Partagez | 
 

 - Mötegah Gris-de-brume -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: - Mötegah Gris-de-brume -   21/4/2014, 12:35


IDENTITE

Mötegah Gris-de-Brume - Errant
Okanaki - Banni - Chasseur


Lieu/Clan de naissance :
Chaîne des Épieux - Clan Shappak
Âge du personnage:
27 ans
Lieu d'habitation/Clan actuel :
Chilchaki en devenir

PHYSIQUE


Taille : Poids : Couleur des yeux :
1m68
71 kg
Bleu-gris
Couleur de la peau: Couleur des cheveux : Longueur des cheveux:
D'un hâle cuivré, souvent ornée de peintures de camouflage.
Bruns
Mi-dos, denses et dépeignés
Description physique générale de votre personnage   :
Pourvu d'une charpente carrée, le traqueur présente les atours d'un guerrier et pourtant ... Nombre d'infortunés ont mésestimé l'amble de L'Ours. Son corps ciselé et râblé a été façonné par une épreuve bien moins prosaïque que celle de la guerre, il a été enduré par l'hostilité de la chaîne des Épieux. Le natif du Clan Shappak a appris à embrasser et caresser la terre de la paume de ses mains, jusqu'à la plante de ses pieds. Son port est gage de puissance quand son allure est indice de vivacité. Ses bras et son torse, ouvragés, sont ceux d'un Okanaki rompu aux pratiques de la lutte. Ses jambes fermes et puissantes sont celles d'un prédateur opiniâtre, prêt à talonner la plus rapide cible sur des lieues et son dos, ciselé, est celui d'un nageur bravant les courants.
Sur le visage de cet exilé, s'ébauche une ossature prononcée, par laquelle se découpent des pommettes saillantes et une mâchoire carrée.
Son nez de corbin, auquel il devrait sans doute le sobriquet de "Gris", est aussi fin et pointu qu'un bec. Son regard, d'un bleu horizon dans les bons jours, prend les teintes glaciales du ciel d'hiver, lorsque les plus sombres lueurs l'animent. L'on perçoit sur la joue droite de Mötegah, quand elle n'est guère peinte, deux balafres entrecroisées, vestiges de bien profondes plaies. Ce sceau de bannissement assez mal administré, pour les observateurs avisés, est un attribut dont le traqueur, encore, se refuse à parler. Souvent il arbore de simples braies de cuir, fendues aux flancs et lacées avec peu de leste aux cuisses. Préférant le confort à l'apparat, il reste à l'accoutumée, torse nu ; Il s'exposerait ainsi pour fortifier son corps et rendre les artifices dont il enduit sa peau, plus efficaces. Il porte enfin deux baudriers, une lanière en écharpe pour ses Toholoks et deux étuis à coutelas, passés au ceinturon. Pour faire face aux grands froids, il se confectionne généralement quelques pelisses en peau ou en fourrure, qu'il prendra soin de teindre avec les matériaux adaptés à son environnement.   

MENTAL

Que peut penser un inconnu de votre personnage:
L'inconnu ne pourra que condamner la nature farouche du Gris-de-Brume, si seulement il le perçoit. Sans doute aura-t-il la désagréable impression d'être épié ou talonné. Seuls ceux qui ont l’œil et l'oreille, peuvent percevoir l'âme d'un arbre ou encore l'entendre respirer. Ceux là ressentent généralement une aversion pour le "criminel" , celui qui exhibe les stigmates de la honte sur son bras droit, doit avoir de bien horribles exactions à se faire pardonner ; Celui qui la porte sur la joue, ne semble mériter aucune forme de pardon.


Comment ses proches décriraient votre personnage :
Les seuls proches de Mötegah, ne sauraient parler qu'à quelques Chemenns, capables de celer les murmures d'éternels dormeurs au sommeil troublé. Ceux qui partagent son existence aujourd'hui, parlent d'un Okanaki accablé par un passé obscur ... Quelques vénérables Chilchakis affirment qu'il avance voûté dans l'ombre, car il porte le poids de la culpabilité. D'autres, qu'il aurait développé le don de disparaître aux yeux de tous, pour se soustraire au regard d'Eliwha. Il n'est en vérité apprécié, que par quelques chasseurs ; Ceux qui ont besoin de voir, sans être vus. On l'a accepté, comme on aurait toléré la présence d'un animal sauvage, nuisible mais potentiellement éducable. Certains, sans oser l'admettre, l'ont pris en affection et d'autres plus sentencieux, ont appris à le craindre, plus encore, à le détester. Laconique, revêche et glacial, le banni ne se révèle qu'aux Chemenns dont il va quérir la sagesse, pour ce et ceux qui restent, il tâchera de rester invisible.
 


Intérieurement comment se décrirait votre personnage :  :
Mötegah pense être porteur d'une malédiction depuis la chute des siens ; Que l'orgueil est source de sa damnation jusqu'au jugement d'Eliwha. Sans avoir conscience de son propre recul, il ne voit que ce qu'il fut et non pas ce qu'il est désormais ... Ni même ce qu'il pourrait-être. Il contemple lugubrement son passé, éprouvant encore et encore les mêmes souvenirs. Trahi par ses émotions, il a choisi de ne plus révéler de failles et de devenir imperméable à toute forme de sympathie. Bien sûr, on ne peut dompter une nature, seulement feindre de l'ignorer. Manifestée à demi-mots ou par l'esquisse de gestes, sa faiblesse peut parfois rejaillir, auquel cas il érige de nouveau une barrière entre lui et les autres. Son passé lourd d'enseignements, l'a rendu plus farouche, plus méfiant et impitoyable que jamais. Loin des sentiers de la rédemption, le "Gris-de-brume" cherche son salut et celui des siens, dans une folle poursuite. Celle d'un usurpateur et d'un meurtrier, utilisant les chimères pour voiler ses empreintes ... Dans cette traque, Mötegah n'a aucun allié et ceux qui aspireraient à lui barrer la route ou à l'en éconduire, pourraient bien vite expirer.


Globalement que pense votre personnage des deux autres peuples ? :  :

Qui aurait cru que les géants se sentaient obligés d'ériger des remparts ? De se barder d'acier ? Les Mésorians sont des êtres présomptueux, méprisables à leurs manières, mais Mötegah les tolère. Du moins tant qu'ils respectent les bienfaits d'Eliwha.

Torkos ... Un peuple dit-on, sanglant, mais pas moins constitué de fiers guerriers. Au delà de ce qui est 'conté' sur leurs ombrageux ancêtres, la vérité exhibée par les derniers fils de cette engeance, amène Mötegah à désigner les Mésorians comme seuls tyrans.

BIOGRAPHIE

Vision d'ensemble des relations que votre personnage entretient avec son entourage (amis, famille, maître ...)

Shïleq "Dos-de-pierre" : Père de Mötegah et illustre chasseur parmi les siens. Il est parti pour une bien longue traque, de celles dont certains Okanakis ne reviennent jamais.

Eïtlah "Onde-de-sang" : Mère de Mötegah a vécu comme chasseresse parmi les Shappak avant de regagner les abords d'Eliwah, lors du grand massacre.

Dulthuarn "Souffle-cendres" : Chemenn fut un temps ; Menteur, traitre et meurtrier à présent. Il habite les songes de Mötegah, privé qu'il est de sa croix. Il incarne la plus importante traque du 'Gris-de-brume'.

Meïka "Plume-de-givre" : Une des rares Chalchaki a l'avoir intégré au Clan. Une femme cependant, dont l'Okanaki se méfie encore.

 

Son histoire :


Fils du règne hivernal, Mötegah est né chez les fiers Shappak ... Nom redouté par la faune, embrassé par la flore et abhorré par bien des clans de la Chaîne. Les traqueurs de cette tribu n'étaient pas redoutés pour la portée de leurs flèches, la magie de leur Chemenn ou leurs prouesses au combat ; Non, ils devaient leur légende à bien d'autres arcanes. Leur lien avec la terre, celle qui effaçait toute empreinte dans leur sillage, alliée silencieuse de leur vénerie. Au renfort des vénérables présents de la forêt, myriades d'essences colorées, ils disparaissaient dans les feuillages, se lovaient dans les hautes herbes et communiaient avec les sylves. Aux enseignements des bêtes, ils apprenaient à rugir, hululer ou bramer ; A surplomber les cimes comme tant d'oiseaux ... A tuer comme tant de prédateurs. La chasse, pour un Shappak était un acte sacré, un défi imposé par Eliwha et c'est dans l'honneur qu'ils le relevaient.

Un vieux dicton Shappak dit :
" L'Okanaki rampant, agrippe l'empennage pour toucher un plumage ; L'Okanaki puissant grimpe et bondit vers les ramages. "

________


Mötegah était le fils d'une lignée puissante, le fils de chasseurs, eux même engendrés par des chasseurs. La disparition de Shïleq, survenue bien trop tôt, fit du Gris-de-brume l'un des plus jeunes traqueurs de la tribu. Les Shappak avaient connu de rudes hivers, si bien que leur cercle ne comptait plus qu'une douzaine d'Okanakis. Les femmes se faisaient rares et les derniers-nés ne passaient pas tous leurs premières années. Fat de son statut, le Gris-de-brume devint un jeune homme impétueux, belliqueux et ce, malgré les conseils avisés du vieux Chemenn.
Prenant les paroles de Dulthuarn Souffle-cendres pour provocations, il se lança à la poursuite des plus dangereuses créatures, arracha les Toholoks des combattants les plus aguerris mais aucune charge ne semblait étouffer son ardeur.
Un jour cependant, le vieux sorcier des pierres, lui parla d'une bête légendaire : "Le Dolshuak", un smilodon au pelage de nuit de lune noire, aux yeux morts ... Un prédateur habité par l'âme d'un vieux Chemenn fou. Il assura au fils de Shïlek, que cette bête était sans conteste la plus redoutée de toute la chaîne et qu'il n'existait alors qu'un seul moyen de la terrasser. Le pouvoir des gants d'Akorwis quatre-mains, le Chemenn d'un Clan rival ... Les Qwerüns.

C'est ainsi, qu'enhardi par l'orgueil, Mötegah s'en alla vers le col où nichaient les Qwerüns, dans l'ombre de leur tanière, il se faufila pour dérober le bien le plus sacré d'Akorwis. Contre toute attente, il y parvint et ramena la statuette au camp, victorieux. Le Gris-de-brume, cela à son retour les témoignages de ses frères, affirmant que le Dolshuak avait été entraperçu aux abords du camp. Dulthuarn fit alors la promesse d'utiliser les gants de Quatre-mains pour doter les combattants Shappaks d'une force et d'une rapidité plus grande encore, il leur assura qu'une nuit de sommeil insufflerait à leurs corps, la bénédiction des esprits de nombreux combattants et éveillerait leurs esprits aux exhortations d'Eliwha. Tous suivirent les instructions du Souffle-cendres ... Tous, sauf Mötegah, qui vit en l'utilisation de cette magie, un gage de lâcheté. Il pris donc la route pour traquer l'animal et s'octroyer tous les honneurs.

Il est certaines chasses dont certains ne reviennent jamais, ce fut le cas de Shïleq ; Mais il en est d'autres dont le retour est plus douloureux encore, que la mort. Après trois jours à traquer une chimère, Mötegah revint dans un camp ... Mort. Ne restaient que les corps lardés et brisés des siens, tués de toute évidence par des bêtes sauvages. Ou une. Errant comme une âme en peine, ivre de rage et fou de chagrin, le Gris-de-brume charria les corps de ses proches pour les abandonner aux flammes. Un à un. Il y en eut dix, en tout et pour tous.
Dulthuarn était parti.

Saisissant son Toholok, le Gris-de-brume marqua sa joue au fil de la lame ... Deux entailles croisées. Il attendit la mort, ou peut-être l'affrontement avec le Dolshuak. Ne vinrent que les Qwerüns. Le chef n'ordonna cependant pas la mise à mort du Shappak, il l'observa longuement alors qu'Akorwis Quatre-mains susurrait à son oreille. La mort dans l'âme, Mötegah livra son histoire au vieil homme qui lui exposa une bien sombre vérité. Quel que fusse le pouvoir des gants du Chemenn, ils n'avaient eu d'autre utilité pour Dulthuarn que de priver un autre élu de son bien plus précieux. Quand l'antre de Souffle-cendre fut fouillée, une bien étrange chape de fourrure révéla d'autres secrets ... Un pelage de smilodon peint de noir, orné d'yeux de pierres, peints de blanc. Le vrai visage du Dolshuak.

Ce jour là, Mötegah fut épargné par les Qwerüns, qui lui assignèrent alors une mission pour gagner le pardon d'Eliwha ... Traquer et tuer l'usurpateur, comprendre ses motivations et ramener à Akorwis, les gants profanés. Sur ces fragiles bases, ébranlé, le Gris-de-brume chemina sur des lieues à la recherche du parjure. Après quatre ans de traque infructueuse, l'Okanaki finit par se résigner, rompant les vœux des Qwerüns.

Il semble avoir trouvé chez les Chilchakis, quelques moyens de se rendre utile, de mourir avec un semblant d'honneur et qui sait, de rejoindre le Souffle-cendre dans un monde plus sombre encore, afin de le faire souffrir pour l'éternité.



Son inventaire :

Mötegah porte cinq Toholoks en écharpe, sur le torse. Cette quinte de lames, provient des plus valeureux adversaires du 'Gris-de-brume', chaque arme porte d'ailleurs le nom de son ancien possesseur. "Urank", "Askok", " Untogah" "Kele" et "Medü".
Il porte aussi deux coutelas, taillés dans les crocs d'un massif smilodon ... Supports récupérés sur la chape animale du Chemenn, responsable de son déclin. Il les garde précieusement pour les "remettre" à son possesseur.



AUTRES INFOS
COMMENT SE PRONONCE LE PRÉNOM/NOM DE VOTRE PERSONNAGE ?
Mawtégua


ÊTES-VOUS SUR D'AUTRES FORUMS SUSCEPTIBLES DE VOUS PRENDRE DU TEMPS ?
Je ne me prononcerais pas encore sur ce point.


SINON, POURQUOI AVOIR CHOISI ARCHIPEL ET COMMENT VOUS NOUS AVEZ TROUVÉS?
C'est une hobbit qui m'a tanné et j'ai accepté parce que j'ai trouvé le forum Awesome.


ET SINON, DÉCOUVRIR L'UNIVERS D'ARCHI VOUS AVEZ TROUVÉ QUE ... ?

(Cochez la réponse qui se rapproche le plus de votre ressenti)
[X] C'était assez facile et agréable, je n'ai pas rencontré de difficultés à comprendre le tout
[ ] C'était long quand même, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois pour tout intégrer.
[ ] Pour être honnête, je n'ai pas lu l'ensemble des sujets, je me suis concentré(e) sur ceux qui étaient importants pour mon perso, je verrais les autres plus tard



SI VOUS DEVIEZ VOUS QUALIFIER COMME JOUEUR VOUS DIRIEZ :

Moyennement actif (vie irl "assez" chargée)
 


UNE DERNIÈRE CHOSE Á NOUS DIRE AVANT QUE L'ADMIN NE VOUS VALIDE :
Euh ... Banane flambée


Revenir en haut Aller en bas
Cheffe du clan Dräoxi
avatar
Cheffe du clan Dräoxi

Messages : 660
Date d'inscription : 14/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 21 ans

Avancement du personnage :
14/30  (14/30)

Couleur de parole : #993333 (Lëxi) & #666633 (Dräoxi)

http://archipel.forums-actifs.com/t119-lexi-croc-de-ligor
http://archipel.forums-actifs.com/t120-lexi-croc-de-ligor
http://archipel.forums-actifs.com/t90-termine-lexi-croc-de-ligor

MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   21/4/2014, 13:45

Bienvenue sur le forum Mötegah :DD J'ai hate d'en savoir plus sur ton personnage (:


Lëxi Coeur-de-Tonnerre
"Les années s'annoncent sombres mais je ne connaîtrais pas la peur. Aussi étroit sois le chemin, bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme, je suis le maître de mon destin. Le capitaine de mon âme."

Rejoindre le clan Dräoxi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur - Correcteur en chef
avatar
Administrateur - Correcteur en chef

Messages : 564
Date d'inscription : 24/04/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage :

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #C43418

MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   24/4/2014, 12:40

Bienvenue Mötegah!

Je m'attaque à la lecture de ta fiche dès que possible! Et je te rédige un commentaire dès que mon clavier retrouve un comportement normal (C'est une horreur que d'écrire deux lignes, là).

A moins que Créateur ne te valide entre temps, on ne sait jamais Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   24/4/2014, 12:52

Je fais un petit passage rapide, avant de te laisser passer à la suite. Parce que ça pourrait être déterminant pour la suite ^^
Citation :
l'idole de Quatre-mains pour doter les combattants Shappaks d'une force et d'une rapidité plus grande encore, qu'il leur fallait juste une nuit de sommeil pour ouvrir leurs corps à la puissance de l'artefact. Tous suivirent les instructions du Souffle-cendres ...

Juste pour relever : il n'existe pas de magie autre que celle donnée parles Dieux. Les artefacts, à proprement parlé, n'existent donc pas. Cependant comme on est chez les Okanakis, tu peux garder l'idée d'objets qui augmentent la force et la rapidité, par exemple des gants, et des chausses que Seul le chemenn du clan Qwerüns aurait été capable de façonner, cela c'est tout à fait possible Wink.

Citation :
Dulthuarn "Souffle-cendres" : Chemenn fut un temps ; Menteur, traitre et meurtrier à présent

Je ne sais pas ce que tu compte faire de cette information, mais je rappel que les chemenn ne sont pas autorisé à porter des armes et tuer. Donc je le précise pour ne pas que tu oublie de prendre en compte ce "détails". Même si je présume que le fait qu'il ne soit plus Chemenn à surement un rôle avec sa nouvelle nature.
De même, il ne faut pas oublier que Eliwha est loin d'être une tendre avec ces élues qui travestissent les règles Wink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   24/4/2014, 14:44

Bonjour/Bonsoir ^^

Je pense que ma fiche est terminée, j'ai songé à intervenir sur les quelques fautes engagée sur les premiers jets. Enfin, mon histoire se base plus sur des suppositions que des faits, c'est un peu le moyen pour moi d'alimenter l'intrigue de fond liée à mon personnage.

J’espère que cela conviendra, je suis prêt à éditer si nécessaire
Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   25/4/2014, 21:17

Bon alors tout d'abord désolé pour l'attente c'est un peu la course ces derniers temps ^^'

Citation :
Que l'orgueil est source de sa damnation jusqu'au jugement d'Eliwha
Je pense que tu parles là de l'au-delà ? Si c'est le cas, il faut savoir que ce n'est pas les dieux protecteur qui gèrent les âmes de leur protégé. Comme toutes les fonctions du monde des peuples la mort est géré par un Dieu particulier Wink

Citation :
" L'Okanaki rampant, agrippe l'empennage pour toucher un plumage ; L'Okanaki puissant grimpe et bondit vers les ramages. "
Ho mon dieu cette citation c'est juste ... Super classe ! *ç*

Sinon pour le reste j'adore l'histoire, mais y'a quand même un truc qui me chagrine, c'est que le crime soit commit par le Chemenn. Déjà parce que un Chemenn n'a pas le droit de porter les armes donc on se demande un peu comment il aurait pu tuer tous un clan à lui tout seul sans entrainement, et ensuite, Eliwha étant relié à ces élue, elle aurait perçu le crime

La description D'ELIWHA a écrit:
On raconte que ses punitions contre les Chemenns qui l'ont trahie (en utilisant par exemple la magie des pierres à des fins entièrement personnelles) sont expéditives : elle les prive de magie, et si l'affront est plus grand, elle les tue tout simplement. Un vieux conte initiatique Okanaki raconte comment un Chemenn ayant failli à son devoir se fit démembrer par une meute de loup sous les yeux de tout son clan.

Donc le plus cohérent serait que le coupable ne soit pas le Chemenn, mais peut être son apprenti ? Qui n'a pas encore subit son initiation, et qui n'est donc pas encore considéré comme un vrai Chemenn. Là c'est envisageable, surtout si il a un passé de chasseur. Par contre, il faudra que le Chemenn lui n'ai pas été tué (mais immobilisé ?) parce que sinon c'est pareil le meurtrier se serait fait tuer par les loups de la Déesse.
Après autre solution, sinon garde l'idée d'un apprenti Chemenn, tu peux dire que juste avant de faire son initiation son maitre est mort (un accident ? Les conditions météos), ce qui aurait pu frustré le bonhomme parce que justement aux yeux de la tribu il n'était pas considéré comme un vrai Chemenn (même si ils le gardaient en attendant de trouver quelqu'un pour finir son apprentissage. )
Donc voilà les idées qui me sont venues.

Sinon j'ai quand même pas mal de compliements à faire à cette fiche, mais j'attendrais la validation officielle ^^
Le façonneur passera surement lui aussi, chipoter, comme à son habitude xD



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur - Correcteur en chef
avatar
Administrateur - Correcteur en chef

Messages : 564
Date d'inscription : 24/04/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage :

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #C43418

MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   26/4/2014, 21:23

J'ai enfin pu tout lire et trouver un peu de temps, alors voilà mon commentaire Smile

puce 2 Tout d'abord, je voulais juste souligner un point: Quand tu parles de sa carrure, on est bien d'accord qu'il est large et musclé pour un Okanaki ? Il me semble que tu l'avais bien saisi, mais j'aimerai que tu le précises. C'est vraiment du chipotage, mais c'est d'avantage pour ne pas embrouiller d'autres joueurs que pour toi, en fait.

De même il me paraît relativement lourd, or les Okanakis ne développent par nature qu'une musculature fine. Je préfèrerais que tu lui enlèves quelques kilos si tu veux bien.

puce 2 Un tout petit détail, vers le milieu de ta fiche, tu as laissé un "statuette" au lieu des gants Smile

puce 2 Sinon je tenais à dire que je trouve son histoire très intéressante Smile Il faudra régler le point sur le Chemenn dont parlait Créateur, mais ça n'enlève rien à l'idée que j'aime beaucoup. Cela m'évoque la bête du Gévaudan et ce genre d'histoires.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   8/5/2014, 09:33

Du neuf par ici ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: - Mötegah Gris-de-brume -   

Revenir en haut Aller en bas
 

- Mötegah Gris-de-brume -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archipel forum de fantasy  :: Le hors-jeu :: Les Fiches-