Partagez | 
 

 Léon Duncan (Fiche terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Léon Duncan (Fiche terminée)   11/7/2014, 14:14


IDENTITE

Léon Duncan
Mésorians, Hors-la-loi, vagabon solitaire.


Lieu de naissance :
Opale
Âge du personnage:
47 ans
Lieu d'habitation actuel :
Vagabon

PHYSIQUE


Taille : Poids : Couleur des yeux :
2m01
90 Kg
Marron
Couleur de la peau: Couleur des cheveux : Longueur des cheveux:
Blanche
Noir
Mi-long, attachés
Description physique générale de votre personnage   :
Bien que sa taille soit imposante pour certains, Léon Ducun est loin d'être le plus grand des Mésorians. Il possède cependant une carrure assez importante. Ses épaules carrées et son visage ferme ne mentiront pas quant à ce sujet. Bien des Mésoriens plus grands n'ont pas osés s'imposer face à lui. Mais malgré cela, il est apte à avoir un pas léger et une discrétion des plus redoutables. 

MENTAL

Que peut penser un inconnu de votre personnage:
Croiser Léon Duncan aujourd'hui ou il y a une dizaine d'année n'aura pas la même signification. Si autrefois Léon était un homme respecté de part son statut de chef de famille noble, il n'en est plus rien aujourd'hui. Sa barbe non rasée et ses cheveux en fouillis vous laisseront l'impression de faire face à un ivrogne sans abri, sans but, qui ne fait qu'errer là où le vent le porte. Quand vous regardez ses mains, vous pouvez y voir le nombre de choses que cet homme a traversé. Toute son histoire y est inscrit. Des blessures, des croûtes, des griffures, des écorchures, bref, cet homme a un passé qui lui est propre et qui semble avoir mal tourné .


Comment ses proches décriraient votre personnage :
Léon Duncan n'a que faire des gens. Il ne les regarde pas ─ Ou du moins, il ne les regarde plus ─ La seule chose qui compte, à l'heure actuelle, c'est retrouver sa fille, et acquérir son pardon. Il veut regagner sa confiance. A l'exception de sa fille, Léon n'a que faire des autres, il restera toujours méfiant, bien qu'il ne soit pas impossible d'obtenir sa confiance. Mais en somme, ils le voient comme un alcoolique qui a déshonoré toute une famille, un ivrogne qui a détruit plusieurs générations de sacrifice et un Être totalement indigne d'être un Mésorian.


Intérieurement comment se décrirait votre personnage :  :
La plus grosse peur que peut actuellement avoir Léon, c'est apprendre la mort de sa fille. Bien que tous les deux soient en froid et se soient perdu de vue, Léon ne cesse d'essayer de la retrouver. Il n'en parle que très peu parce que c'est un sujet qu'il n'aime pas aborder. En effet, cela lui fait également rappeler son passé, son problème d'alcool et le déshonneur qu'il a apporté sur sa famille. Outre cela, Léon est un homme méfiant mais digne de confiance. Il aime aider les plus démunis quand il le peut.


Globalement que pense votre personnage des deux autres peuples ? :  :
Comme dit précédemment, Léon n'a que faire des autres, y compris les races. Si autrefois il a participé à l'esclavage des Torkos, il s'est rendu compte que c'était une chose horrible que de priver de liberté un Etre vivant. Ainsi, avant de toute quitter, il affranchi ses esclaves.

BIOGRAPHIE

Vision d'ensemble des relations que votre personnage entretient avec son entourage (amis, famille, maître ...)



Léon Duncan avait deux frères, mais il n'a plus aucune nouvelle depuis son exil. Leur père était un homme droit et sévère en raison de la haute-société à laquelle il appartenait. Outre cela, Léon a une fille avec qui il a perdu contact. Il a entendu une rumeur qui dit qu'elle aurait tué un homme et serait désormait une hors-la-loi. Serait-elle à sa recherche pour le tuer... ? Peut-être est-ce le châtiment qui attend un homme ayant déshonnoré toute une famille.

  

Son histoire :


La lumière n'avait nul endroit où pénétrer. L'atmosphère était humide et le froid venait se glisser sous ses vêtements, provoquant parfois de petits frissons. De temps à autre, au rythme d'un compte à rebours déréglé, Léon Duncan pouvait entendre des gouttes d'eau tomber sur le sol. Couché sur le côté, il n'avait qu'une couverture en guise de lit. Enfermé par trois murs et une grille, il ne savait pas comment les choses avaient pu se passer ainsi. Des cheveux gras et poussiéreux, des habits troués ou décousus, cela faisait presque une semaine qu'il était coincé dans cette geôle. Mais cela n'allait plus durer longtemps, en effet, demain sera le jour de son exécution. De quoi a-t-il été accusé ? De crime. Nul témoin n'a pu prouver son innocence et pourtant, il l'était. Il ne savait pas s'il s'agissait un coup monté ou non, mais ce qui était sûr, c'est qu'il allait périr dans l'incertitude. Du moins, c'est ce qu'il pensait, jusqu'à ce qu'il entende un bruit ressemblant à un contact de clé dans une porte de fer. Il se retourna tout en ouvrant les yeux. Entre l'ombre et le flou, il mit quelques secondes avant de comprendre que l'homme qui venait de le rejoindre était son esclave, du moins, son ancien esclave.

─Monseigneur, je viens vous sortir de là.

Léon n'avait pas encore assimilé ce qui se passait. Il se frotta les yeux et ravala sa salive. Un mal de gorge provoqué par une sécheresse se fit ressentir. Il bougea les lèvres, mais dans un premier temps, aucun n'en sorti. Il se concentra davantage.

─Krostolos, c'est toi ?!

Ce dernier s'agenouilla aux côtés de celui qu'il considérait encore comme son maitre.

─Oui, Seigneur, et je viens vous sortir d'ici
─Mais de quoi tu parles ?! Comment tu veux que je sorte de ce trou ?

L'esclave lui montra les clés des geôles. Celles-ci lui permettaient d'avoir accès à la totalité des portes de la prison. Une fois sorti, ils pourront se fofiler à travers les ombres de la ville et prendre un bateau qui les conduira loin d'ici. Après lui avoir expliqué cela, Krostolos continua :

─Il est évident que vous n'avez pas tué cet homme, Monseigneur, mais il y a plus important encore, vous devez trouver qui a tué votre père et retrouver votre fille.

L'espace d'un temps, Léon fit déboussolé par les paroles de son esclave. Trois événements dramatiques venaient d'être cités en une seule phrase :  Le meurtre de son père, la disparition de sa fille et le crime pour lequel il est censé être jugé demain.

Quand ses pensées revinrent à la réalité, Léon se leva, aidé par son esclave, et commença a avancer là où ce dernier le guidait. De nombreuses douleurs parcouraient son corps : Des coudes aux chevilles, en passant par les genoux. Le poignet agrippé par son esclave ─ pourrait-on dire ami, dorénavant ─ il arpentait les chemins humides de la prison, courbé afin d'amortir le moindre pas. Gauche, droite, tout droit, Krostolos semblait connaitre les détails de ce bâtiment comme si c'était lui qui l'avait construit.

La sortie était là, droit devant eux. Il n'y avait cependant que très peu de lumière : c'était la nuit. Agenouillés au fond du tunnel, le Torkos et le Mésorian reprenaient leurs forces. L'esclave se plaça devant son maitre et le regarda dans les yeux.

─Monseigneur, vous ne pourrez pas sortir de cette ville si je ne fais pas diversion.
─Que comptes-tu faire ?

Un moment de silence s'installa. C'était comme si la nature avait su respecter ce moment... Comme si chaque insecte avait arrêté toute activité.

─Je... Je vais provoquer la Garde, mettre le feu à plusieurs endroits et...
─Quoi ?! Korstolos ?! Tu t'en sortiras pas vivant ! Tu...

Sans même avoir le temps de finir sa phrase, le Torkos rétorqua :

─Vous m'avez affranchi quand toute cette histoire a commencé, ce qui signifie que je suis libre. Je suis donc libre de choisir ma mort.
─Je t'ai affranchi pour que tu vives, pour que tu fondes une famille, que tu aimes quelqu'un... pas pour que tu te sacrifies pour moi !
─Messir ! Je vous demande simplement de respecter mon choix, tenez, vous lirez ça une fois que vous serez dans le bateau, en sécurité.

Le Torkos venait de tendre une feuille à son ancien maitre, il s'agissait probablement d'une lettre expliquant les raisons pour lesquelles il agissait de la sorte.

─Ce sont donc des adieux, Krostolos ?
─Nous nous reverrons, mais j'espère que ce sera dans le plus longtemps possible. Autre chose, je crois en vous Monseigneur, faites le maximum pour redorer le blason de votre famille, je suis persuadé que vous pouvez le faire, sinon je ne serais pas là, ici, avec vous, sur le point de rejoindre l'au-delà.
─Je ne sais vraiment pas ce qui te pousse à faire ça, mais je t'en remercie et je te promets de faire tout mon possible. Et... Je ne t'oublierai pas,  Krostolos.
─Nous avons déjà trop perdu de temps, le bateau va partir d'ici une dizaine de minutes.

Après un signe de tête, ils se mirent en route. Une fois sortis du tunnel, ils se stoppèrent de nouveau.

─Vous, vous allez partir là-bas, dit le Torkos en pointant du doigt vers le gauche, moi, je vais aller à droite, tout est déjà préparé, je n'ai plus qu'à agir. Attendez simplement mon signal pour commencer à courir.
─Quel sera-t-il ?
─La première explosion.

Léon se prépara, aussi bien physiquement que mentalement. Ce qu'il s'apprêtait à faire n'avait que deux issues : La vie ou la mort. D'après son ami Torkos, il y avait plus de chance pour que Léon s'en sorte vivant. De toute façon, il n'avait rien à perdre, il sera exécuté demain, s'il reste dans cette ville.
A peine avait-il eut le temps de réfléchir à cela, qu'il entendit la première explosion. C'était le signal. L'éclat de l'explosion était tel que l'on aurait pu croire que le soleil c'était réveillé durant quelques secondes. La garde s'affola immédiatement. C'est avec l'oreille légèrement sifflante quand Léon se leva et entama son périple en direction des quais. Arrivé à une intersection, il s'appuya contre la façade du bâtiment qu'il côtoyait depuis quelques secondes et scruta les coins de rue. La voix était libre. Il devait impérativement faire attention, car même dans la nuit et la panique, la Garde pouvait le reconnaitre, d'autant plus que, comme par hasard, ce vacarme a lieu la veille de son exécution. Le Mésorians continua son chemin.

Là-bas, droit devant. Le quai. Après avoir traversé dans l'ombre une partie de la ville, Léon pouvait enfin voir le quai. Krostolos l'avait renseigné : il devait prendre le bateau dont le drapeau représente un crabe. Il n'y en avait qu'un, Léon ne pouvait pas se tromper. Cependant, trop excité à l'idée d'être libre, l'ancien noble fonça tête baissée, sans se préoccuper de l'intersection qui se trouvait à quelques pas devant lui. Il se heurta alors contre ce qui lui semblait être une personne. Légèrement secoué, il se releva comme il le put. C'est alors qu'il se rendit compte qu'il venait de percuter un membre de la Garde, accompagné par deux autres soldats.
Ces derniers ne semblaient pas l'avoir reconnu, puisqu'ils l'avaient simplement insulté de clochard, et lui avaient conseillés de faire attention s'il voulait encore vivre. Mais l'un des membres s'attarda un petit instant sur les détails du visage de Léon.
─C'est lui ! Hurla-t-il. C'est lui ! Le prisonnier qui s'échappe ! Léon Duncan !
Aussitôt, Léon perdit foi, il n'avait aucune chance de s'en sortir face à trois hommes armés. Il tourna la tête à droite, puis à gauche. Rien. L'un des gardes avait un arc dans le dos, il ne pouvait donc pas fuir. Puis, à peine Léon avait-il clignoté des yeux, que ce même garde venait de prendre une flèche dans le coeur. Les deux autres ne tardèrent pas subir le même sort. Le Mésorian en fuite leva la tête et vit alors son ami, Krostolos.


─ Le voix est désormais libre, Monseigneur, ne vous arrêtez pas !

Sur ces paroles, le Torkos lança son arc et son carquois de flêche à son ancien maitre. Ce dernier le remercie une fois de plus et continua sa route.

Il monta sur la bateau. Là, un homme l'attendait. Il lui mit une couverture sur les épaules et l'accompagna à l'intérieur du bateau, dans une chambre où Léon pourrait se reposer. Avant même d'avoir son lit, le navire avait déjà levé l'ancre. C'était une réussite. Léon était libre, il allait enfin pouvoir accomplir ce qu'il désire. Mais une chose le tracassait encore. Ce papier que lui avait donné Krostolos. Il le sortit de sa poche, l'ouvrit et entama la lecture.
«Monseigneur, si vous lisez cette lettre, c'est que j'ai accompli mon devoir. Je suis probablement mort, ou je le serai dans peu de temps. Je voulais vous remercier pour cette bonté que vous avez eut à mon égard, durant toutes ces années. Nombreux étaient les Torkos qui m'enviaient. Je dois cependant vous révéler une chose. Une chose qui expliquera mon sacrifice.
L'homme qui a tué votre père... C'est moi. L'un des nobles d'Opale, fort jaloux de votre père, m'a menacé de s'en prendre à ma famille si je ne faisais pas ce qu'il me demandait. Il m'a certainement choisi parce que j'avais plus de facilité à le tuer, j'étais relativement proche de votre famille. C'est pourquoi, à contre coeur, je n'ai eu d'autre de choix d'exécuter ma tâche.

C'est la raison de mon sacrifice. Pour me faire pardonner d'avoir tué votre père et d'avoir apporté le déshonneur sur votre famille, j'ai décidé de vous faire sortir de prison en offrant ma vie. Ainsi, peut-être que je trouverai le pardon dans l'au-delà. Vous êtes maintenant libre et vous pouvez rendre justice, mais avant-tout, je pense que vous devriez retrouver votre fille.

En ce qui concerne le noble qui m'a fait tuer votre père, je ne l'ai croisé qu'une fois et il portait un masque, je n'ai donc pas vu voir son visage. En revanche, j'ai remarqué un détail, il avait une petite cicatrice  sur la paume de la main droite. J'espère que cela vous aidera.

Je vous dis au revoir, Monseigneur. Puisse la justice, l'honneur et la gloire vous accompagner.»

Après cette lecture, Léon Duncan avait des sentiments mitigés entre la colère et la tristesse. Il ne mit cependant pas longtemps à comprendre la situation dans laquelle s'était trouvé son ancien esclave et l'avait totalement pardonné, car il avait offert sa vie pour que Léon puisse retrouver sa fille, c'était la chose qui comptait le plus pour lui.

Le Mésorian se coucha, ferma les yeux et pu enfin dormir sur un lit douillet. Il fallait qu'il se repose, car demain commence son grand périple.




Son inventaire :
Un couteau de combat, un arc et des flèches, une gourde, un sac.

─Il a obtenu son arc d'un Okanakis, ami de longue date de son ancien esclave, qui lui a donné lorsque l'évasion en bateau fut terminé. L'Okanakis lui a rapidement enseigné les bases du tire à l'arc, mais Léon a dû s'entrainer seul par la suite. Il s'en sert depuis de nombreuses années et a approfondi son savoir au fil de ses voyages. Parfois il rencontrait des maitres archers qui lui confiait des astuces.



AUTRES INFOS
COMMENT SE PRONONCE VOTRE NOM ?
[l e ɔ̃ dœ n k a n ]


ÊTES-VOUS SUR D'AUTRES FORUMS SUSCEPTIBLES DE VOUS PRENDRE DU TEMPS ?
Je créé actuellement un forum RPG post-apocalyptique, mais ça ne m'empêchera pas du tout d'être actif sur celui-ci Wink


SINON, POURQUOI AVOIR CHOISI ARCHIPEL ET COMMENT VOUS NOUS AVEZ TROUVÉS?
Je cherchais un forum style fantastique, je ne sais plus où je l'ai trouvé. Peut-être dans la liste des partenaires d'un autre forum.


ET SINON, DÉCOUVRIR L'UNIVERS D'ARCHI VOUS AVEZ TROUVÉ QUE ... ?

(Cochez la réponse qui se rapproche le plus de votre ressenti)
[ ] C'était assez facile et agréable, je n'ai pas rencontré de difficultés à comprendre le tout
[x] C'était long quand même, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois pour tout intégrer. mais assez facile à assimiler.
[ ] Pour être honnête, je n'ai pas lu l'ensemble des sujets, je me suis concentré(e) sur ceux qui étaient importants pour mon perso, je verrais les autres plus tard



SI VOUS DEVIEZ VOUS QUALIFIER COMME JOUEUR VOUS DIRIEZ : 

Très actif 
Plutôt actif
Moyennement actif (vie irl très chargée) 
Actif dès que je le peux (Je peux avoir des longues périodes sans que je puisse me connecter)  


UNE DERNIÈRE CHOSE Á NOUS DIRE AVANT QUE L'ADMIN NE VOUS VALIDE :
PAYS DE GALLE INDÉPENDANCE !!!! *siffle*.


Revenir en haut Aller en bas
Administrateur - Correcteur en chef
avatar
Administrateur - Correcteur en chef

Messages : 564
Date d'inscription : 24/04/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage :

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #C43418

MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   11/7/2014, 14:47

Je jette un oeil à ta fiche dès que possible! Sans doute demain.

En attendant, j'ai oublié de te prévenir d'un point: les tailles des Mésorians et Torkos vont sans doute changer à la prochaine mise à jour (qui approche).
Le sujet de discussion estici.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   11/7/2014, 15:15

Ah oui en effet ! Je vais modifier sa taille, merci :p
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur - Correcteur en chef
avatar
Administrateur - Correcteur en chef

Messages : 564
Date d'inscription : 24/04/2013

INFO PERSONNAGE

Age du personnage :

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #C43418

MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   12/7/2014, 14:59

Bon quelques petits détails Smile

puce 2 Tout d'abord les arcs sont une arme Okanakie et non Mésorianne: les Elites n'en possèdent donc pas. De même, il faudrait en conséquent justifier si ton personnage en possède un, comment il l'a eu et a appris à s'en servir Smile Sinon, les Mésorians se battent beaucoup avec des épées.

puce 2 Pour le lien avec la fille (le prédéfini Elanna Duncan, je présume Smile ), c'est un choix très intéressant que d'avoir créé un personnage avec ce lien, mais n'hésite pas à détailler un peu plus leur relation!

Sinon pour le reste je trouve qu'il y a un potentiel intéressant dans cette fiche, et c'est toujours bon d'avoir un personnage d'un âge peu représenté.
Je vais laisser Créateur te donner son avis si elle le peut Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   12/7/2014, 16:18

puce 2 Pour l'arc, c'est surtout que Léon est un hors-la-loi (vagabon-solitaire) depuis de nombreuses années, donc s'il veut se nourrir, il a plus de facilité à chasser avec un arc plutôt qu'une épée x) Mais effectivement, je vais le préciser et également ajouter la manière dont il l'a eut et appris à le maitriser.

 puce 2 Pour la relation avec sa fille, je préfère qu'elle soit détaillée dans des RPs et que l'on en apprenne ainsi petit à petit.

Merci en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   13/7/2014, 19:49

Hello !
Désolé pour l'attente, j'étais en vac !
Alors, Faço a déjà relevé quelques détails, mais d'autres choses me titillent moi aussi ^^'

 puce 2 Vis à vis du prédéfini, Elanna, j'ai l'impression que tu n'as pas pris en compte pour ton personnage tous les éléments de sa fiche, surtout celui là :
Citation :
Fille d'une riche famille du peuple déshonorée par l’alcoolisme de son père, Elanna a toujours connu les murmures sur son passage et les regards en coin.
Est-ce délibéré ? Dans ta version, il semble plus que les tensions Fille/père viennent du crime du paternel. Je ne suis pas contre le fait que tu t’appropries le prédéfini et que tu adaptes son histoire, mais dans ce cas, il serait bien de nous prévenir, que l'on archive sa fiche pour te laisser refaire celle qui te convient.

 puce 2 Ensuite, au niveau de l'histoire, je trouve dommage qu'elle ne couvre que son évasion.
Citation :
Il a obtenu son arc d'un Okanakis, ami de longue date de son ancien esclave, qui lui a donné lorsque l'évasion en bateau fut terminé. L'Okanakis lui a rapidement enseigné les bases du tire à l'arc, mais Léon a dû s'entrainer seul par la suite.
Ce passage par exemple, je trouve qu'il aurait été intéressant de le développer afin que on est un aperçu de sa "nouvelle vie". D'ailleurs ... Il est évadé depuis quand ?

 puce 2 Un autre passage est floue pour moi ... L'esclave est libre ? Il a été libéré quand ? Pour quelle raison ?
Un peu plus d'explications ne ferait pas de mal ^^'.

 puce 2 Après là c'est juste un détail mais :
Citation :
Je vous dis au revoir, Monseigneur, j'essayerai de vous protéger de là-haut
Par "là haut" tu entends le paradis ? Parce que c'est une notion qui n'existe pas dans cet univers en fait. Donc il faudrait retirer cette phrase ^^.

 puce 2 Enfin, là aussi c'est un détails, mais le coups des trois coups pour l'évasion d'un prisonnier n'est pas un point qu'on a expliqué pour l'univers, j'admet ne pas m’être posé la question sur ce point  scratch . Donc je préfère que tu évites d'évoquer ce détails ^^

Voilà, c'est tout ce que j'avais à relever. Encore désolé pour l'attente, normalement c'est pas aussi long x.X






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   13/7/2014, 20:21

Ok. Pour le prédef' j'aurais pu prévenir en effet.

Pour ce qui est des détails de son évasion, de son ancienne vie, de son esclave, de sa relation avec sa fille, etc. Je veux détailler cela au fil de RP avec les personnages qu'il rencontrera. Lorsqu'il se liera d'amitié ou autre, il parlera de son passé. Je trouve ça bien plus intéressant que de tout balancer dans une simple fiche. Le background est volontairement flouté sur certains points pour cette raison.

Pour l'au-delà et les 3 sonneries d'alarme, je vais retirer, je n'avais pas non plus fait le rapprochement avec l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Compte fondateur
avatar
Compte fondateur

Messages : 2668
Date d'inscription : 25/07/2012

http://archipel.forums-actifs.com

MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   14/7/2014, 01:09

Tu es validé(e)

Petit cachottier va ! Bon, on patientera pour découvrir en jeu le fond de cette histoire alors *ç*.
Sinon, comme je te l'ai déjà dis j'aime bien ton personnage, on sent que il y a de quoi faire des rp des plus intéressants ! J'espère voir sa fille joué, avec ce lien le prédéfini devient encore plus attractif  j\\'aime !
Et sinon, attention, à certaines fautes de frappes, des "s" qui se baladent pas exemple. ^^. Bon jeu parmi nous.


Mais surtout il ne faut pas oublier que :

puce1 Tu as le droit de faire à la fois :
-2 sujets dans la zone de jeu,
-3 sujets dans la zone d'approfondissement.
-Sujets à volonté dans la zone de Rp alternatif

puce1 Tu as le droit à 4 multi-comptes et qu'il faut attendre 1 mois entre chaque, et avoir fini au moins 2 rp (avec au moins deux joueurs différents) avec le dernier compte inscrit.

puce1 Il te faut un minimum de 150 messages comptant au moins 2 RP terminés par compte pour pouvoir faire de la pub et afficher un bouton 88*31 d'un forum dans ta signature .

puce1 Il faut prévenir des longues absences (plus d'une semaine) ici.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Léon Duncan (Fiche terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Léon Duncan (Fiche terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archipel forum de fantasy  :: Le hors-jeu :: Les Fiches-