Partagez | 
 

 Iliahys Delenol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Iliahys Delenol   19/6/2014, 15:03


IDENTITE

Iliahys Delenol
Mésorianne - Hauts dirigeants - Érudite


Lieu/Clan de naissance :
Îleval
Âge du personnage:
25 ans
Lieu d'habitation/Clan actuel:
Îleval

PHYSIQUE


Taille : Poids : Couleur des yeux :
2,07 m
80 kilos
Verts
Couleur de la peau: Couleur des cheveux : Longueur des cheveux:
Légèrement hâlée
Bruns
Longs
Description physique générale de votre personnage :
Les rideaux s'écartent, et le soleil inonde soudainement la vaste chambre jusqu'alors enténébrée. Une silhouette se dessine furtivement dans le miroir, grande et élancée, fine, bien que difficile à détailler sous l’ample chemise de nuit. La démarche est élégante et délicate, l’allure douce et fragile, gracile. La silhouette disparaît du miroir, pendant quelques minutes aucun mouvement n’est perceptible. Puis la silhouette réapparaît, portant désormais une seyante robe de brocart d’un bleu pastel. Le corset serré dévoile les formes féminines, des plus discrètes mais néanmoins présentes.
La jeune femme s’assied devant sa coiffeuse, les grands yeux verts, encore un peu fatigués mais au regard pourtant éclatant, s’observent dans le miroir pendant quelques instants. Ils détaillent les traits fins et doux du visage, la peau dorée et satinée, suivent la longue cascade de la chevelure brune jusqu’aux épaules délicates. Une main fine apparaît, longs doigts agiles, ongles soignés, peau douce et veloutée de ceux qui n’ont jamais eu à se l’user en travaillant. Quelque chose semble attirer l’attention de la demoiselle, un sourire doux et bienveillant vient éclairer son visage alors que les lèvres pâles et ourlées remuent pour prononcer des mots indistincts.
Une seconde silhouette se dessine dans le miroir, debout derrière la jeune noble, portant une tenue plus sobre de domestique. Une main plus pâle, à la peau plus usée et aux doigts plus calleux, se saisit avec douceur de la brosse que tenait celle, douce et dorée, de la belle Dame, dont elle entreprend de brosser obligeamment les cheveux. Une fois son ouvrage terminé, la domestique s’amuse à rassembler la lourde chevelure, la relever, esquisser devant le miroir des coiffures élaborées avec un regard interrogateur envers sa maîtresse qui les refuse toutes une à une en riant. Comme chaque matin, les cheveux resteront finalement libres de voler à leur gré.
Diverses parures passent devant la demoiselle, toutes d’une indéniable qualité, mais à la discrétion subtile. Une fois que l’une d’entre elles a été choisie, le rituel matinal est terminé. Point d’ajout de fards ou de poudres, qui apparaissent parfois, pour les grandes occasions, la belle se lève simplement et les deux femmes quittent la chambre, laissant seul le miroir. D’autres passages viendront ponctuer sa journée pourtant, au fur et à mesure que la noble damoiselle viendra changer de tenue pour l’adapter à ses activités. De hautes bottes, un pantalon sobre et une chemise, les cheveux tressés rapidement pour monter à cheval. Une robe plus simple, bien que parfaitement taillée, au luxe discret, pour une sortie en ville. Une autre au contraire bien plus élaborée, brodée de fils d’argent, pour faire honneur à quelque réception. Mais toujours cette simplicité, cette grâce légère et fragile, ce sourire prévenant qu’elle offre à tous ceux qui partagent sa compagnie, nobles ou domestiques indifféremment.

MENTAL

Que peut penser un inconnu de votre personnage:
« La fille Delenol ? Ma foi on la voit pas beaucoup, vous savez. Elle sort pas tellement, à ce qu’on dit. C’est plutôt ses domestiques ou ses frères qui passent, elle je l’ai vue peut-être une ou deux fois. Polie bien comme il faut, ça pour sûr. Un peu dans les nuages, si vous voulez mon avis. Pas l’air de vraiment se rendre compte des réalités du monde, si vous voyez c’que je veux dire. Elle aurait besoin de sortir davantage, m’est avis, ça lui ferait du bien. »
Dolis Larsen, artisan des quartiers riches

« J’ai croisé mademoiselle Delenol à plusieurs réceptions, mais je dois avouer qu’elle ne m’a pas laissé un souvenir vraiment mémorable. Plutôt jolie, je suppose, bien qu’un peu fade. Je me souviens de l’avoir beaucoup vue sourire, mais elle ne se mêle guère et parle peu. J’ai bien essayé de discuter avec elle une fois, mais elle semblait aussi mal à l’aise et timide qu’une adolescente. À son âge, elle devrait tout de même être capable de soutenir une discussion avec un homme sans rougir ! »
Leocis Sovan, membre de la petite noblesse

« Cette gentille Dame, la sœur du doyen ? Z’êtes sûr ?! Bah ça si j’m’attendais ! Oh j’avais ben vu qu’c’était d’la noblesse, pour sûr, mais alors ça ! Surtout quand on sait c’qu’on dit sur son frère... Ah j’critique pas, attention hein, mais c’vrai qu’il est connu pour être euh... bon, voyez, quoi. Elle par contre c’t’autre chose, c’moi qui vous le dis ! Gentille comme une colombe, pis alors pas bêcheuse pour un sou. Bon j’ai fait que la croiser hein, notez, mais tout d’même, l’a été bien urbaine avec moi. J’avais la roue d’la charrette qu’avait sauté alors que j’emmenais les récoltes au marché, voyez, et alors pour remettre ça tout seul, bonjour ! La donzelle passait par là avec son équipage juste à c’moment-là, alors s’est arrêtée et l’a d’mandé à ses gens d’mettre la main pour m’aider à réparer. M’a même saluée et tout ! Croyez-moi, c’pas toutes les grandes gens qui nous traitent comme ça... »
Pelvel Bralembion, paysan


Comment ses proches décriraient votre personnage :
« Je dirais que Mademoiselle est le rayon de soleil de cette demeure. Toujours souriante, toujours aimable, toujours un mot gentil pour le personnel. Un vrai plaisir d’être à son service. Bon, si je peux être tout à faire sincère... Je pense qu’elle est même un peu trop gentille pour son propre bien. Ça lui jouera des tours, un de ces jours. Je pense que ces messieurs sont un peu trop protecteurs envers elle, ça lui ferait du bien de s’affirmer un peu et de sortir le nez de ses livres poussiéreux ! »
Esther Pibel, camériste d’Iliahys Delenol

« Ili est douce et prévenante, c’est la plus calme de nous quatre. Moi qui n’aime pas non plus les conflits, je suis content de pouvoir compter sur elle pour apaiser les tensions, elle est douée pour ça. Comme si son seul charisme suffisait à convaincre de cesser de hausser le ton. Elle est gentille et attentionnée, et pense avant tout aux autres. Je ne sais pas vraiment de qui elle tient ce trait de caractère, mais je suis content qu’il y ait une personne aussi respectable qu’elle dans ma famille. »
Lochlan Delenol, frère d’Iliahys Delenol

« Iliahys est en vérité plutôt niaise et réservée. Elle se tue à prendre la défense des mauvaises personnes comme notre frère aîné, ça m'horripile au plus haut point. Mais elle reste un membre de ma famille que j'apprécie plus que les autres, même si nous ne passons pas vraiment de temps ensemble. Elle est peut-être un peu trop naïve à mon goût, je ne sais pas. Mais elle reste une femme intelligente qui pourrait certainement faire de grandes choses. »
Lestat Delenol, frère d’Iliahys Delenol

« Ma petite sœur est certainement la femme que je respecte le plus en ce monde. Indulgente, elle comprend les erreurs en tendant une oreille attentive, écoutant sans blâmer, juste en conseillant. Elle sait ce que sont la valeur et l'honneur. Elle me comprend peut-être mieux que les autres, sûrement même. Si d'apparence elle peut paraître ingénue, nombreux sont ceux qui seraient surpris par sa finesse d'esprit. Ils ne voient pas ce que je vois. Sa grâce, sa gentillesse, son amour pour son prochain, sont des qualités qui auraient fait d'elle une doyenne merveilleuse. Elle a également la force des Delenol, même si elle ne l’affirme pas caractériellement. Elle est compréhensive, entendra toujours les deux versions d'un conflit, et se montrera clémente. Elle l’a toujours été avec moi, même lorsque j'ai pu agir comme le dernier des cons. Son soutien et sa solidarité font d’elle une alliée hors pair, elle est l’épaule sur laquelle je sais pouvoir me reposer le jour où je flanche. Mais elle reste avant tout ma petite sœur, fragile, désirable, belle. Et bien que j’aie fait taire mon cœur, elle y a sa place plus que n'importe qui. »
Samaël Delenol, frère d’Iliahys Delenol et Doyen d’Îleval


Intérieurement comment se décrirait votre personnage :
« J’aime infiniment mes frères, mais par les dieux, que leurs chamailleries peuvent être exténuantes ! Au moins j’arrive à les empêcher de se sauter à la gorge, mais cela m’épuise. Je n’en montre rien bien sûr, surtout à Samaël, qui a déjà suffisamment de choses à gérer. Je continue de me montrer patiente et compréhensive, je fais en sorte de les calmer avant que les choses n’aillent trop loin. Et je continuerai tant que je le devrai. Cela fait partie de mon rôle, je suppose. J’aimerais que Lestat comprenne davantage les responsabilités qui nous échoient. En tant que famille Doyenne, nous nous devons de faire honneur à notre rang, nous ne pouvons nous permettre des manquements qui seraient pardonnés à d’autres. Agréer aux convenances et à la bienséance afin de représenter dignement Îleval. C’est parfois pesant bien sûr, mais c’est notre devoir. Si mes responsabilités en la matière sont moindres que celle de mes frères, je m’efforce néanmoins de les préserver au mieux, malgré les sacrifi pour l’honneur de ma famille. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, vingtième jour de Printemps 1648

« Ils ne peuvent pas savoir. Ils ne doivent jamais savoir. Personne ne doit jamais savoir. Comment pourrais-je encore les regarder, leur sourire, s’ils avaient conscience de l’être impur et corrompu que je suis au fond, de ce qui se forge malgré moi dans le secret de mon esprit ? J’ai pourtant prié de toute mon âme, si souvent, pour que ces rêves disparaissent, pour que s’effacent ces images et l’émoi qu’elles me causent... J’ai voulu croire que, si mon cœur était souillé, mon âme, au moins, méritait d’être sauvée... Mais jamais la Déesse n’a daigné répondre à mes appels désespérés, à ces nuits passées à pleurer en silence dans mon lit. Et toujours, les rêves reviennent. Je ne mérite ni Son amour, ni Son pardon. »
Page arrachée du journal d’Iliahys Delenol, date inconnue


Globalement que pense votre personnage des deux autres peuples ?
Elle ne connaît guère les autres peuples que par ses lectures, aussi manque-t-elle d’informations pour s’en faire un jugement réaliste.

Le principe même de l’esclavage ne la révolte pas à proprement parler, mais à tout le moins la dérange. Elle ne sent donc pas des plus à l’aise en présence de Torkos, fussent-ils dévoués et tout à fait heureux de leur sort. Aussi évite-t-elle de les fréquenter plus que nécessaire, bien qu’elle se montre immanquablement polie et courtoise envers eux, comme envers quiconque. Elle connaît surtout d’eux leur Histoire violente et brutale, qu’elle trouve dérangeante, et l’idée d’une femme portant les armes la perturbe au plus haut point.

Quant aux Okanakis, elle n’en a jamais rencontré et peine à comprendre leur mode de vie et leur culture, si éloignés des siens, bien qu’elle ne doute pas qu’ils soient très intéressants d’un point de vue théorique.


Quelles relations et attitudes votre personnage entretient-il vis à vis de la religion:
La relation qu’elle entretient avec la religion est quelque peu ambiguë. Très pieuse, elle aime et respecte sans réserve Hygérie, et se reconnaît dans son image de douceur bienveillante et pacifique. Elle redoute toutefois également son jugement, persuadée que ses “pensées impures” la rendent indigne de sa Déesse. Elle prie malgré tout souvent, mais toujours avec au fond du cœur la crainte d’attirer l’attention de la divinité et de se voir soudainement abandonnée, en même temps que l’impression contradictoire que ses prières ne sont de toute manière pas entendues. Elle a toujours le regret de n’avoir pas été choisie pour devenir Prêtresse, mais n’en tient pas rigueur à la Déesse, considérant qu’il ne s’agit que d’une preuve de plus de ses propres manquements et du fait qu’elle n’était pas digne de La servir.
Elle respecte et admire le Créateur pour l’œuvre qu’il a accompli et la beauté que l’on peut y trouver, et lui voue parfois une prière, généralement de remerciement.
Elle estime Eliwha et Bersok trop bestiaux et brutaux pour qu’elle puisse réellement les comprendre, mais les respecte malgré de par leur nature divine, la première davantage que le second, ayant des difficultés à appréhender la décision de celui-ci d’abandonner son peuple, et par ce fait son rôle au sein de la Création.

BIOGRAPHIE

Vision d'ensemble des relations que votre personnage entretient avec son entourage (amis, famille, maître ...)

« Mademoiselle ne fréquente guère, en dehors de sa famille. Bien qu’elle se montre toujours cordiale envers les domestiques, on ne peut pas dire qu’elle soit vraiment liée avec aucun d’entre nous, hormis bien entendu Esther, sa camériste, qui fut également sa nourrice. Ses relations avec feu le Doyen étaient assez distantes, occupé qu’il était à veiller à l’instruction de Monsieur Samaël. Elle a en revanche toujours été assez proche de Madame, quoi que peut-être un peu moins ces dernières années, malgré son éducation parfois plus stricte envers elle qu’envers ses garçons. Mais je ne crois pas que Mademoiselle lui en ait jamais tenu rigueur.
Quant à ses relations avec Messieurs ses frères, il est manifeste qu’elle les aime tous trois, quoi que chacun d’une manière différente. Je dirais qu’elle est plus proche de Monsieur Lochlan, de par leur caractère similaire. Elle montre envers Monsieur Lestat une patience et une indulgence qu’il ne lui rend pas toujours, et il m’apparaît évident qu’elle voue une grande admiration à Monsieur Samaël. Pour leur part, je ne saurais dire si c’est car elle est la seule jeune fille de la fratrie, ou parce qu’elle est la plus jeune, mais ils tendent à se montrer chacun fort protecteur envers elle. »
Mathrim Reoron, majordome au service de la famille Delenol


Son histoire :
« Cher journal,
Je me nomme Iliahys Delenol, et j’ai douze ans. Aujourd’hui, Maître Béomion, qui m’enseigne l’Histoire, m’a expliqué les différents moyens par lesquels nous savions les diverses choses qu’il m’apprend, comment se sont déroulés les grands événements de notre Histoire et à quoi ressemblait la vie à l’époque. Il m’a dit qu’entre autres, les journaux intimes et correspondances personnelles pouvaient s’avérer très importants à étudier, même si leurs auteurs n’avaient pas eu un rôle majeur à leur époque, simplement pour nous permettre de mieux comprendre la manière de penser des gens à cette période. C’est pourquoi j’ai décidé de t’écrire chaque jour, avec autant d’objectivité que possible. Qui sait ? Peut-être, dans plusieurs siècles, quelqu’un te trouvera-t-il et apprendra grâce à toi des choses sur notre époque. Je n’ai bien sûr pas la présomption de m’imaginer devenir une figure majeure de notre temps, mais peut-être l’aperçu de la vie d’une fille de Doyen de nos jours pourra-t-il être intéressant pour les gens du futur ? Esther, ma nourrice, trouve également que c’est une bonne idée puisque je n’ai pas d’amie très proche et qu’une jeune fille doit pouvoir se confier à quelqu’un qui ne soit ni sa mère ni sa nourrice. Je ne suis pas sure de comprendre ce qu’elle veut dire par là, mais je fais confiance à son jugement. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, sixième jour d’été 1637

« Mère dit qu’elle s’inquiète pour moi, que je devrais passer “davantage de temps avec des camarades de mon âge, et moins le nez plongée dans des livres poussiéreux”. Elle n’a peut-être pas tort, mais je peine à me lier avec les filles de ses amies qu’elle ne cesse de me présenter. Elles sont pour la plupart futiles, incapables de discuter d’autres sujets que la dernière robe offerte par leurs parents ou, plus encore, de garçons, sujet pour lequel je ne me sens aucun intérêt. Elles font sur mes frères des commentaires que je trouve malséants, et les regardent d’une manière dont je n’ai pas souvenir d’avoir jamais regardé un jeune homme. Peut-être suis-je étrange ? J’ai conscience, bien sûr, qu’il me faudra un jour trouver un bon parti – quoi que Mère s’en chargera très certainement pour moi – et me marier, comme toute jeune fille bien née. Mais contrairement à elles, on ne peut dire que l’idée me réjouisse ou que je l’attende avec hâte. Je l’accepte, bien évidemment, mais à la vérité j’évite plutôt d’y penser. Aussi mes livres, et toi, cher journal, me semblez de bien meilleure compagnie que ces dindes demoiselles. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, septente-cinquième jour d’automne 1638

« Père a emmené cette année toute la famille assister au Festival d’Épieux. Je n’ai guère de goût pour les joutes et les combats, je dois le reconnaître, cette violence me mettrait plutôt mal à l’aise, et j’ai du mal à saisir l’attrait que les gens peuvent y trouver. Le reste des festivités, en revanche, était très amusant ! J’y ai même rencontré une demoiselle que j’ai trouvé très agréable et intéressante, avec bien plus de conversation que les gourdes de Mère jeunes filles que je fréquente habituellement. Mes frères, bien sûr, se sont disputés. Samaël voulait participer aux joutes, mais Père le lui a interdit. Lestat lui a fait des commentaires désobligeants, et le ton est monté… J’ai bien cru qu’ils allaient en venir aux mains ! Même moi je n’ai cette fois pas réussi à les calmer, et c’est Père lui-même qui a dû les séparer avant que les choses ne dégénèrent. L’ambiance en a été quelque peu assombrie, mais fort heureusement, l’atmosphère festive a contribué à calmer les esprits et tout s’est bien passé les jours suivants. Il y avait également des Okanakis, mais Mère ne m’a pas permis de les approcher. J’espère que nous y retournerons encore tous ensemble l’an prochain ! »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, cinquante-deuxième jour d’été 1639

« Aujourd’hui, je suis devenue une femme ! Du moins est-ce ainsi que Mère s’est extasiée. Il me fait plaisir de la voir si fière, bien sûr, mais je ne vois guère en quoi quelques saignements méritent de se pâmer ainsi. À en juger par la réaction de Mère, on pourrait presque croire qu’il s’agit d’un événement national. Je crois que c’est surtout le signe pour elle qu’il est temps de se mettre en quête de mon futur époux. Fort heureusement pour moi, je peux compter sur elle pour ne point se précipiter – elle ne voudra pour sa fille que le meilleur parti, après tout – ce qui me laisse quelque répit. Je sais bien qu’il me faudra passer par là un jour l’autre, mais pour ma part, le plus tard sera le mieux. Le seul point positif que j’entrevoie et que je suis désormais plus près de savoir si Hygérie me fera l’honneur de me choisir pour La servir. Si ce n’est pas le cas, il me restera bien sûr l’Histoire à laquelle je pourrai me consacrer, mais, je crois, rien ne me comblerait plus de bonheur que de me vouer à la Déesse, et je ne manque pas de le lui rappeler chaque jour dans mes prières. Est-ce trop présomptueux de ma part ? »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, nonantième jour d’automne 1639

« Pour l’anniversaire de mes quinze ans, Père m’a offert une jument ! Il dit qu’une jeune femme se doit d’avoir une monture digne de ce nom, et qu’il est donc temps pour moi d’en avoir une qui m’appartienne en propre. Elle est superbe, aussi blanche que la neige et gentille comme un agneau ! Lochlan a dit d’elle qu’elle était “aussi douce que sa maîtresse” et je crois bien que j’en ai rougi quelque peu. Nous sommes tous allés en promenade et j’ai pu constater qu’elle se comporte à merveille. Elle ne s’effarouche pas d’un rien et se montre merveilleusement obéissante. Elle a battu le cheval de Lestat à la course, ce qui l’a terriblement vexé. Je suis tellement heureuse, et je suis sure que nous allons bien nous entendre, elle et moi. J’ai décidé de l’appeler Harmonie. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, quarante-septième jour d’hiver 1639

« La réception pour mes seize ans était splendide. Mère, bien sûr, a jugé pertinent d’inviter foule, et bien sûr, nombre jeunes hommes de bonnes familles. Tout le monde était charmant, mais de telles assemblées me mettent immanquablement mal à l’aise, surtout lorsque j’en suis le centre d’attention. J’ai fait bonne figure aussi longtemps que l’étiquette l’exige, puis j’ai fini par prétexter me sentir mal pour demander à être excusée et me retirer dans ma chambre. Je n’ai guère eu à feindre pour être crédible, d’ailleurs : malgré la gentillesse dont tout le monde a fait preuve à mon égard, mon humeur est loin d’être festive. Une seule chose ne fait que tourner inlassablement dans mon esprit : l’année est désormais plus qu’écoulée, et Hygérie ne m’a pas appelée. Je ne suis pas digne de servir la Déesse. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’en suis étonnée, étant donné… Mais je n’en avais pourtant pas cessé d’espérer. Je devrais être reconnaissante d’être libérée de mes illusions, je suppose. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, quarante-septième jour d’hiver 1640

« Père vient de rentrer de voyage et m’a rapporté un présent : un oiseau ! Plus précisément, un Gris Couronné. Il dit que c’est parce qu’il a remarqué combien je m’étais attachée à Harmonie, mais je soupçonne en réalité Esther de lui avoir soufflé l’idée. Il est encore fort jeune et n’a pas été dressé, mais Père dit que je pourrai lui apprendre à m’obéir, et même à parler ! Je n’ai pas envie de le garder en cage, aussi ai-je fait aménager l’une des pièces attenantes à ma chambre pour lui. Lorsqu’il sera davantage habitué à la demeure et à moi, et que je n’aurai plus à craindre qu’il s’enfuie, je lui laisserai la fenêtre ouverte afin qu’il puisse se promener à sa guise. J’ai envie de l’appeler Mathrim comme notre majordome, car quelque chose dans ses manières me le rappelle, mais j’aurais peur que le brave homme s’en offense et se méprenne sur le respect que j’ai pour lui. Je l’appellerai donc Mitts, en manière de diminutif dont seule moi – et toi bien sûr – connaîtrons l’origine. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, vingt-huitième jour de printemps 1642

« Mère est de plus empressée à me faire rencontrer cohorte de messieurs bien sous tous rapports. Bien sûr, elle fait toujours en sorte d’enrober ces présentations de l’air le plus innocent, mais je ne me fais guère d’idées sur ses intentions réelles. Sans doute devrais-je m’estimer heureuse et reconnaissante qu’elle daigne me les présenter et prendre – plus ou moins subtilement – mon avis les concernant plutôt que de tout arranger sans me consulter, mais je commence à trouver ces petits jeux pesants. Mère a fini par s’en apercevoir, et lorsqu’elle m’a interrogée, j’ai simplement répondu que ce genre de mascarades me fatiguait. Ce qui est vrai, certes, mais peu importe combien j’aimerais me persuader que c’est la seule raison, je sais bien au fond de moi que c’est faux. En vérité, l’idée même de mariage m’est de plus en plus difficile. Mais comment pourrais-je le lui expliquer ? Elle ne comprendrait pas. Ne pourrait-elle simplement me laisser à mes livres ?
Non bien sûr, je le sais bien, et je ne la blâme pas en vérité. Je suis fille de Doyen, il serait parfaitement malséant de ne point me trouver un époux convenable. Pourtant… Comme je regrette, parfois, qu’Hygérie n’ait pas eu la miséricorde de m’accepter pour La servir. Mais je n’ai pas le choix désormais, il me faut bien faire bonne figure et accepte le destin qui m’attend. Pour l’Honneur de ma famille. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, dixième jour d’hiver 1644

« Après ces dix années passées à votre service, il me semble n’avoir plus grand-chose à apprendre à mademoiselle votre fille. Certes, Iliahys n’aura jamais l’art d’une musicienne professionnelle, mais ce n’est de toute manière de toute évidence pas la carrière qui lui est destinée, et ses talents aux pianos sont plus que suffisants pour faire honneur à son rang. Qu’elle continue de pratiquer d’elle-même, tant son doigté que sa voix, et qu’elle joue avec le plaisir qu’elle a toujours montré depuis qu’elle est mon élève, et je ne doute pas qu’elle charmera sans mal les salons. »
Ultime évaluation de Parus Loen, maître de musique d’Iliahys Delenol, fin d’année 1648

« Père est mort. J’ai du mal à le croire alors même que j’écris ces lignes d’une main tremblante. Tout me semble irréel, diffus, jusqu’à la sensation de la plume entre mes mains. Je crois qu’écrire ici m’aidera à appréhender la réalité des choses, à réaliser… Du peu que j’ai pu en saisir, une embuscade lui a été tendue alors qu’il était parti chasser. On refuse de m’en dire plus. On refuse de me laisser le voir. Nous sommes tous éplorés, je crois que seul Samaël ne s’est pas effondré en apprenant la nouvelle. Il est fort, bien sûr. Il l’est toujours. Toutefois… J’ai peur de sa réaction. Il est si impulsif. Je le sais capable de commettre une folie. J’aurais dû lui parler, peut-être, essayer de le dissuader, de l’apaiser… Mais je n’en ai pas trouvé la force. Peut-être est-ce mieux ainsi, comment aurais-je pu l’apaiser à travers la détresse qui m’étreint ? Me voir dans cet état, peut-être, n’aurait servi qu’à attiser davantage sa colère. Et pourtant, un sombre pressentiment ne cesse de me ronger. S’il lui arrivait quelque chose à tour… »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, nonante-deuxième jour de printemps 1650

« Je savais qu’il allait commettre une folie, mais si j’avais pu m’imaginer à quel point…Mais je m’égare, il me faut m’astreindre à davantage de rigueur dans la tenue de ce journal. Peut-être cela m’aidera-t-il à retrouver quelque bon sens au milieu de l’insanité qui semble avoir envahi ma vie. Nos vies.
Voilà six jours que je n’ai rien écrit ici, six jours pendant lesquels je suis restée sans nouvelles de mon frère. Six jours depuis que je l’ai laissé partir… Car je l’ai revu, après l’annonce terrible qui nous a frappés, alors qu’il préparait son départ. Je savais ce qu’il comptait faire, et pourtant je n’ai pas cherché à l’en empêcher. Même après cette promesse insensée qu’il m’a lancée, je suis restée muette. Ô Hygérie, que n’ai-je trouvé le courage de le retenir ! Mais l’aurais-je seulement pu ? Peut-être n’est-ce que parce que je cherche à me disculper, mais j’en doute. Je ne crois pas que qui que ce soit aurait pu l’empêcher de se lancer à la poursuite du meurtrier de notre père, si ce n’est par la contrainte physique. Jamais je n’avais vu une telle détermination dans son regard. Une telle haine…
Ce n’est qu’aujourd’hui qu’il est revenu. Le jour des funérailles de Père. J’ai d’abord été si soulagée et le voir de retour, en vie ! J’avais tant craint de l’avoir perdu lui aussi… Puis mes yeux se sont posés sur le macabre trophée qu’il rapportait, et j’ai bien cru défaillir. Il a tenu la promesse qu’il m’avait faite, il a vengé notre père. Et rapporté la tête de l’assassin pour couronner les obsèques.
Je me force à écrire tout cela de manière aussi neutre que possible, mais la plume tremble entre mes doigts. Je n’arrive pas à chasser de mon esprit l’image de cette tête volant à travers la pièce…
Lestat est furieux de l’esclandre que Samaël a causé. Quant à moi, je crains de ne plus savoir où j’en suis. Soulagée et heureuse qu’il nous soit revenu. Horrifiée par son acte, même si je n’arrive pas à éprouver de pitié pour cet homme qui a trahi son doyen, qui nous a pris notre père. Effrayée surtout… Non pas par mon frère ni par ses actes, mais pour lui. Que va-t-il lui arriver, désormais ? Il a tué un homme de sang-froid. Je désapprouve, bien sûr, même si je comprends, mais je crains que la justice ne montre à son égard bien moins de clémence. Je redoute qu’elle m’ôte mon frère comme la folie d’un homme m’a ôté mon père. »
Extrait du journal d’Iliahys Delenol, sixième jour d’été 1650



Son inventaire :
Habitant dans la demeure familiale, il est peu de choses qu’elle considère n’appartenir qu’à elle. Sa jument et son gris couronné, présents de son père ; le piano à queue de la salle de musique, dont elle est la seule de la famille à effleurer les touches de toutes manières ; ainsi que la bibliothèque située le plus à proximité de sa chambre, qu’elle a faite aménager elle-même, et son contenu bien entendu, principalement des ouvrages traitants d’Histoire



AUTRES INFOS
COMMENT SE PRONONCE LE PRÉNOM/NOM DE VOTRE PERSONNAGE ?
Comme ça s’écrit !


ÊTES-VOUS SUR D'AUTRES FORUMS SUSCEPTIBLES DE VOUS PRENDRE DU TEMPS ?
Un seul.


SINON, POURQUOI AVOIR CHOISI ARCHIPEL ET COMMENT VOUS NOUS AVEZ TROUVÉS?
Je vous suis depuis un certain temps, et j’ai fini par me laisser tenter après en avoir discuté avec Samaël.


EN CAS DE DÉPART QUE VOULEZ VOUS QUE DEVIENNE VOTRE PERSONNAGE
(Cochez la réponse qui se rapproche le plus de votre souhait)
[ ] J'accepte qu'il soit mis en prédéfini
[ ] J'accepte qu'il soit considéré comme disparu
[ ] J'accepte qu'il soit considéré comme mort
[ Fait ] Autre : Le personnage étant à l’origine une création de la joueuse de Samaël Delenol, auquel il est lié, je considère qu’il lui appartient de décider ce qu’il adviendra d’Iliahys si je devais quitter le forum, qu’elle veuille recommencer à le jouer en PNJ comme c’était le cas avant mon arrivée, en faire un personnage prédéfini, ou la faire disparaître d’une façon ou d’une autre.


ET SINON, DÉCOUVRIR L'UNIVERS D'ARCHI VOUS AVEZ TROUVÉ QUE ... ?

(Cochez la réponse qui se rapproche le plus de votre ressenti)
[ Fait ] C'était assez facile et agréable, je n'ai pas rencontré de difficultés à comprendre le tout
[ croix ] C'était long quand même, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois pour tout intégrer.
[ croix ] Pour être honnête, je n'ai pas lu l'ensemble des sujets, je me suis concentré(e) sur ceux qui étaient importants pour mon perso, je verrais les autres plus tard



SI VOUS DEVIEZ VOUS QUALIFIER COMME JOUEUR VOUS DIRIEZ :

[ croix ] Très actif
[ Fait ] Plutôt actif
[ Fait ] Moyennement actif (vie irl très chargée)
[ croix ] Actif dès que je le peux (Je peux avoir des longues périodes sans que je puisse me connecter)


UNE DERNIÈRE CHOSE Á NOUS DIRE AVANT QUE L'ADMIN NE VOUS VALIDE :
C’est très joli chez vous *-*



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 15:41

Bienvenue et j'espère que tu t'amuseras ici. Very Happy

Hâte de voir ton personnage en jeu pour suivre tes aventures.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 10/06/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 24 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #cc9999

http://archipel.forums-actifs.com/t641-sefrenia-demestre-vorgel#6356
http://archipel.forums-actifs.com/t609-sefrenia-vorgel-predefini-mesorian-terminee

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 15:57

Bonjour et bienvenue, jolie brune! Contente de voir une nouvelle Mésorianne! J'espère que nous aurons l'occasion de reupeuter ensemble \o/

J'aime beaucoup ta fiche, le ton, le style, tout, mais... Je pense que ce sera encore mieux après une petite relecture ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 17/09/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 19 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : Crème

http://archipel.forums-actifs.com/t127-adriel-alemel
http://archipel.forums-actifs.com/t126-adriel-alemel
http://archipel.forums-actifs.com/t102-adriel-alemel

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 15:59

Bienvenue belle-soeur Illi ^^

Heureux de voir que la grande famille des hauts dirigeants s'agrandit! Peut-être à bientôt en RP =)


Adriel Alemel

"Le silence a le poids des larmes"

Adriel s'exprime en Crème : FDF1B8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 16:38

Bienvenue !

J'aime beaucoup beaucoup beaucoup ton personnage, et ta fiche est très agréable à lire. En espérant pouvoir un jour RP avec Iliahys !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 16:46

Oh merci à tous, vous êtes adorables !  Embarassed 

Soline Delelm a écrit:
Bienvenue et j'espère que tu t'amuseras ici. Very Happy

Je n'ai aucun doute à ce sujet, je sens que je vais beaucoup me plaire ! Very Happy

Soline Delelm a écrit:
Hâte de voir ton personnage en jeu pour suivre tes aventures.

Eh bien je ne sais pas si ce sera très aventureux, mais j'espère que ce sera tout de même intéressant ! Very Happy

Sefrenia Demestre a écrit:
J'espère que nous aurons l'occasion de reupeuter ensemble \o/

Ah mais j'espère bien, j'ai quelques projets à ce sujet ! Wink

Sefrenia Demestre a écrit:
Je pense que ce sera encore mieux après une petite relecture ^^

Ah zut, j'ai laissé des fautes ? Ca me ressemble bien... Je referai un passage alors, merci d'avoir prévenu Very Happy

Adriel Alemel a écrit:
Bienvenue belle-soeur Illi ^^

Je suis pourtant sure que tu ferais un charmant beau-frère et que empêcherais mon grand frère de faire trop de bêtises !

Adriel Alemel a écrit:
Peut-être à bientôt en RP =)

Oh oui ce serait si mignon ! *.*

Arielle Valois a écrit:
En espérant pouvoir un jour RP avec Iliahys !

Je l'espère aussi, je suis sure que ça pourrait être intéressant !


Vous êtes tous tellement mignons, je vous aime déjà ! Merci merci *.*

Edit : En effet, j'avais laissé des fautes atroces ! Ça devrait être beaucoup mieux désormais, en espérant n'en avoir pas oublié à nouveau. Merci encore Sefrenia Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Fille de joie
avatar
Fille de joie

Messages : 223
Date d'inscription : 22/10/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 26 ans

Avancement du personnage :
2/30  (2/30)

Couleur de parole : #cccccc

http://archipel.forums-actifs.com/t204-calliopee-kanpios
http://archipel.forums-actifs.com/t257-calliopee-kanpios
http://archipel.forums-actifs.com/t203-calliopee-kanpios-termine

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 17:09

Bienvenue sur le forum, jolie soeur de mon client préféré 8D
Au plaisir de te croiser au détour d'un RP également :DD


Calliopée Kanpios

"Cause now's the time to close your eyes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 17:24

Oh une nouvelle Delenol ?
Bienvenue sur le fofo ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur - Correcteur en chef
avatar
Administrateur - Correcteur en chef

Messages : 564
Date d'inscription : 24/04/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage :

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #C43418

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 17:50

Bienvenue à toi Iliahys!
J'essayerai de lire ta fiche au plus vite; sinon le Créateur devrait passer Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 18:20

Coucou et bienvenue
Effectivement comme tous mes collègues je trouve cette fiche joliment faite et le personnage intéressant.
Au plaisir de te voir en rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Doyen d'Îleval
avatar
Doyen d'Îleval

Messages : 281
Date d'inscription : 22/10/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 29 ans

Avancement du personnage :
6/30  (6/30)

Couleur de parole : #336699

http://archipel.forums-actifs.com/t193-samael-delenol-doyen-d-ileval-fini

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 18:43

Ma petite soeuuuuuuuuuuuuuuur !

*l'attrape et la protège de tous ces méchants monstres*

Pas touche, c'est moi le premier, et j'partage pas. Namého u_u

Sinon, officiellement bienvenue <3




Samaël Theme Song's
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/6/2014, 21:26

Ohlalaaaaaaa tant d'amour, c'est vraiment super comme accueil *.*

Mon grand frèèèèèèèèèèèèèère !

*se love dans ses bras*

Mais ils sont pas méchants regarde ils me disent plein de gentilles choses !

Pas de problème Façonneur, prenez votre temps Very Happy

Merci encore à vous tous, vous êtes super !  Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   20/6/2014, 17:13

Oula une fiche déjà finie ! C'est un nouveau motivé ça !!! J'aime ça !

Généralement je préfère attendre l'avis du Faço avant de validé, comme je c'est qu'en ce moment c'est un peu la galère pour lui, je vais juste attendre demain et si dans l'aprem il est pas passé, je m'occuperais de ta validation Wink

Tu peux commencer à trainer du côté du flood en attendant Wink




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   20/6/2014, 19:43

Le Créateur a écrit:
Oula une fiche déjà finie ! C'est un nouveau motivé ça !!! J'aime ça !

C'est-à-dire que j'avais déjà la plupart des idées préparées avant mon inscription, il ne m'a dont plus resté qu'à rédiger, et envoyer quelques MPs pour vérification, c'était assez rapide ! Et je préfère toujours poster ma fiche directement terminée, cela permet aux gens de tout lire en une fois ^.^

Le Créateur a écrit:
Généralement je préfère attendre l'avis du Faço avant de validé, comme je c'est qu'en ce moment c'est un peu la galère pour lui, je vais juste attendre demain et si dans l'aprem il est pas passé, je m'occuperais de ta validation Wink

Ne vous pressez pas pour moi, je peux attendre, il n'y a pas d'urgence ! J'en profite pour me familiariser avec le forum et lire ce qui me passe sous le nez en attendant !

Le Créateur a écrit:
Tu peux commencer à trainer du côté du flood en attendant Wink

Je ne suis pas une grande floodeuse je dois dire ! Mais je jette un oeil à ce qu'il s'y passe !

Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   21/6/2014, 12:36

Alors j'ai pas vu de choses choquantes, tu as bien saisie.
Juste : elle a la peau cuivré, alors que samaël non, il me semble plus pertinant de grader les mêmes teintes de peau pour toute une famille Wink

Ensuite, plusieurs fois tu parles de Domestiques, mais je veux etre sur d'avoir compris : c'est bien des Esclaves ?
Parce que les Domestiques Mésorians n'existent presque pas, c'est moins chère d'avoir des esclaves surtout qu'une famille doyenne à amplement la place pour les loger. Wink

Et enfin : as-tu lu le dernier événement (ou discuté de lui avec Sam) qui suit la mort du père ? La remise en place de Samaël par le fils du Mâss ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   21/6/2014, 13:09

Le Créateur a écrit:
Alors j'ai pas vu de choses choquantes, tu as bien saisie.
Juste : elle a la peau cuivré, alors que samaël non, il me semble plus pertinant de grader les mêmes teintes de peau pour toute une famille Wink

En fait je trouvais que Samael a la peau plus "brune" qu'Iliahys, qui est plus dorée, c'est pour ça que je n'avais pas pris le même terme Razz Mais j'ai édité pour que ce soit plus cohérent au sein de la famille ^.^

Le Créateur a écrit:
Ensuite, plusieurs fois tu parles de Domestiques, mais je veux etre sur d'avoir compris : c'est bien des Esclaves ?
Parce que les Domestiques Mésorians n'existent presque pas, c'est moins chère d'avoir des esclaves surtout qu'une famille doyenne à amplement la place pour les loger.  Wink

Oui et non ? Ca dépend à quels passages tu fais allusions en fait XD Dans ma tête, la famille aurait quelques domestiques Mésorians (notamment Esther et Mathrim, et peut-être une poignée sous-fifres du genre femmes de chambre et compagnie), même si c'est loin d'être la majorité de leur personnel, et donc Iliahys préfèrerait que ce soit eux qui "s'occupent" d'elle (qui fassent sa chambre et tout ça), puisque les Torkos la mettent plutôt mal à l'aise. Je me suis dit que la famille Doyenne devait avoir les moyens d'en payer quelques-uns, même si ça revient plus cher ? Ca semblerait possible ?

Le Créateur a écrit:
Et enfin : as-tu lu le dernier événement (ou discuté de lui avec Sam) qui suit la mort du père ? La remise en place de Samaël par le fils du Mâss ?

Oui ! ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   21/6/2014, 13:30

Citation :
puisque les Torkos la mettent plutôt mal à l'aise. Je me suis dit que la famille Doyenne devait avoir les moyens d'en payer quelques-uns, même si ça revient plus cher ? Ca semblerait possible ?

Et bien fait je trouve pas cela très logique... Vu que les Mésorians faut les payer tous les mois ... Alors que les esclaves non. Bon Ok faut les nourrir, les loger, et les laver, mais ça reste quand même mois chère.

Après, on peut dire que la famille a une politique particulière, que par exemple elle considèrent que certaines tâches ne doivent pas être confiés à des Torkos. C'est envisageable ... Un sorte de question de principe. Faut que Sam me dise si ça lui va.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   21/6/2014, 13:35

Non non, si ça n'est pas logique je peux tout à fait changer et retirer le fait qu'elle préfère les domestiques Mésorians ! Je ne crois pas que le reste change quoi que ce soit, je ferai quand même une relecture pour vérifier.

En ce qui concerne la nourrice par contre ça peut marcher quand même ? Qu'on préfère choisir une Mésorianne plutôt qu'une Torkos pour s'occuper de la demoiselle ? Ensuite Illiahys aurait pu insister pour la garder à son service personnel une fois plus grande. Ou bien ça te semble gênant aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   21/6/2014, 13:48

Non, ça peut se comprendre en effet ^^

On peut garder comme ça alors Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   21/6/2014, 13:54

Chouette, merci *.*

J'ai retiré la mention des domestiques Mésorians dans la partie sur les peuples, en survolant rapidement il ne me semble pas avoir autre chose à modifier à ce propos, si j'ai oublié quelque chose n'hésitez pas à me le dire !
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur - Correcteur en chef
avatar
Administrateur - Correcteur en chef

Messages : 564
Date d'inscription : 24/04/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage :

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #C43418

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   21/6/2014, 17:55

De mon côté je n'ai rien à redire! Je trouve ton personnage intéressant, qui prend beaucoup sur elle, et qui peut être très intéressante en jeu pour découvrir les Okanakis, devoir être mariée, développer certaines affections...

J'ai hâte de voir tout ça en jeu, je laisserai Créateur te valider si tout lui semble bon Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   22/6/2014, 12:52

Tu es validé(e)

Voilà, merci d'avoir pris le temps de changer ces petits détails ^^
Le personnage est en effet très intéressant ! Je pense que le voir en jeu pourrait être très marrant ! Surtout avec son frère !

Mais surtout il ne faut pas oublier que :

puce1 Tu as le droit de faire à la fois :
-2 sujets dans la zone de jeu,
-3 sujets dans la zone d'approfondissement.
-Sujets à volonté dans la zone de Rp alternatif

puce1 Tu as le droit à 4 multi-comptes et qu'il faut attendre 1 mois entre chaque, et avoir fini au moins 2 rp (avec au moins deux joueurs différents) avec le dernier compte inscrit.

puce1 Il te faut un minimum de 150 messages comptant au moins 2 RP terminés par compte pour pouvoir faire de la pub et afficher un bouton 88*31 d'un forum dans ta signature .

puce1 Il faut prévenir des longues absences (plus d'une semaine) ici.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   22/6/2014, 13:07

Oh merci *.*

Je suis contente de n'avoir eu que ça à modifier, ça veut dire que j'ai bien tout compris ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/11/2014, 18:44

La fiche a été mise à jour pour y ajouter les nouveaux champs. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   19/11/2014, 20:23

Ok c'est vérifié ! Pas de soucis Very Happy



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Iliahys Delenol   

Revenir en haut Aller en bas
 

Iliahys Delenol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archipel forum de fantasy  :: Le hors-jeu :: Les Fiches-