D’ailleurs, ses habits aussi s’étaient adaptés. Elle portait en plus de ses vêtements de cuir un manteau en peau de renard. D’ailleurs, son épée avait disparu et avait laissé place à un javelot en bois, arme qu’elle n’avait pas maniée depuis son accident. En parlant de ça, elle avait l’impression de voir à nouveau de l’œil droit mais ça encore, elle n’y fit pas attention.

Le silence c’était posé jusqu’à ce qu’un rire se fasse entendre. Un rire espiègle même. La jeune femme commença alors à agir d’une manière qui lui ressemblait moins. Libérée de ses complexes, elle entra dans le jeu de la chasseresse et suivit le son de ses rires qui la conduit à travers le foret enneigé. Souriante, elle traversa la forêt en courant, furtivement, à demi-accroupis.

« Qui chasses qui ?… »

Spoiler:
 




Cherokee's flight Theme:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenaï Coeur-de-Coyote
Invité


MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   4/11/2013, 17:35

Dans les arbres on observait, on regardait, on scrutait, bien à l’abri dans les maigre fourré qui n’avait pas perdu toutes leur feuille avec l’hiver.
L’étoffe rouge gisait au sol, sur le court d’eau recouvert de neige. Elle sentait son odeur jusqu’ici. Puis l’autre femme bougea, kanaeko s’était élancée dans les bois. Oublier tout la retenue dont elle avait fait preuve les derniers instants.

Elle suivi la demi-lune, puis une fois qu’elle eut parlé elle sauta hors de buissons, je mis à japper joyeusement et s’enfonça dans la forêt.
Ce que l’Ereshaï avait vu était en fait, un coyote, pour plutôt une coyote, une femelle, visiblement jeune à la robe assez sombre pour cette espèce. Les oreilles bien droites, la queue remuant. Elle n’avait rien d’hostile, et fit courir sa camarade de jeu pendant un certain temps. Se déplaçant gracieusement  entres les arbres serrés, l’animal semblait ne pouvoir être arrêter par aucun obstacle.
Après avoir fait le tour de la prairie, elle y retourna.
L’étoffe écarlate était toujours là, mais on aurait dit que cela faisait des semaines que personnes n’avait mis les pieds dans cette partie la forêt. Un fin tapis de poudreuse nouvelle avait en parti recouvert le tissu. La coyote l’attrapa et se roula joyeusement  dans la neige enveloppé par ce bout de chiffon. Lorsque que le nuage de neige qu’engendra cette folle activité retomba, il n’a avait plus de canidé.

«  Je ne chasse pas, c’est toi qui me chasse !
Qui m’a suivi à travers les bois ?! »


Faussement outrée kenaï  se roula dans la poudreuse. Elle n’était pas nue, loin de là. Elle portait toujours une étoffe rouge, mais elle lui serait d’écharpe. Le reste de son corps était recouvert d’un tissu assez fin tisse en laine de quelque peau d’un pantalon de cuir grossier et de chausses fourrées. Le vêtement qui recouvrait le haut de son corps comportait une capuche cerclée de fourrure blanche et cannelle.

«  Dis-moi Kanaéko, pourquoi chasse-tu ? »

L’Ahéli se tenais debout, sur ce qui au-par-avant était un torrent. On n’entendit pas le discret craquement de la glace sous le poids de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Fille bâtarde de Dräoxi
avatar
Fille bâtarde de Dräoxi

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Bleu neutre

MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   5/11/2013, 22:35

Soudain, un bruit l’interpela. Un bruit semblable à un aboiement. La jeune femme fit volteface et observa la créature en face d’elle. C’était un sublime Coyote. Cet animal étant de la famille des canidés et donc des loups, elle savait qu’elle n’avait rien à craindre. Et étrangement, elle savait surtout que c’était Kenai qui était cachée sous cette peau de bête. Kanaeko bondit dans sa direction et retomba sur ses quatre pattes. Elle aussi s’était à présent métamorphosée en ce qui semblait être un autre canidé, probablement un loup.

Ce fut lorsqu’elle partit à la poursuite de Kenai qu’elle vit son museau allongé devant ses yeux, museau aux poils brins, et ses pattes avant s’allongé devant elle alors qu’elle sprintait pour rattraper joyeusement la coyote en face d’elle. Un sentiment étrange de liberté envahi la louve durant cette poursuite. Mais ce n’était pas qu’une liberté spatiale, mais également une liberté d’esprit. Plus rien ne l’inquiétait. Elle ne ressentait plus d’inquiétude pour le futur ni de souci du passé ni même pour la logique. L’instant présent était devenu le seul et unique instant vraiment important pour elle.

Impossible de savoir combien de temps avait duré cette course dans les bois. Mais lorsque les deux canidés en ressortirent, elles étaient à nouveau dans la clairière. Cela semblait faire des semaines que personne n’était venu ici. Cependant, le tissu rouge était toujours étendu dans la neige. C’est alors que la coyote se roula dedans et reprit forme humaine. La louve s’arrêta net.

En réponse aux paroles de Kenai, Kanaeko, toujours métamorphosée sous forme de louve, grogna doucement. Mais, ce grognement avait plus des allures de ronchonnement taquin. Se reflétant dans les yeux de Kenai, elle pouvait voir à quoi elle ressemblait : Son pelage brun foncé était uniforme. Seule une cicatrise en forme de croissant de lune entourait son œil bleu, à droite alors que l’œil de gauche était vert émeraude. Un sentiment envahie alors la louve. Comme une faim qu’elle ne pouvait contrôler, elle voulait se jeter sur Kenai et la « dévorer » de manière douce. C’était cette superbe nouvelle tenue qui lui avait ouvert l’appétit sans doute...

Juste après la question de Kenai, Kanaeko ne sut résister plus longtemps à son instinct et lui sauta dessus en grondant sauvagement. Mais, ce furent des mains bien humaines qui se posèrent sur les épaules de la jeune chasseresse et ce furent des lèvres qui vinrent se poser l’une contre l’autre. Un baiser qui ne dura que le temps d’une chute. Lorsque les pieds de Kenai quittèrent la glace, celle-ci vola en éclat et toute deux retombèrent dans un tapis de neige molletonnée qui amortit la chute.

Lorsque la jeune chef retira ses lèvres de celle de Kenai, elle se rendit compte qu’elle-même était à présent nue, ne portant qu’une peau sur le dos en guise de cape, mais sinon, elle ne portait vraiment rien. Cependant, son corps presser contre celui de Kenai le cachait complètement. Kanaeko lui souriait doucement et lui caressa doucement le visage.

« Je chasse parce que… »

Ses pommettes commencèrent à rosirent alors que sa main glissa doucement le long du visage de la jeune chasseresse et alla se placer contre le cœur de Kenai. Doucement les éclats de glace fondue retombèrent en pluie fine et tiède, faisant fondre la neige à nouveau. L’eau tiède glissait le long du corps des deux jeunes femmes, ondulant tel les flux d’énergie qui parcourait leur corps à chacune.

« …parce que j’ai besoin d’un Cœur-de-Coyote auquel lier le miens.»

Ces paroles coulaient comme l’eau sur leurs épaules. Doucement, Kanaeko retira l’écharpe rouge de Kenai sans retirer ses yeux des siens. Elle n’était en effet plus aveugle d’un œil et ses deux yeux étaient brillants de vie. Les tatouages de Kenai se mirent à glisser le long de son corps, et des peintures se fondèrent sur la peau de la jeune chef sous la forme de flux d’énergie avant que la fameuse demi-lune ne se dessine sur son front. Kanaeko déposa alors un baiser à l’emplacement du cœur de Kenai, la marquant en même temps d’une autre Demi-Lune inversé.




Cherokee's flight Theme:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenaï Coeur-de-Coyote
Invité


MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   7/11/2013, 12:49

La neige avait fondu, une pluie fine effaçait toute trace de blancheur dans le paysage, elle allait même plus loin. Ruisselant sur le corps de Kenaï elle lessiva ses tatouages, ils partirent en trainée bleue pour finir mélanger à la terre.

Elle n’aimait pas ça. L’Aheli était un esprit libre, sauvage, d’autant plus dans ce monde ou toute logique était proscrite. Elle était fortement vexer par ce qui venait de se passer. Elle se sentait marquer comme on marque une bête qui vous appartient. Elle reprit des mains de Kanaeko son étoffe écarlate pour s’envelopper dedans masquant ce que l’autre venait de faire.

«  Tu confonds lier, et posséder, je ne serais jamais ton chienchien dévoué. JAMAIS ! »

On pouvait sentir toute l’aigreur de la jeune fille dans sa phase. Sans plus de cérémonie, elle s’en alla courant le long du torrent. La pluie était toujours présente, d’ailleurs elle n’était plus fine et chaude elle était forte et froide comme pour ramener à la raison les esprits échaudé par cette folle course d’hiver.
L’eau du torrent était glacée et son courant très fort, il s’arrêtait à une falaise finissant en cascade.
Kenaï se tenait au bord semblant attendre, la pluie battante ruisselant sur son corps remis en place ce qui avait été effacé quelques instants plus tôt. Sur son bras et sur sa cuisse ses dessinait à nouveau les lignes bleues. La jeune fille soupira comme soulagée. Face au vide face à l’immensité de ce ciel gris elle se sentait allégée mais pas plus apaisée. Le tonner retentit, dans son dos se dessinait maintenant une silhouette qu’elle pourrait désormais reconnaitre entre toute.

«  Je chasse toujours seule ou en duo, c’est pour ça que l’on m’appeler cœur-de-coyote, et pas parce que j’ai due tuer cet animal pour montrer que j’étais apte à être chasseur.
Prend le comme tu l’entends, mais le fait est que même si je fais partie d’un clan et que j’y suis en quelque sorte attachée, je reste un élément solitaire et je ne compte appartenir à personne. Même ici tu ne peux pas me changer comme tu l’entends.»


La chasseresse passa sa main sur ses tatouages sans lesquelles elle ne se sentait plus vraiment elle-même. S’était une partie de son passer, une partie d’elle-même en quelque sorte, ils étaient graver dans sa chaire comme les souvenirs qu’ils représentaient étaient graver dans son esprit.

«  J’ai voulu t’ouvrir les yeux sur la réalité des choses, sur le fait que finalement se baiser n’en était qu’un et qu’il ne fallait pas s’y attacher tant que ça. Mais j’ai peut-être eu tords si ça t’as changé et qu’a ton tour tu veux me changer »

On sentait toujours une certaine amertume dans la les propos de Kenaï même si sa colère s’était un peu apaisée.
Revenir en haut Aller en bas
Fille bâtarde de Dräoxi
avatar
Fille bâtarde de Dräoxi

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Bleu neutre

MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   13/11/2013, 23:19

La réaction qui s’en suivit, la jeune Ereshai ne s’y attendait pas.  Ce qu’elle avait offert en preuve d’affection et d’amour fut pris tout autrement par l’Aheli qui récupéra son écharpe et qui hurla haut et fort ce qu’elle pensait avant de partir en courant. Jamais la jeune chef n’avait précisé vouloir la posséder et encore moins en faire son « chienchien ». Kanaeko ne comprit pas. Elle voulut se lever et rattraper Kenai pour mettre un terme à ce malentendu mais, en essayant de courir, son pied glissa et elle tomba dans le torrent. Le courant augmenta soudainement et l’eau glaciale l’entraina à travers la plaine sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit pour  arrêter sa course jusqu’à ce que, finalement, un coude du torrent l’éjecta alors de l’eau.

Ce fut nu et couverte de boue que la jeune femme se retrouvait parmi les siens. Les enfants pleuraient en la voyant, la prenait pour un démon. Les parents, eux, lui jetaient des pierres… Et pas qu’eux. Même Dhankin, du haut de sa superbe griffonne, larguait des pierres sur elle. Tous essayaient de la chasser. Tous sans exception et, bien sûr, ça n’allait pas être Asheema qui allait contredire cette tradition et qui donna un violent coup de bâton dans les fesses ce qui la catapulta hors du campement.

Elle atterrit alors juste derrière Kenai… Nue, sale et épuisée, elle se sentait plus faible et plus humiliée que jamais. Pourtant, il ne fallait pas pleuré… Personne ne devait la voir affaiblit. Même ainsi, elle restait la chef des Ereshais et devait prendre confiance en elle. Plus facile à dire qu’à faire, Kanaeko retint tant bien que mal ses larmes mais eut beaucoup de difficultés à se lever. Elle remarqua que les tatouages avaient réapparues sur le corps de la jeune femme en face d’elle et celle-ci lui expliqua alors sa réaction.

La jeune chef comprit en partie les raisons de son geste. Elle était comme un animal sauvage et, même en restant loyale à son propre clan, elle attachait plus d’importance à sa solitude.  Kanaeko aurait dut s’en apercevoir. C’était perdu d’avance, alors pourquoi insister ? D’ailleurs, c’est ce que lui fit clairement comprendre Kenai par la suite. Pour cette dernière, ce n’était à priori ni plus ni moins qu’un jeu.

La jeune chef s’approcha alors doucement l’Aheli et lui sourit tristement.

« Oui… ça m’a changée en effet… Je pensais avoir trouvé quelqu’un qui me comprenne et qui serait prête à partager un peu d’elle-même avec moi mais… j’ai mal compris le message. Pardonnes moi Kenai, mon attention n’était pas de te changer, mais de partager ma vie avec la tienne. Jamais je ne retirerais la liberté de quiconque. »

Elle posa sa main sur l’épaule de l’Aheli et lui murmura.

« Dans tous les cas... je suis heureuse que tu m’ais embrassée.»   Elle fit une pause avant de lui dire : « J’espère juste que tu ne retiendras pas une mauvaise opinion de moi et de mon clan.»




Cherokee's flight Theme:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenaï Coeur-de-Coyote
Invité


MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   24/11/2013, 20:47

Ce n’était pas que Kenaï ne voulait pas partager, mais elle ne voulait pas se sentir prisonnière pour quelque chose d’aussi simple qu’un baiser. Elle ne connaissait presque rien de Kanaeko, ce qu’elle en avait vu lui disait qu’elle était plus adulte que l’Aheli ne le serait jamais, même en le voulant.

Kenaï n’avais vu passer que dix-huit hivers, le prochain allait être son dix-neuvième. Pour le moment elle essayait de se forger elle-même, elle voulait être ce qu’elle était et pas ce que son clan voulait, ou ce que son père, sa mère, son frère, sa sœure voulaient.
Maladroitement elle avait trouvé un moyen de se couper de toutes ses influences néfastes ; l’isolement. En étant seule avec elle-même et avec la nature elle pouvait réfléchir sur ce qu’elle voulait, aimait, savait, et sur ce qu’elle pourrait faire avec cela.
Il était encore trop tôt, Kenaï ne se connaissait pas encore assez pour savoir ce qu’elle voudrait pour un avenir lointain, elle ne voulait pas prendre de décision trop définitive maintenant.

Les regrets, elle les craignait plus que bien des choses.

« Je n’ai pas vraiment dit non, Kanaeko, enfin si, j’ai dit non pour être ton petit chien de compagnie, c’est tout simplement hors de question.
Mais pour tout ce que tu à dis, partager ta vie avec quelqu’un comme toi, quelqu’un qui te comprenne… je n’ai jamais dit non… Mais plutôt un plus tard. »


Dans ses mains était apparue étoffe rouge.
Elle-même était habillée comme elle l’aurait été pour une célébration, elle portait ce qui pouvait s’apparenter à une robe de cuirs de deux couleurs différentes, avec des ornements divers.
Doucement elle mouilla un bout du tissu écarlate, et se mis à débarbouiller la demi-lune. Elle avait perdu de sa superbe ainsi salie, dévêtue et épuisée.
Une fois que son visage et les plus gros de la saleté de son corps fut nettoyer, Kenaï déplia d’un coup sec le tissu pour l’enrouler autour de Kanaeko.

« Je n’ai de mauvaises opinion que des gens qui agissent mal a lors que dans leur âme et conscience ils savent qu’il ne faut pas … et des gens qui m’insulte aussi. »

La jeune chasseresse arbora un sourire amusé.

«  Je pense que tu n’as fait ni l’un ni l’autre.
Je suis juste jeune et un peu bête et un peu égoïste aussi. Je suis bien forcée de l’avouer, j’ai seulement envie de me connaître parfaitement avant d’envisager quelque chose qui pourra influer sur mon avenir lointain. »


La jeune fille marqua une pause avant de soupirer d’un air plutôt satisfait.

« Regarde toi, tu es belle, même si j’avoue qu’un peu de muscles en moins ça t’irait mieux, tu as de personnalité, et en plus tu as du pouvoir. Tu n’as pas besoin d’une petite chasseresse toute chétive qui ne se connait pas elle-même.
… Et ce même si elle t’a embrassé une nuit parce qu’elle avait bien vu qu’elle te plaisait et qu’elle voulait essayer … »
Revenir en haut Aller en bas
Fille bâtarde de Dräoxi
avatar
Fille bâtarde de Dräoxi

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Bleu neutre

MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   3/12/2013, 22:17

Laquelle était plus raisonnable que l’autre ? Comment le savoir ? Sans doute elles deux avaient raison. Il est bien parfois de foncer vers ses rêves et faire en sorte de montrer ouvertement ses sentiments même tout neuf à la personne concernée mais cela comprends des risques. Notamment celui de surestimer ses sentiments ou alors de se faire repousser. Kenai, elle, prenait de la distance. A l’opposé, elle ne voulait pas s’engagé de peur « d’appartenir » à quelqu’un. C’était du moins ce que pensait Kanaeko. Elle avait donc bien comprit sa réaction et ne lui en voulait pas.

Kenai répondit alors et ne semblait elle non plus ne pas en vouloir à son interlocutrice. Au contraire, on aurait presque dit qu’elle était désolée et se sentait donc obligée de s’expliquer. D’ailleurs, à cette explication, la jeune cheffe compris qu’elle ne se sentait pas encore prête pour une relation et cherchait encore plutôt à expérimenter l’amour, à la vue de sa réaction lors du baiser. Etrangement, cela lui faisait bizarre comme réponse car Kenai n’était-elle pas un peu vieille pour s’adonner à ce genre d’expérience ? Remarquez, Kanaeko était mal placée pour la jugée. Après tout, jamais elle-même ne s’était adonnée à ce genre d’expérience.

Et puis, cette dernière restait encore nue et souillée par la honte et la boue. Même-ci le soleil avait percé à travers les nuages, son apparence était toujours aussi désastreuse. C’est alors qu’a sa grande surprise, Kenai vint contre elle et commença à la nettoyer avec son tissu rouge. Honteuse, la Demie-Lune se cacha les parties intimes, le rose de ses joues ressortant de sa peau hâlé. Néanmoins, Kenai ne fit aucun commentaire et se contenta de la nettoyer jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment propre pour être accueillit dans ce tissu rouge que la jeune femme s’empressa de serrer autour de son corps nue. Kenai n’avait à nouveau plus les mêmes vêtements et était devenue magnifique dans une robe bicolore aux ornements dorées et argentés… A nouveau, la jeune cheffe voulut se jeté dans ses bras et l’embrassé, mais, ce n’était pas le moment.

La jeune chasseresse lui expliqua alors quelque chose qui fit chaud au cœur de Kana. Elle s’ouvrait littéralement à elle, n’hésitant pas à lui faire part de son être et de ce qu’elle n’aimait pas chez les mauvaises personnes et que Kanaeko n’avait pas à ce reconnaitre parmi elles. Cela fit sourire cette dernière qui lui répondit d’un hochement de tête à la limite du salue respectueux tant elle était soulagée. Mais, elle voulut contredire le faite qu’elle était bête et égoïste, cependant, Kenai continua avant qu’elle ne puisse le dire.

La suite fit réfléchir Kanaeko… Autant son cœur lui hurlait que Kenai était sans doute la personne qu’elle cherchait avec qui partager sa vie, que sa raison, elle, donnait raison aux paroles de Cœur-De-Coyote. Oui, elle avait sans doute raison. Toutes deux étaient jeunes et naïves et personne ne sait de quoi le futur est fait mise à part Eliwah. Même-ci ce qu’avait dit Kenai s’appliquait pour Kana, l’inverse aussi était à envisagé. Kenai était une très belle chasseresse aux proportions et aux formes parfaites. Sans doute trouvera-t-elle rapidement un homme (ou une femme) qui lui correspondra mieux que la Cheffe de clan borgne et un peu trop musclée… La jeune femme réfléchit alors à savoir comment retranscrire ses pensées à Kenai sans trop se dévoiler elle-même. Finalement, elle détourna le regard, les pommettes roses.

«… et toi tu n’as peut-être pas besoin d’une femme compliquée, toujours accrochée à son poste de cheffe du matin au soir… Ce que tu viens de me dire s’applique pour toi aussi. Je ne pense pas que la vie que je mène conviendrait à n’importe quelle conjointe. Tu es bien plus belle que je ne le serais jamais. Tes formes et ton visage sont parfaits… Si ce n’est pas déjà fait, beaucoup d’hommes te feront bientôt la cour même-ci, je ne pense, tu n’apprécieras pas cela. Sache en tout cas que tu as su séduire le cœur de la cheffe des Ereshais. Et saches que pour moi, que tu sois une chasseresse chétive ou une cheffe de clan, nul n’a d’importance. L’important, c’est le cœur de la personne. »

C’était vrai, elle était séduite par cette jeune femme et c’était surtout cette nature sauvage qui l’intéressait. D’ailleurs, alors qu’elle parlait, elle aussi avait changée d’apparence. Ses vêtements apparurent, mais étaient plus somptueux que jamais. Le cuir était neuf et les quelques coutures étaient dorées. La peau de bête qui lui servait de jupe était à présent faite de cuir propre et lisse. Le drap rouge que Kenai lui avait donné était à présent une cape. Dans son dos, son épée était à nouveau là, brillante comme neuve. Mais, le plus gros changement était sur son corps. Des tatouages couraient tout le long de son corps, représentant les flux, jusqu’à ses yeux sous lequels se dessinaient des croissants de lune.

« Aujourd’hui et à jamais, tu seras toujours la bienvenue dans notre clan. Je sais que tu n’aimes pas trop la proximité des gens, mais si tu as besoin de quoi que ce soit, voir même de parler, les portes de ma yourte te seront toujours ouvertes. »




Cherokee's flight Theme:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si c'est un rêve... autant ne pas être réveiller. [pv : Kenai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» création d'itinéraires Nuvi 760 - mapsource - DVD perdu
» iNet Wol (réveiller votre pc avec l'iPhone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archipel forum de fantasy  :: Le monde des rêves-