Partagez | 
 

 L'écureuil, le dragon et le serpent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: L'écureuil, le dragon et le serpent...   15/5/2016, 11:23

L'ecureuil, le dragon et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

Tiki était devenue distante. Ses proches s’en étaient rendu compte. Le processus avait été lent mais le résultat était là. Depuis l’annonce du retour des fidèles, elle s’était éloignée, toujours un peu plus, toujours un peu plus loin. Elle continuait évidemment à remplir son rôle, à ramener les prises, mais elle ne riait plus comme avant, ne participait plus aux conversations, et s’éloignait dès qu’elle le pouvait ignorant les échanges de regards entre ses proches qui se demandaient ce qu’ils devaient, ou pouvaient faire. Ils avaient bien essayé de lui parler, les un après les autres, ils avaient tenté une approche mais rien n’était concluant…
Tiki ne leur voulait pas de ne pas comprendre… Enfin, si, peut-être finalement leur en voulait-elle un peu. Les fidèles étaient de retour. Ses parents l’avaient bercé dans ces histoires horribles et voilà qu’elles arrivaient ! Et que faisaient-ils ? Comme si de rien n’était ! Comme si, tant que le danger ne venait pas, il n’était pas réel… Etait-elle la seule à cauchemarder la nuit ? Etait-elle la seule à redouter le jour où elle devrait abattre d’une flèche d’un des siens transformé par le maléfice de Zhäa ? Elle n’avait jamais tué un homme… Et aujourd’hui elle devait envisager la possibilité que ce soit son père, sa mère, ou l’un de ces frères. Cette peur chaque jour grandissait en elle et elle était venu à passer le plus de temps possible loin du clan pour entrainement dans les forêts du mont englouti. Elle s’imposait un rythme dur qui la faisait rentrer épuiser mais au moins avait-elle l’impression de faire quelque chose. La solitude dont elle s’était protégeait n’était que partiellement rassurante, mais son seul point de repère… Du moins jusqu’au jour où les choses avaient changé. Jusqu’au 1er jour d’hiver. Le jour où elle avait rencontré Kholomalo… Un chasseur solitaire, de 10 ans son ainé. Un homme dont l’allure aurait pu sembler austère à cause de sa chevelure sombre et de son teint pâle, mais son sourire taquin et énigmatique finissait par intriguer. Son assurance semblait sans faille et ses connaissances assez profondes pour qu’on soit amené à lui faire confiance. Sa confiance, c’était d’ailleurs ce que Tiki avait fini par lui donner. Ses rencontres dans les bois, personnes n’en savaient rien mais elles étaient pourtant réelles.   La seule chose que l’on avait pu entrevoir était que la jeune femme été devenue moins austère. Toujours distante, mais moins mordante quand on lui adressait la parole…
-Kholo… C’est stupide. Pourquoi rester cacher ?  
Lui demanda-t-elle finalement, et l’homme, comme souvent ria de la question.
-Peut-être parce que… Oh, tient qu’est-ce que j’ai là ? La marque d’un banni !     Répondit-il en tapotant son bras avec un regard faussement émerveillé.
-Je te l’ai dis. Ce que tu as fait avant ne me regarde pas. Mon clan ne s’y intéressera pas. C’est l’homme que tu es aujourd’hui qui compte.
L’homme la regarda dubitatif avant de lui répondre :
-Vas-y continues à déblatérer ces niaiserie j’ai presque vu sortir un papillon de ta bouche !   Railla-t-il sans se défaire de sa malice ce qui lui valu un regard noir de la part de Tiki.  
-Kholo… Soit sérieux deux secondes ! Laisses-moi t’introduire dans le clan. tu n’auras plus à vivre seul…L’homme sembla prendre le temps de réfléchir et répondit après un soupir.
-Très bien… Si tu y tiens.
Kholomalo avait finalement peu résisté à l’offre et Tiki en était soulagée. Et le 11ème jour d’hiver, lorsqu’elle rentra des bois rapportant ses prises de chasse l’homme la suivait.  Alors que ses regards curieux les observait il glissa à Tiki un :
-J’ai un mauvais pressentiment.
Pourtant, il semblait complétement à son aise. Tiki leva les yeux aux ciels.
 -Ils vont t’adorer !

COMMENTAIRE(S) HORS RP :
➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜ Les paroles de Kholomalo sont celles en OrangeRed
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   16/5/2016, 20:24

Matoskah regardait le camp s'activer en grommelant, assis sur un tronc abattu qui servait de banc. Petit-Nörin somnolait, allongé dans son dos. Les derniers jours avaient été compliqués pour le clan Mauste. Depuis qu'il avait annoncé à tous le retour prochain de la horde de Zhäa, l'humeur générale s'était assombrie. Les anciens du clan, ceux qui comme le chef se souvenaient de la Marche, s'étaient mis à ressasser vieilles histoires et vieux conseils. Souvenez-vous comme Zhäa a enlevé les nôtres pour les retourner contre leurs proches. Souvenez-vous et restez vigilants. Gardez les vôtre à l’œil, ne les laissez jamais sans surveillance, où Zhäa pourrait les emporter ! Certains dépassaient même le stade du ridicule. Restez toujours éveillez ! Ne clignez pas les yeux ! Clignez des yeux et vous êtes mort ! Si vous dormez, Zhäa viendra vous enlever ! Et tous se plaignaient que les plus jeunes, ceux qui n'avaient connu la marche que par les histoires, ne les écoutaient pas. Ils poursuivaient leur vie comme si de rien n'était, ignorant les mises en garde ridicules. Seuls les ordres du chef avaient amené du changement, et pas celui que les autres anciens auraient voulu. Pour la plupart, il avait simplement commandé d'être plus productif. Il avait demandé aux façonneurs de préparer plus de plats, plus de peaux, plus de flèches et d'arcs ; aux chasseurs, de ramener plus de proies ; et à tous il demandait de placer le surplus de côté, de le préparer et le ranger de sorte à pouvoir l'emporter facilement si le clan devait partir en urgence. Car c'était bien là l'objectif de Matoskah, sa façon de se préparer au retour de Zhäa : s'assurer que le clan puisse facilement et rapidement prendre la fuite en cas de danger et s'en aller retrouver des alliés. Ils étaient okanakis, et si les clans étaient désunis, c'était ensemble qu'ils étaient le plus fort. Une leçon que la Marche leur avait rappelé à tous.

Et pourtant, il y avait parmi les plus jeunes du clan certains qui réagissaient trop, suivant les conseils absurdes plutôt que les ordres du chef, à moins qu'ils ne suivent simplement leur propre voie qui n'était pas forcément meilleure. Les enfants d'Omahäk et Wakanda. La fratrie avait été bercée par des histoires de la Marche, et leurs parents avaient fini par leur transmettre leur traumatisme. Des trois encore au clan, il n'y avait pas un des enfants qui ne l'ait pas inquiété ces derniers jours. Noatäk faisait le fier, cherchant en tout instant à dépasser ses limites comme pour se prouver qu'il était prêt. Tenkis s'était réfugié dans son art, prenant un peu trop à cœur l'ordre de préparer un départ en catastrophe. Quand à 'Tiki, elle était devenue distante et fuyait de plus en plus le clan, partant chasser seule. C'était peut-être la pire réaction de toutes, en agissant ainsi elle se mettait stupidement en danger. Matoskah attendait justement son retour pour lui en parler. Ses frères avaient eu droit à un tête à tête plus ou moins efficace, qui ne se voulait que le premier d'une série destiné à apaiser leurs craintes. Et maintenant, le tour de 'Tiki était venu.

Il n'eut bientôt plus à attendre comme la chasseur réapparaissait en lisière de la forêt. Le vieil okanaki était sur son chemin si elle voulait retourner au camp rapidement, ce qui serait le cas après avoir passé tant de temps dans la forêt à courir après son gibier. De ce côté là, aucune surprise. La surprise, c'était l'homme qui accompagnait 'Tiki. Même au loin, Matoskah n'avait aucun mal à voir que ce n'était pas un chasseur du clan. En fait ce n'était sans doute pas un Mauste du tout. Le chef songea à un membre d'un autre clan qui se serait égaré, ou qui aurait été envoyé rencontrer les Maustes après que la Furtive soit tombée sur eux. Craignant que, toute occupée à sa conversation, la chasseur ne la remarque pas, il leur fit signe de s'approcher pour ne pas avoir à se lever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   7/6/2016, 14:48

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti


Alors qu'il déambulaient au sein du clan, le jeune homme ne tarda pour remarquer la forte proportion de roux qui l'entourait.
-Par la fourrure d'Eliwha ! Vous faites tremper vos bébés dans le feu à leur naissance ou quoi ? C'est quoi tout ces roux.
La réplique lui valu une bourrade de la part de Tiki
-Deux de mes frères, et mon père sont roux, alors ne te moques pas !
Menaça-t-elle.
-Je ne me moque pas... C'est juste que, vous êtes beaucoup de roux.   Constata-t-il.
-J'ai rencontré une famille Mésorianne un jour : ils étaient tous roux, du père à la mère en passant par les enfants.y'avait des jumeaux, des sacrés farceurs ! Ils m'ont eu, une ou deux fois avec leur plaisanterie, et depuis... je suis méfiant avec les roux. Ils sont fourbes. 
L’anecdote ne manqua pas de faire rire Tiki. Fait remarquable, car il était rare qu'une histoire impliquant des Mésorians lui éveille autre chose qu'une grimace.  
-Voilà notre chef !S'exclama-t-elle en voyant Matoskah tout en tirant son ami par le bras.
-Kholo, je te présente... !
-Matoskah Feu-de-dragon
Acheva Kholomalo à la surprise de Tiki.
-On... On s'est déjà rencontré par le passé.
Expliqua-t-il au regard interrogateur qu'elle lui lançait.
 -Oh... Vraiment ? Voilà une bonne nouvelle alors ?
C'était là ce qu'elle voulait croire de tout coeur, mais en regardant les deux hommes se juger du regard, elle comprit qu'une partie de l'histoire lui échappait... Une grosse partie de l'histoire.

COMMENTAIRE(S) HORS RP :
➜ Comme on avait pas dit quel était le "crime", je suis restée vague. On peut en discuter, ou si tu as déjà ton idée sur la question, moi je suis toute disposée à te suivre.
➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜ Les paroles de Kholomalo sont celles en OrangeRed
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   10/6/2016, 22:45

Cette journée était décidément dédiée aux surprises, puisqu'une nouvelle fondit sur le vieux chef qui découvrit la jeune chasseur souriante, et même en train de rire. Il ne s'y était certainement pas attendu, pas sachant ce dont il voulait lui parler. Cela avait de quoi lui faire chaud au cœur, et pour peu il aurait tout de suite apprécié cet inconnu. Seulement quelque chose au fond de lui l'en empêchait, un mauvais pressentiment qu'il mit d'abord sur le compte des temps troublés. Zhäa qui menaçait une fois encore, le clan bouillant de peur et d'activité pour se préparer au combat, rien de tout cela ne lui plaisait ni ne l'incitait à la confiance envers un étranger, aussi regrettable que ce soit. Ce fut donc avec une mine quelque peu renfrognée qu'il accueillit 'Tiki et son mystérieux ami, gardant le silence puisqu'elle avait parlé plus vite que lui. Il ne voulait pas l'interrompre, elle avait enfin l'air heureuse. Mais le nouveau-venu n'eut pas tant de scrupules, la coupant brusquement et montrant qu'il savait à qui il avait à faire. Le vieux chef ne se savait pas célèbre au point d'être facilement reconnu par un étranger au clan, cela venait donc d'ailleurs. De loin, bien plus loin. Dix ans au moins. Son visage se referma encore quand les souvenirs éclatèrent à la surface de son esprit, prouvant qu'il y avait plus que l'ambiance pesante du camp derrière ses doutes. Ses doigts s'enroulèrent autour de la lance qui traînait jusque-là à ses côtés.

"Kholomalo Marcheur-Blanc. Je suis surpris que tu te souviennes de notre rencontre. Moi en tout cas j'étais heureux de t'avoir oublié."

Oui, il avait laissé toute cette histoire derrière lui avec un autre hiver semblable à celui qui commençait juste. Pour des raisons que le temps avait effacé, le clan s'était alors établi à l'écart de leurs sites de migration habituels, au pied des montagnes d'Epieux. Là, derrière des sommets si hostiles qu'ils ressemblaient à un mur, les Maustes avaient rencontré un autre clan au nom oublié lui aussi. Ainsi que Kholomalo et ses perfidies. Matoskah grimaça en se rappelant les événements auxquels il avait assisté, spectateur extérieur des crimes et de leur châtiment. Et quels crimes… Sans pour autant se redresser ou lever son arme, il se tendit. Ses muscles étaient prêts à agir au moindre geste suspect du banni. Avait-il senti la tension qui gagnait son ami, avait-il entendu le bruit, toujours est-il que Petit-Nörin choisit ce moment pour s'éveiller et s'étirer, poussant un bâillement aiguë semblable au cri d'un aigle. Il s'intéressa ensuite à son plumage, y plongeant son bec pour y chercher crasses et parasites. Pendant ce temps, Matoskah n'avait bougé d'un cil. Il refusait de relâcher son attention. S'il y avait une chose qu'il avait retenu sur Marcheur-Blanc, c'était qu'il était imprévisible. Imprévisible et sans aucune limite.

"Tiki, écarte-toi de cet homme. Quand à toi, Marcheur-Blanc, j'ignore ce qui te mène ici, j'ignore ce que tu es devenu ces dix dernières années, j'ignore si ton exil a fait de toi l'homme bon que beaucoup espéraient, mais je refuse de prendre un risque si grand. Tu n'es pas le bienvenue dans ce camp."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   14/6/2016, 08:39

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

"Tiki, écarte-toi de cet homme"
l'ordre avait fusé et la jeune femme, par réflexe, obtempéra. Il y avait en elle trop d'habitudes, trop d'années conditionnées à répondre aux ordres pour s'y refuser cette fois-ci. Ainsi elle fit un pas en arrière aussi hésitant que vacillant. Son visage avait perdu toute jovialité, remplacé par une tension et un incompréhension manifeste. Kholo, se tourna vers elle et voyant la distance qu'elle venait de prendre i roula des yeux et lâcha un "tsss" qu'elle prit pour elle. Il était en colère, et cela ce comprenait. C'était ELLE qui avait insisté pour qu'il vienne. Lui qui lui avait affirmé que ça se passerait pas bien. C'était lui qui avait raison et elle qui avait eu tord. Elle aurait pu dire quelque chose, le défendre un minimum, mais sa langue restait muette. Dans son esprit, les questions se bousculaient trop vite pour que les réponse ne viennent. Elle avait toujours refusé de savoir ce qu'il avait fait pour être bannie... Visiblement, elle avait eu tord, car Matoskah, lui savait et sa réaction de refus net ne présageait rien de bon. Jamais elle n'avait mis en doute ses décisions...  Mais il jugeait Kholo sur les actes de son passé. Il ne connaissait pas pas le Kholomalo qu'elle avait rencontré, c'était sûr ! Ce Kholomalo là méritait sa place dans le Clan. Elle l'avait pensé en arrivant ici, et malgré les avertissements de son Chef, elle en était encore sûre.
-L'homme que je suis devenu est l'homme que l'on a fait de moi Feu-de-Dragon : Un banni. Depuis 10 ans.  
Répliqua subitement l'okanaki. Visiblement, il avait énoncé à ce que sa défense soit présenté par Tiki, et elle ressentit une grande honte et elle piqua du nez. Elle avait l'impression de l'avoir jeté dans un piège...  
-Tiki m'avait vanté votre accueil et votre sens du pardon, et j'ai eu la sottise d'y croire... Le mensonge est-elle l'une de vos valeurs dont elle ne m'aurait pas parlé peut-être ?
La pique sorti enfin Tiki de sa torpeur :
-Kholo, je t'assure que...
-Te fatigues pas la Furtive.
Lui répondit-il d'un ton glacial sans se donner la peine de seulement la regarder.


COMMENTAIRE(S) HORS RP :
➜ J'ai le droit de te dire que je suis en gros kiff sur ton post ? Very Happy
➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜ Les paroles de Kholomalo sont celles en OrangeRed
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   26/6/2016, 17:11

Les mots frappèrent le chef droit au cœur, soufflant un vent mauvais qui attisa sa méfiance pour la changer en pure colère. Comme à chaque fois qu'on s'en prenait à son clan, il se sentit insulté plus fort encore que si l'attaque avait été personnelle. Ses traits déjà durs et fermés se tordirent encore, et il prit appui sur sa lance pour se redresser d'un coup, son visage s'élevant jusqu'à dominer celui du banni. Face à la colère froide de Kholomalo, lui se sentait plutôt brûler.

"En matière de mensonges, tu n'es pas le mieux placé pour nous juger, Marcheur-Blanc. Si ma mémoire ne me joue pas de tour, tu n'as jamais eu trop de scrupules à tromper tout ton clan."

Il n'y avait selon lui rien de plus à dire, la discussion était close. Mais Petit-Norin ne semblait pas de cet avis. Après avoir visiblement fini de nettoyer son aile, à moins qu'il ait simplement abandonné, il se redressa et trottina jusqu'à donner un petit coup de tête amical à 'Tiki. Le chef avait cessé de prêter attention à la chasseur, se concentrant plutôt sur Kholomalo au cas où il tenterait un coup fourré. Aussi remarqua-t-il juste ses épaules baissées, la honte blessée qui l'affligeait. A Kholomalo il ne devait rien de plus, mais à elle, il devait des explications. Un grognement étouffé franchit ses lèvres avant qu'il poursuive.

"En temps normal je n'aurais pas hésité à te la donner, ta seconde chance. Même en me souvenant de ce que tu as fait. Tu as raison, après tout. Dix ans, c'est long, assez pour faire de toi un autre homme. Mais les temps sont troublés, et nous avons déjà bien trop à faire pour pouvoir nous permettre ce risque. Oui, Kholomalo, peut-être as-tu changé comme tu l'affirmes, mais quelle garantie avons-nous ? Nous nous préparons au combat, Marcheur-Blanc. Si tu te joins à nous, tu seras pris dans les flammes de la guerre toi aussi, tu devras te battre à nos côtés. Et si tu décides de nous poignarder dans le dos au dernier moment, d'abandonner les miens à la mort alors qu'ils auraient besoin de ton aide, c'est bien plus que juste ce clan que tu pourrais condamner. Alors tu me pardonneras, mais je ne suis pas prêt à courir ce risque pour toi. Et puis…"

Il s'écarta d'un pas, reportant à nouveau son regard sur le banni. La marche de Zhaä avait déjà été un cauchemars, les peuples retournés contre eux-même, des okanakis tuant d'autres okanakis. Même si le dieu infâme revenait, il ne voulait pas revivre ça, et un traître dans son clan était la dernière chose qu'il pouvait vouloir pour se préparer au retour de Shaä. Non, tout plutôt que ça, même une attaque gratuite et mesquine.

"Tu as très bien survécu seul jusque-là, non ? Comment as-tu fait, tu n'as pas pu te contenter de cueillir des baies et de rapiécer tes tenues par toi-même, alors quoi ? Tu as chassé des vilains monstre pour les mésorians, échangeant peaux et viandes contre des vêtements et de quoi survivre ? Quoi que tu ais fait, ça t'a réussi, après tout si vraiment tu voulais trouver un clan ignorant tout de ton passé qui aurait été près à t'accueillir tu n'aurais eu aucun mal. Quelque part, ta vie de banni solitaire doit te plaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   1/7/2016, 10:38

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

Alors que la situation lui échappait totalement Tiki sentit petit-Nôrin lui offrir son soutien d’une bourrade amical. De ceux présents ici, il semblait être le seul à vraiment s’intéresser à elle.  Kholo et Matoskah semblaient bien trop pris dans leur jeu de répliques pour la remarquer alors qu’elle ne voyait qu’eux.
Elle les regardait, s’affronter, l’un comme l’autre semblant prêt à sauter à la gorge de l’autre… Quel désastre. Elle n’aurait pas pensée que réunir ces deux parties de sa vie aurait été si difficile… Mais cela lui semblait à présent plus compliqué que de faire cohabiter Hygérie et Bersok dans la même pièce. Passant distraitement sa main dans le plumage du griffo, elle retrouva un semblant de répondant en entendant son chef questionner Kholomalo sur ses motivations à vouloir intégrer le clan. A ce moment-là, il lui semblait indispensable de réagir avant lui et elle s’entendit répliquer :
-C’est moi qui lui ai demandé de venir se présenter.
Annonça-t-elle d’un ton presque agressif.
-Alors si tu veux cracher ton mépris sur quelqu’un chef : fait le sur moi. Si tu veux reprocher à quelqu’un de vous mettre en danger, fait le sur moi. Si tu veux mettre les intentions de quelqu’un en doute : fait le sur moi. Là, tu t’en prendras au vrai coupable.  Le défia-t-elle. Bien qu’elle ait enfin prit la défense de Kholo, elle refusait de croiser son regard… Elle avait bien trop peur de ce qu’elle y trouverait. Mais elle ne voulait pas avoir le regret de ceux qui n’ont rien dit, de ceux qui n’ont rien fait…
Au font d’elle une partie avait aussi compris une chose : Kholo avait été solitaire pendant 10 ans. 10 ans pendant lesquels il n’avait suivit que ses propres règles… Il suffisait de voir la façon dont il défiait le chef du regard pour comprendre que la hiérarchie était un concept qu’il avait laissé de côté. Pourtant, il n’avait pas refusé sa compagnie à elle. A l’inverse, il l’avait même cherché.
-Tu parles du clan… Comme si on était le seul en danger. Quel nombrilisme !! Zhäa se prépare peut-être à fondre sur nous et qu’est-ce que tu crois, qu’il va s’interroger sur le passé des gens avant de s’en prendre à eux ? Tu crois que Kholo doit faire partie du clan pour subir la guerre qui se prépare ? Sort de ton rêve chef ! Sort de ton monde ! Regarde au-delà du clan ! Si Zhäa déferle sur Archipel, on sera tous prit dedans. Kholo sera aussi exposé que nous. Mais il sera seul pour le faire. Il n’aura pas la protection d’un clan.  Y a tu seulement pensé
Argumenta-t-elle.  Et voilà qu’elle parlait comme son frère à présent…
-Il est débrouillard, il a voyagé, et ses connaissances pourraient nous être utile. Elles m’ont été utiles ! Il m’a déjà appris d’autres façons de chasser. J’ai ramené de la viande grâce à son savoir. Tu veux le remercier en le jetant dehors sans même lui proposer un Mauste ?  Depuis quand es-tu devenu aussi injuste ?
Cette fois, il y avait de la colère dans ses propos. Et des larmes de fureur brillaient au coin de ses yeux. Kholo, lui, semblait avoir compris qu’il était temps de se taire et il se contenta de regarder à tour de rôle le chef et la chasseuse.

COMMENTAIRE(S) HORS RP :
➜ J'ai le droit de te dire que je suis en gros kiff sur ton post ? Very Happy
➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜ Les paroles de Kholomalo sont celles en OrangeRed
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   5/7/2016, 17:05

La colère de Tiki agit comme une douche froide, apaisant celle de Matoskah en un instant. Alors qu'un instant plus tôt il se sentait prêt à frapper, il se retrouvait désormais à fixer la jeune chasseur, la surprise peinte sur son visage. Il n'était pas surpris qu'elle puisse s'emporter ainsi, il connaissait assez bien son tempérament. Mais rarement les colères de la Mauste avaient été dirigées contre son chef jusque là, pour ne pas dire jamais. Et s'il ne se sentait pas en danger, il était malgré tout… peiné. Ébranlé en découvrant d'un coup tout ce qu'elle avait sur le cœur, tout ce que la dispute entre ses aînés lui inspirait. Ses mots étaient durs, violents, presque haineux. Elle défendait Kholomalo contre ses attaques, dont il restait persuadé qu'elles étaient justifiées, et prenait clairement son parti. Après s'être éloignée du clan, voilà qu'elle accordait sa confiance à un parfait étranger, dont il savait lui qu'il ne la méritait pas. Elle s'éloignait d'eux, et maintenant elle préférait protéger son ami menteur plutôt que les siens. Il se sentait trahi.

"Injuste ? Sais-tu seulement de quoi tu parles ?"

Sa lance se baissa, la pointe venant racler le sol alors que la tension abandonnait son corps. La peine appela comme en écho une lassitude qui s'accumulait depuis des jours, sapant encore ses forces. Se battre avec Kholomalo, il se sentait de taille, mais avec Tiki… Pourtant il le fallait, il fallait qu'elle comprenne. Alors il puisa l'énergie et la volonté là où elle était, la colère et la méfiance que lui inspirait le banni.

"Tu ignores tout de lui, de ce qu'il a fait et refera sans doute. Ce n'est pas qu'un simple voleur ou un menteur, c'est un meurtrier. Lui feras-tu toujours confiance quand il aura poignardé l'un de nous dans le dos ? Le trouveras-tu toujours utile quand il ramènera ton cadavre encore chaud au camp en se présentant comme ton protecteur, espérant ainsi gagner notre sympathie ?"

Sa main se resserra sur la lance, son ton se fit plus ferme. Pourtant lui non plus n'osait pas regarder la chasseur dans les yeux, préférant plutôt se tourner et marcher de côté. Le vieux griffo, qui connaissait trop bien son partenaire de longue date, donna un dernier coup de tête amical à la main de Tiki avant de venir offrir son soutient à Matoskah.

"J'entends ce que tu dis. Je comprends tes arguments. Mais tu ne réalises pas le risque que ton ami représente. Es-tu prête à mettre le clan en danger pour lui ? Tu ne sais rien de lui, et tu ne sais rien de Zhäa. Comme tu l'as si bien dit, nous serons tous pris dans cette guerre quand elle éclatera, et chacun de nous devra se battre pour sauver le plus grand nombre. Car c'est bien là ce qui importe, le plus grand nombre. Nous ne pourrons pas tous en réchapper, c'est une dure réalité qu'il nous faut accepter. Il y aura des morts. Il y aura des sacrifices. Et si Kholomalo doit en être un, au nom de la sécurité du clan, alors qu'il en soit ainsi."


Même ainsi, cependant, il ne parvenait plus à s'emporter ou à s'enflammer. Les mots étaient lourds dans sa gorge et son esprit. Il ne voulait pas avoir cette discussion pourtant nécessaire. Les sacrifices étaient son fardeau. Il était le chef, et les décisions difficiles ne devaient peser que sur ses épaules. Il avait fait le choix d'endosser le poids de la culpabilité et du regret pour en décharger les Maustes, qu'ils n'aient pas à subir cette peine de chaque instant. Mais en essayant de convaincre Tiki, il la rendait complice. Il la forçait à porter ce poids elle aussi. Pourquoi avait-il fallu qu'elle rende les choses si difficiles… Il passa sa main libre sur son visage et soupira.

"Mais soit. Je ne veux pas que le Marcheur Blanc reste auprès du camp ou du clan, je ne veux pas que tu le revoies, mais il reste un okanaki et ton ami. Dis-lui au revoir, prend le temps qu'il te faut. Et prépare-lui un Mauste, qu'il parte l'estomac plein. Donne-lui même une couverture, des vêtements propres, qu'il prenne ce qu'il lui faut."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   11/7/2016, 10:31

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

Le caractère de Tiki l'avait déjà amené à se confronter à d'autres, mais c'était bien la première fois qu'elle s'opposait à son chef. Elle découvrit qu'il n'y avait rien de plaisant à cela. Les sentiments qui l'habitaient à présents étaient amères... et voir le chef afficher un air presque las ne lui procurait aucune joie. Au contraire...

« Ce n'est pas qu'un simple voleur ou un menteur, c'est un meurtrier. »

Alors qu'il prononçait ses paroles, Tiki refusa leur vérité. Et pourtant, lentement, froidement, sournoisement leur sens s'imposa finalement dans son esprit... Elle réalisa alors qu'elle l'avait toujours su, toujours suspecté, voir même peut-être toujours espérée. Depuis leur première rencontre, elle avait sentit qu'il n'était pas homme à être protégé, mais plutôt homme à savoir se protéger lui même. Elle avait sentit une force en lui comme celle qu'elle aurait aimé voulu elle même posséder. Un entêtement puissant et froid capable d'écarter avec pragmatisme les obstacles se dressant sur sa route sans s'encombrer de remords. Peut-être même était-ce qui avait fait qu'elle avait choisi par être de son côté et qu'elle avait renoncé à s'en faire un ennemi. Mais... Se faisant, était elle devenue pour autant une alliée ?
Alors que Matoskah formula l'hypothèse qu'elle pourrait n'être qu'un outil pour l'étranger, le doute s'insinua dans l'esprit de la jeune femme. Elle glissa un regard vers Kholo et ne trouva qu'une expression qui, comme souvent, lui était indéchiffrable. C'était un fait : elle ne savait pas à quoi il pensait et comment il le pensait. La seule vérité qu'elle pouvait affirmer était que jusqu'à présent il ne lui avait fait aucun mal.  Pour autant il n'avait pas non plus fait preuve de bonté ou de générosité gratuite. A bien y regarder, même si il lui avait enseigné quelque une de ses connaissances, elle avait toujours su qu'il l'avait fait pour se donner un prétexte pour l'approcher. Lui-même ne s'était pas vraiment dissimulé de ses intentions puisqu'à peine leur troisième rencontre, il lui avait dérobé un baiser. Alors que les souvenirs lui revenaient, le doute ne faisait qu'amplifier. Elle avait besoin de lui, mais l'inverse était-il vrai ? Elle en doutait. Il avait été autonome depuis trop longtemps pour ça. Il avait apprit à compter que sur lui-même, et même lorsqu'ils étaient à deux, il avait de nombreuses fois fait preuve d’égoïsme... Écoutant le reste du discours de son chef, elle se sentit déglutir, un étau lui entravant la gorge : la vérité n'avait pas bon goût. Pour autant, elle arriva à s'entendre répondre :

-Bien chef... Merci chef.

S'inclinant légèrement elle prit le prétexte pour se retirer avec l'invité. Celui-ci ne se fit pas prier, mais elle ne loupa le regard glaciale et provocateur qu'il lança au chef avant de la suivre...

******* Plusieurs heures plus tard, couché du soleil *******

Tiki était assise au bord du campement au sommet d'une petite buttée. Les genoux repliés contre sa poitrine, entourés par ses bras. Elle observait le couché de soleil d'un regard humide et les rayons faiblissant du soleil illuminaient son visage pâle, relevant de leur clarté déclinante une ecchymose qui lui couvrait la joue gauche et une enflure aux bords de la lèvre inférieure.

COMMENTAIRE(S) HORS RP :
➜ J'ai le droit de te dire que je suis en gros kiff sur ton post ? Very Happy
➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜ Les paroles de Kholomalo sont celles en OrangeRed
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   21/7/2016, 00:13

Matoskah ne la regarda pas s'éloigner, n'accorda pas de dernier regard à Kholomalo. Le banni était resté bien silencieux pendant la fin de l'échange. Sans doute ne voulait-il pas perdre sa salive, conscient qu'il ne pourrait pas faire changer d'avis le vieil homme vindicatif qu'il était. Matoskah aurait presque aimé l'entendre parler. Se défendre, ou bien accepter son sort, n'importe quoi pour pouvoir le jauger. Au lieu de ça il n'avait eu droit qu'à un silence froid comme la mort, froid comme la plus ardente des haines. Lâchant un soupir, il finit par se laisser tomber sur son siège de fortune et poussa un soupire.

"Ne dis pas ça… je ne mérite pas de remerciements."

Petit-Nörin s'assit contre lui, la tête penchée et les yeux rivés dans ceux du Mauste. Son regard était presque interrogateur, et le glapissement qu'il poussa avait des airs de question. Matoskah soutint son regard un moment puis soupira à nouveau. Ses épaules s'affaissèrent et la prise sur sa lance se fit plus molle.

"J'aurais pu accepter qu'il reste. Cela fait dix ans, dix longues années. Il a eu le temps de changer. De se repentir. Au pire je n'aurais eu qu'à demander à quelqu'un de le surveiller. Je n'aurais pas eu l'esprit tranquille, mais nous y aurions gagné une paire de bras, un okanaki de plus pour nous aider et se battre à nos côtés. Au lieu de ça je l'ai chassé, j'ai laissé la peur dicter ma conduite. Ce n'est pas digne d'un chef."

Les paupières du griffo se baissèrent, son cou se tassa légèrement. Sa gueule prit des airs de reproche alors qu'il se mettait à grogner doucement. A force, c'était comme s'il comprenait vraiment le moindre des mots de son vieil ami, tout comme l'okanaki avait appris à déchiffrer ses attitudes et ses cris. Soudainement irrité par la réaction de son camarade, Matoskah écarta grand les bras.

"C'est trop tard, maintenant, de toute façon ! J'ai pris une décision, je dois m'y tenir. De la stabilité, de la rigueur, c'est comme ça qu'il faut gouverner. Je ne peux pas revenir sur toutes mes décisions, quelle valeur auraient-elles alors ? Non, je dois assumer mon choix, et mon erreur s'il s'avère que c'en était une. Je porterais ce poids, comme je le fais toujours. Si elle m'en veux tant pis. Ça lui passera."

Il le fixa encore un instant, puis abandonna finalement et s’allongea complètement, enfouissant son bec sous une patte. Son souffle prit des allures de soupires, longs et profonds. Matoskah imita son exemple et se pencha en arrière, posant les avants-bras sur le bois pour ne pas tomber.

"Oui, tu as raison. On se fait trop vieux pour ça. Surtout toi. Et avec ce qui s'approche, je pourrais bien ne pas m'en tirer. Être un des sacrifices nécessaires. Préparer l'avenir ce n'est pas que penser à la survie, après tout. Le vieux Muraco l'avait bien compris. Il serait peut-être temps que je suive son exemple, que je prenne un apprenti."

Petit-Nörin rouvrit un œil, puis fit un léger mouvement de la tête dans la direction prise par Tiki. Le Mauste suivit le geste du regard, songea un instant, puis secoua la tête.

"Non, pas Tiki. Elle ne ferait pas une bonne chef. Trop impétueuse, trop solitaire. La chasse lui va beaucoup mieux, c'est ainsi qu'elle s'exprime le mieux. Non, je prendrais le temps d'y penser."

Il n'eut pas l'occasion de poursuivre son monologue plus longtemps, car une silhouette rousse monta à sa rencontre. Reprenant sa lance, il se leva dans un gémissement et retourna vers l'intérieur du camp, appelé par son devoir.



Le soleil disparaissait lentement à l'horizon, changeant le ciel en toile aux couleurs changeantes. Tiki n'avait pas reparue depuis sa dispute avec le chef. Celui-ci avait été occupé depuis, mais maintenant que le calme revenait, l'inquiétude le prenait. Il était resté auprès du feu, attendant de voir si elle venait partager leur repas, mais aucun signe de la chasseur. Il avait finalement pris Petit-Nörin avec lui pour la guetter aux abords du clan. Même s'il n'y croyait pas vraiment, il ne pouvait s'empêcher de craindre pour son sort. Et si la colère du rejet avait poussé Kholomalo à commettre l'inévitable, une fois encore ? Par chance, il la vit finalement, bien vivante mais à mille lieux d'être bien portante. De dos, elle semblait broyée par le désespoir. De face, son visage abîmé empira cette sensation. Matoskah s'agenouilla lentement auprès d'elle. Le remord lui fendait le cœur, il se sentait coupable de sa peine. Ignorant les hypothèses qui lui venait, il prit sa voix la plus douce.

"Comment t'es-tu fais ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   26/7/2016, 22:15

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

A peine avait-elle entendu qu'on se rapprochait d'elle que Tiki reconnue la claudication caractéristique de la démarche de son chef. Elle sentit dans la façon dont il se baissait, dans la voix qu'il utilisait, toute la douceur dont il était capable. C'était un soulagement : elle n'aurait pas eu la force de subir une autre dispute, un nouvel affrontement, elle avait trop donné pour aujourd'hui. Lentement, elle tourna les yeux vers et accrocha son regard. Elle y lisait un remord qu'elle ne pouvait supporter, alors de nouveau elle porta son regard sur le couché de soleil. Elle ne répondit pas toute suite à la question, au lieu de ça, elle arracha une poignée d'herbe et se mit à en trifouiller les brins qui lui emplissait les doigts. La chose sembla l’égarer dans ses pensées avant qu'elle ne reprenne la parole :

-Je n'aime pas Täko.

Finit-elle par annoncer.

-Je sais bien ce que l'on dit de moi, que je suis trop dure avec lui. Que je devrais être plus patiente... Mais je sais aussi pourquoi il me suis toujours partout, et pourquoi il fait tout pour attirer mon attention. Alors j'essaye de lui faire comprendre, mais il veut pas. Il faudrait quoi ...? Que je fasse sembler de le trouver gentil ? Que je lui fasse croire que je ressent la même chose ? Ça serait cruel.

Expliqua-t-elle, absorber par la contemplation des brins d'herbes qu'elle découpait en petits morceaux, encore et encore.

-On peut pas se forcer à aimer quelqu'un. Je vois bien qu'il pourrait se jeter en haut d'un montagne si je lui demandais de le faire. Il chevaucherait un dragon, simplement pour m’impressionner. Ça serait stupide, mais il le ferait. Parce que c'est ce que font les gens amoureux : des choses stupides ou dangereuses. Ils le font parce que devenir le centre de l’intérêt de l'autre ça devient une obsession... Plus rien d'autre à côté ne compte.

Continua-t-elle, semblant se parler plus à elle même qu'à son interlocuteur. Marquant une pause, elle reprit :

-Si on pouvait choisir de qui tomber amoureux, j'aurais choisie Täko. Mais on ne choisit pas et ce n'est pas de Täko dont je suis tombée amoureuse.

D'une mine coupable, elle glissa un regard vers Matoskah mais sans s'y attarder. Elle se sentait honteuse de s'être si facilement fait avoir par ses sentiments et ne voulait pas savoir ce qu'il pouvait penser d'elle. Elle était tombée amoureuse d'un assassin et elle ne voulait pas voir le dégoût dans le regard de son chef.

COMMENTAIRE(S) HORS RP :

➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜ Les paroles de Kholomalo sont celles en OrangeRed
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   6/8/2016, 21:26

Elle ne dit rien, au début. Elle l'avait vu, elle avait levé la tête dans sa direction, mais sans rien dire. A la place elle jouait avec des brins d'herbe. L'air était pesant. Quoi que la chasseur ait sur le cœur, c'était trop difficile à partager. Ne sachant pas si elle le repousserait ou se confierait, il resta immobile. Sa jambe le faisait souffrir, mais il restait penché sur elle sans bouger. Quand enfin elle prit la parole, il s'assit à ses côtés. Le griffo s'était allongé à ses côtés et, ne prêtant cette fois que peu attention aux problèmes des humains, sommeillait.

Ce qu'elle raconta n'avait, au premier abord, pas de rapport avec l'affaire qui inquiétait le vieux chef ni avec la blessure qui défigurait les traits de la jeune femme. Pourtant il écouta sans rien dire. Quand elle commença à parler d'amour de façon générale, il ne put s'empêcher de grimacer. D'abord parce que cela le ramena à ses propres déboires amoureux, qui faisaient de lui le membre du clan le moins bien placé pour parler d'amour. Ensuite parce qu'il craignait de deviner où les menait cette conversation et qu'il n'avait aucune envie d'entendre ces mots. Comme pour le ménager, Tiki ne les dit pas. Ce n'était pas nécessaire. La conclusion de son bref monologue ne laissait aucun doute. Il avait ramené contre son ventre sa jambe douloureuse, qu'il serrait d'un bras tandis que l'autre tenait la lance. La révélation était difficile à digérer. Il ne savait pas quoi en penser, quoi y ajouter. Pourtant il sentait, il savait qu'il devait aider la chasseur. Elle attendait qu'il l'aide, elle aurait gardé la triste vérité pour elle sinon. Alors il se força, puisant dans le peu à sa disposition. Sa propre expérience et ses propres ressentiments.

"L'amour est cruel autant qu'il peut être beau. Il nous fait oublier la raison même quand la raison nous dit de ne pas nous fier à l'amour. Et devient si facilement douloureux. Il suffit que l'être aimé ne nous aime pas en retour, qu'il nous soit inaccessible ou…"

Il marqua une pause. Sa gorge s'asséchait lentement. L'amour était un sujet qu'il avait effacé de sa vie pour une bonne raison. Son regard quitta la chasseur et se perdit parmi les arbres.

"Ou qu'il nous quitte trop tôt. Alors ne restent que le chagrin et les larmes. Certains arrivent à oublier, à se consoler et à passer à autre chose. Ce n'est jamais rapide, ni facile, mais la peine finit par passer, et alors ils sont capables d'aimer à nouveau, avec plus de chance cette fois. Pour d'autres en revanche…"

Il s'arrêta encore, incapable de poursuivre. Sa jambe lui faisait mal, plus que d'habitude. Il détestait parler d'amour, et surtout parler du sien. Un fantôme qui le hantait et qu'il refusait de laisser partir.Il avala douloureusement sa salive et se força à poursuivre.

"La douleur ne s'estompe jamais, et aucun amour ne vient prendre la place du premier. Si tu décides de suivre ta raison, ce sera difficile. Douloureux. Mais nous serons tous là pour te soutenir et te consoler. En revanche, si tu penses que jamais ça ne passera, si tu veux donner sa chance à la passion, alors il est encore temps de le rattraper. Il ne peut être parti très loin. Mais avant de le rejoindre, demande-toi s'il t'aime, lui. Dans le cas contraire, tu finiras dans la même situation que ce pauvre Takö."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   22/8/2016, 23:06

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

Si sa confession l'avait fait culpabiliser elle l'avait aussi soulagé plus qu'elle ne l'aurait pensé. Il y avait quelque chose de rassurant à savoir que quelqu'un d'autre savait maintenant, comme si, en partageant les mots qu'elle avait annoncé, elle avait aussi partagé le fardeau. Elle avait rarement eu l'occasion de se confier et elle ne découvrait qu'à présent les bienfaits de dévoiler ce qui lui trottait dans l'esprit. Malgré cela, elle redoutait toujours la réaction de Matoskah...

"L'amour est cruel autant qu'il peut être beau"

Le ton qu'il employa était si posé, si peu agressif et si étrangement tendu qu'elle pivota immédiatement la tête vers l'homme, alertée par ces paroles qu'elle ne lui aurait jamais prêté. Ainsi il parla et elle écouta, découvrant au fils des mots une sagesse qui ne pouvaient venir que de l’expérience. Elle s'en sentit troublé... Jamais elle ne s'était interrogée sur les éventuelles aventures de son aîné. Jamais ces choses ne l'avait intéressé. Jamais jusqu'à aujourd'hui... Aujourd'hui, les paroles qu'il prononçait avait pour elle un sens qui naguère lui aurait échappé. Elle écouta, attentive, trop peut-être car son souffle était presque suspendu alors que le chef continuait à parler. Quand enfin il termina, un silence se prolongea, mais la frimousse de Tiki reflétait la réflexion à laquelle elle s'adonnait... Elle avait cessé de déchirer l'herbe. Son regard s'abîma un moment sur l'horizon avant de revenir se poser sur Matoskah. Elle le regardait avec une attention nouvelle, comme si elle venait de lui découvrir un détail qu'elle n'avait jamais observé, ou qu'elle cherchait dans la courbure de ses rides les réponses aux questions qu'elle n'osait pas formuler. Elle resta pensive, puis changea de position prenant une imperceptible inspiration, elle formula la question qui lui brûlait les lèvres :

-Tu fais partie des "autres" n'est-ce pas... ? De ceux qui n'ont jamais oublié ?

Jamais elle n'aurait soupçonné une telle chose. Car si à ses yeux Matoskah était à ces yeux beaucoup de chose, il n'était pas quelqu'un auquel elle aurait imaginé cette faiblesse... Il fallait qu'elle le voit, comme le voyait aujourd'hui, parler avec cette émotion étrange pour s'en persuadé.

-Comment arrives-tu à te lever chaque matin.... Comment trouves-tu la force ?
Questionna-t-elle, sans comprendre comment il pouvait y arriver. Sa peine à elle était déjà grande et honteuse, mais pire que tout était la perspective qu'elle soit marquée en elle comme un tatouage dans la peau.

COMMENTAIRE(S) HORS RP :

➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   25/8/2016, 21:45

Les mots résonnaient encore dans l'air, pesant lourdement sur leurs épaules et leurs conscience. La jeune chasseur découvrait juste ce qui avait été le fardeau du vieux chef depuis tant d'années. Il ne pouvait la soulager car il ne s'était jamais libéré lui-même. Il ne pouvait que lui montrer un chemin qu'il n'avait su emprunter et espérer qu'elle ait plus de succès. Il ne pouvait que la soutenir, compatir et réconforter. A moins bien sur qu'elle ne choisisse l'autre voix. Si cela arrivait, ce serait au clan entier qu'elle tournerait le dos. Si cela arrivait, plusieurs cœurs seraient brisés. Ses frères. Ses parents. Takö bien sûr. Et Matoskah. Il ne supporterait pas un autre départ, un autre abandon, alors que le danger n'avait jamais été si grand ni si proche. Et pourtant, même en sachant cela, il ne se sentait pas la force de la retenir. N'aurait-il pas fait le même choix, à sa place ? Que n'aurait-il pas donné pour que Liluye lui revienne, combien de fois avait-il songé à la rejoindre ? Oh, cela remontait à loin, désormais. Mais pour 'Tiki, la séparation était encore à vif et ses chances bien réelles. Qu'était le bannissement face à la mort ? On pouvait au moins en revenir et revoir ceux qui nous aimaient.

Il hocha lentement la tête. La lance avait glissé de sa main et reposait désormais sur son épaule. Ses deux bras étaient enroulés autour de sa vieille patte douloureuse. Il sentait les griffes dans sa chair comme au premier jour, déchirant et torturant. Pourtant les souvenirs étaient plus douloureux encore. Des larmes perlèrent au coin de ses yeux. Cela faisait longtemps qu'il n'avait plus pensé à tout ça, si longtemps…

"Je ne l'ai jamais trouvée. Quand Liluye est partie, j'étais effondré. Je pensais ne plus rien avoir, ne plus rien valoir. Je chassais quiconque venait me parler, tout juste acceptais-je qu'on me soigne. Seul, je me serais laissé mourir de faim ou de désespoir."

Les mots étaient difficiles à prononcer, ils refusaient de traverser sa gorge asséchée. Incapable de poursuivre, il marqua une pause. Les images, les voix, les mots et les promesses, tout revenait comme un torrent qu'on aurait trop longtemps arrêté. Le tourbillon qui déferlait n'avait rien à envier à celui qui, à l'époque, l'avait torturé encore et encore. Pourtant le temps avait passé, et le dragon avait grandi. Il avait appris à supporter la peine, à voir ce qu'il avait plutôt que ce qu'il avait perdu. Et aujourd'hui, il devait à son titre et à son clan de résister. Il chassa les larmes du bout de son pouce et déglutit difficilement.

"Quelqu'un l'a trouvée pour moi. Peut-être ne t'en souviens-tu pas, cela fait si longtemps, et tu étais si jeune. Mais avant que je devienne chef, j'étais l'apprenti de mon prédécesseur. Comme je courbais le dos et fixait le passé, il m'a forcé à me redresser et à regarder devant moi. Comme je croyais avoir tout perdu, il m'a donné une raison de vivre. Et pas seulement lui. Tout le clan a été là pour moi. Tous ils m'ont supporté. Ils m'ont soutenu. Ils sont devenus ma force et ma raison de me lever chaque jour. Toi. Tes frères. Takö. Et tous les autres. C'est mon amour pour vous qui m'aide à supporter celui pour une absente."

Le mal pulsait dans sa cuisse, pourtant il se força à desserrer sa prise. Il devait à la Mauste torturée de se montrer fort, de lui prouver que tout n'était pas perdu. Il restait de l'espoir, et toutes les peines pouvaient un jour s'estomper. Il devait au clan de mettre ses souvenirs de côté afin qu'ils ne l'entravent pas.

"Et si toi aussi, tu te trouves en difficulté, tu pourras compter sur chacun de nous. Tu as ta place parmi nous. Chacun fera tout pour t'aider, te soutenir ou te protéger. Nous devons nous soutenir, aujourd'hui plus que jamais. Ce sera difficile, je ne te le cache pas. Et douloureux. Mais ça ne sera pas la fin. Tu es jeune. Ta vie commence juste. Les plaies se referment, les occasions passent et se succèdent. Si tu choisis de rester, tu te réveilleras un jour en réalisant que cela ne fait plus mal. Jamais tu n'oublieras, jamais totalement. Mais tu seras prête pour autre chose."

N'ayant rien de plus à ajouter, il se tut. Après un instant de faiblesse, il reprenait peu à peu le contrôle de ses émotions. Les souvenirs blessaient toujours, mais il endurait. Maintenant il voulait voir l'effet qu'auraient ses mots sur la chasseur. Parviendraient-ils à l'atteindre, à la convaincre et la rassurer ? Ou la passion dévorante qui la consumait serait-elle la plus forte ? Il plongea ses yeux dans ceux de la Mauste. Ce faisant, il remarqua à nouveau hématome sur son visage. Sans y réfléchir, il tendit une main dans sa direction et effleura la blessure.

"Tu ne m'as pas répondu. Comment t'es-tu fais ça ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   26/8/2016, 16:16

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

Alors qu'elle écoutait la réponse de Matoskah, la peine qu'elle vit naître la laissa sa voix. Elle était bien trop prêt de ce que l'homme avait pu ressentir pour laisser son récit lui être indifférent. Souvent, elle avait vu des Mauste pleurer leur amours perdus, mais jamais elle n'avait compris aussi sincèrement la détresse de leurs sentiments. Il parla et en même temps que ses yeux s'embrumaient, ceux de Tiki n'en faisaient pas moins. En d'autres occasions, elle aurait tout fait pour dissimuler son émoi, mais ce soir là, elle n'y pensa pas. A vrai dire quand les larmes roulèrent sur ses joues, c'est à peine si elle s'en rendit compte, car toute son attention était tournée vers son chef. Le récit ne l'aidait pas atténuer sa propre douleur, car la plaie était encore trop jeune et trop vive, mais il lui apporte une réponse au allure lointaine de solution : Elle pouvait perdre un amour pour en trouver une autre forme. Comme l'avait fait Matoskah ... Il ne partageait la couche d'aucune femme mais chaque jour qui passait il le partageait avec le clan.
Jamais elle n'avait envisagé qu'il en soit ainsi pour son lui. Et pour la première fois elle réalisa que peut-être, plus que de sa lance, c'était du clan qu'il avait besoin pour se tenir debout. Elle n'avait jamais douté des bonnes intentions de Matoskah envers les Mauste, mais elle comprenait à présent ce qui les faisait naître. Une nouvelle fois, elle eut l'impression qu'il lui apparaissait sous un nouveau jour...

"Tu ne m'as pas répondu. Comment t'es-tu fais ça ?"

Sans sursauter à son contact, elle pivota lentement ses yeux vers lui. Une nouvelle fois, elle eut un silence, mais bientôt, malgré les sillons humides laissés par ses larmes son visage s'éclaira à demi d'un sourire. Au fond de ses prunelles azurs un éclat s'alluma légèrement

-Il t'a traité de "vieux boiteux ignare"... Comme il a pas voulu retiré ses paroles je lui en ai mise une en pleine mâchoire.
Raconta-t-elle. D'ordinaire, un tel emportement envers un étranger aurait été jugé indigne d'un Mauste. D'ordinaire, elle se serait senti honteuse... Et c'est d'ailleurs ce qu'elle avait ressenti, quand, comme deux chats galeux, ils en étaient venu aux mains jusqu'à s'en faire apparaître des ecchymoses. Elle avait rougie de honte de voir le nez ensanglanté de Kholo ainsi que son regard accusateur. C'est sans la moindre fierté qu'elle avait fuit, cherchant refuge vers le clan. La culpabilité lui avait rongé le coeur et la certitude qu'elle avait définitivement "tout foutu en l'air" l'avait accablé... Mais après avoir écouté les mots de Matoskah, et bien que ses sentiments envers Kholo n'avait en rien changé, elle savait qu'elle avait fait le bon choix. Qu'importe la douleur qu'elle en ressentirait, elle était nécessaire : elle ne pouvait pas abandonner le clan par égoïsme. Qu'importe ce que racontaient les récits d'amour qui plaçaient ce sentiment au dessus de tout autre valeur, la réalité, elle, était plus cruelle et toutes les histoires ne finissaient pas bien. Des sentiments de Kholo à son égards, elle ne savait rien de sûre. Mais elle avait la certitude des bonnes intentions du clan à son égard. Alors, dans le tumulte de peine et de douleur qu'elle pouvait ressentir, elle ne pu empêcher une certaine fierté de naître à l'idée qu'elle avait défendu l'honneur de Matoskah à grands coups de poings, car après ce qu'il lui avait confié, elle savait qu'il était un chef qui méritait qu'on se batte pour lui. Une résolution nouvelle brillait dans ses yeux encore embrumés, et en posant sa main sur le bras de son chef elle annonça :
-Je abandonnais pas le clan.

COMMENTAIRE(S) HORS RP :

➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   2/9/2016, 22:57

Un sourire étira faiblement les lèvres de Matoskah et il gloussa. Il reconnaissait bien là le tempérament emporté de la chasseur, impétueuse et protectrice. Il n'aurait pas cru qu'elle s’opposerait à son ami après l'avoir défendu. Encore moins après ce qu'elle avait admit un instant auparavant. Comme elle avait dû se sentir mal, coupable d'avoir frappée celui qu'elle aimait et victime de sa riposte. La douleur physique n'était rien face à celle qui torturait l'âme. Et pourtant, en cet instant, elle paraissait fière d'elle. La tristesse ne pouvait disparaître en un instant, ses yeux humides surtout trahissaient le chagrin, pourtant elle rayonnait. Elle souriait. Quand elle se rapprocha, posant même une main sur le bras du vieux chef, il ne put se retenir et la saisit par les épaules pour l'enlacer délicatement. Lui aussi comprenait ce qu'elle traversait, ce qui lui en avait coûté.

"Il ne t'abandonneras pas non plus."

Il passa une main dans les cheveux de 'Tiki et les ébouriffa en souriant. C'était ce genre d'occasions qui lui donnait la force de continuer, qui lui prouvait qu'il avait raison de se dévouer au clan. Les Maustes n'étaient pas le plus puissant des clans mais ils étaient unis, solidaires, et il l'espérait, heureux. Il desserra son étreinte aussi soudainement qu'il l'avait entamée. Ce qui restait de tristesse en lui avait fini de fondre. L'espace d'un instant, il se souvint qu'il avait une autre affaire grave à discuter avec 'Tiki, celle-là même qui l'avait poussé à chercher la jeune okanakie plus tôt dans la journée. Cela lui semblait cependant loi désormais. Tant parce que des pensées plus importantes avaient pris la place de celle-ci que parce que le problème était résolu.

Car oui, même s'il n'avait pas de preuve, le chef avait la certitude que quelque chose s'était passé chez 'Tiki. Elle était capable de s'emporter, il est vrai, mais aussi de sérieux et de détermination. Sa rencontre avec Kholomalo, sa dispute et la séparation, tout cela avait fait naître en elle des sentiments inédits. Elle devrait apprendre à vivre avec eux, elle avait déjà commencé, et ce changement serait peut-être le plus radical qu'elle connaîtrait. Qui pouvait dire qui 'Tiki allait devenir désormais ? En tout cas, Matoskah aimait la nouvelle direction qu'elle semblait prendre. Il reprit sa lance et s'appuya sur la hampe pour se redresser et tendit une main à la chasseur. Le mouvement fit redresser la tête à Petit-Nörin qui comprit que quelque chose se passait.

"Alors comme ça tu t'es battue pour défendre mon honneur ? Ça mérite bien des remerciements ! Je ne sais pas toi, mais je meurs de faim, tu veux que je te prépares quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   4/9/2016, 11:25

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

L'étreinte de Matoskah la surpris légèrement mais il ne lui vint pas l'idée de la repousser car si elle n'était pas habituée aux démonstration d'affection, elle n'y était pas non plus totalement opposée.

"Il ne t'abandonneras pas non plus."

Ces paroles la firent sourire avec tendresse. Ces derniers temps elle s'était écartée du clan, mais à présent elle avait retrouvé le sentiment d'en être un membre à part entière et dans le tumulte de sentiments qu'elle avait pu ressentir jusqu'alors, c'était bien l'un des plus agréables. Remettant vaguement sa chevelure sauvage en place après que son chef l'ait ébouriffé, elle arqua un sourcils intéressé devant sa proposition de manger quelque chose. Son ventre ne réclamait pas spécialement d'être remplit, mais elle n'avait pas réellement envie de se retrouver seule avec ces pensées. La perspective de pouvoir s'occuper un peu l'esprit aux côté de la seule personne au courant de ces dernières aventures était bien plus rassurante.
 
-Je ne dit pas non ! 

Répondit-elle en se redressant. Mais alors que son regard s'égara vers la forêt où elle savait que ce trouvait encore Kholo, une interrogation la frappa et c'est presque naturellement qu'elle la partagea avec Matoskah.

-Chef... Tu ne crois pas que je devrais quand même le retrouver pour aller m'excuser...    

Demanda-t-elle sentant la honte saisir sa conscience.

-J'ai dit vrai quand je t'ai dit que c'était moi qui lui avait demandé de se présenté au clan... Il m'avait prévenu que c'était une mauvaise idée... J'ai suivi tes ordres, je l'ai accueillit dans le clan pour ensuite le raccompagné dans forêt. C'est quand il a comprit que c'était la un adieu qu'il s'est emporté et que les choses ont ... dérapé...    

Raconta-t-elle. A bien y regardait, si rétrospectivement elle ressentait une certaine fierté d'avoir défendu l'honneur de Mato, elle n'était pas sûre du tout que c'était là ce qui avait motivé son geste... Elle avait tant redouté les adieux qu'elle avait sentit la colère affluer en elle au moment où Kholo avait commencé à protester contre son choix. Elle lui en avait voulu de rendre les choses complexes...
 
-Je lui dois des excuses. Car si il nourrit une rancune à mon égard, elle est légitime...    

Oui, il avait été furax en la voyant détaller... Et si jusqu'à présent elle avait toujours été de son côté, elle n'aurait pas été surprise qu'il nourrisse à présent à son égard une profonde rancoeur. Ce qui n'était pas pour le plus rassurant, si elle prenait en compte ce que Matoskah lui avait dévoilé sur les raisons de son bannissement : elle venait de froisser un assassin.

-Mon attitude n'a pas vraiment fait honneur au clan...    

Expliqua-t-elle, formulant à moitié une pensée sinistre qui venait de lui venir : Et si Kholo en venait à se venger sur le Clan pour lui faire payer son attitude ?

COMMENTAIRE(S) HORS RP :

➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papa-ours du clan Mauste
avatar
Papa-ours du clan Mauste

Messages : 59
Date d'inscription : 23/11/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 49 ans

Avancement du personnage :
0/0  (0/0)

Couleur de parole : #CC6600

http://archipel.forums-actifs.com/t1003-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t1002-matoskah-feu-de-dragon
http://archipel.forums-actifs.com/t994-matoskah-feu-de-dragon

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   5/9/2016, 23:11

Ils se mirent à marcher tranquillement vers l'intérieur du camp. Les inquiétudes avaient été partagées, les mauvais souvenirs racontés, et la mauvaise humeur congédiée. Les deux Maustes souriaient en pensant à quelque chose de simple, un bon repas et un bon repos. Pourtant le doute revint tourmenter la chasseur. Quand elle se tourna vers la forêt, Matoskah suivit son regard et ralentit la marche. Quelque chose la retenait encore, une dernière crainte qui l'empêchait de complètement passer à autre chose. Elle ne se retint pas de la partager, ce qui atténua la montée d'anxiété du chef. Ce dernier tourment ne l'avait pas refermée, au contraire elle cherchait désormais ses conseils. Il écouta patiemment, s'immobilisant complètement. Petit-Nörin le dépassa de quelques pas puis revint, ne comprenant pas la cause de cet arrêt.

Comme ce dernier récit de 'Tiki se déroulait, le chef comprit le dilemme et ce qu'il avait de complexe. Lui-même ajoutait ses propres arguments pour l'une ou l'autre décision dans sa tête. Kholomalo avait été froid et sans pitié à une époque. Et si la froideur seule était partie, transformée en rage rancunière ? Il en était après tout venu aux mains avec 'Tiki une fois déjà, et même si elle avait initié le combat il ne s'était pas gêné pour riposter. Et s'il prenait sa vengeance, préférant les tolohoks aux poings ? Hors de question de laisser 'Tiki s'exposer ainsi au danger ! Et pourtant, son besoin d'absolution était compréhensible. Qu'elle veuille le pardon de celui qu'elle avait entraîné ainsi dans les ennuis était compréhensible. Tout à ses réflexions, il passa quelques doigts dans sa barbe de feu.

"Oui, je comprends. C'est tout à ton honneur de vouloir le pardon, et reconnaître ses tords est toujours une bonne chose. Cependant…"

Son regard glissa sur elle, s’attardant sur son arc et les flèches qui dépassaient de son dos. Elle avait de quoi se défendre, et elle avait les capacités pour sauver sa vie. Rien de tout cela ne servirait cependant si le Marcheur Blanc la prenait par surprise. De plus, il savait trop bien que les capacités seules ne suffisaient parfois pas à éviter le pire…

"Il est hors de question que tu ailles seule à sa rencontre. Tu sais désormais de quoi il est capable, je refuse de prendre le risque que tu rejoignes la liste de ses victimes !"

Puis il revint à son visage. Ses traits étaient tirés, fatigués, un peu roses de honte sans doute. Plus aucune trace de colère. En fait, toute son attitude était calme. Elle réfléchissait à ses actes, revoyait le passé. Cette introspection n'était pas des habitudes de la chasseur, et Matoskah resta un instant interdit en découvrant cette nouvelle facette de la Mauste. Malgré toute l'affection sincère qu'il ressentait pour elle, il l'avait toujours considérée comme emportée, têtue, peu prompte au regret et à l'introspection. La 'Tiki devant lui prouvait pourtant le contraire. Cette pensée en rappela une autre comme un écho, une idée qu'il avait écarté et qui revenait avec plus de force. Il la mit néanmoins de côté pour se concentrer sur le présent.

"Je ne peux pas t'accompagner, ma présence ne ferait que l'énerver plus encore, mais j'insiste pour qu'Itako et Petit-Nörin t'accompagnent. Avec eux deux à tes côtés, je me sentirais bien plus serein."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
3ème frère de Kakku - Clan Mauste
avatar
3ème frère de Kakku - Clan Mauste

Messages : 420
Date d'inscription : 20/04/2014

INFO PERSONNAGE

Age du personnage : 22 ans

Avancement du personnage :
10/30  (10/30)

Couleur de parole :

http://archipel.forums-actifs.com/t753-tiki-la-furitve#7770
http://archipel.forums-actifs.com/t636-tiki-la-furtive
http://archipel.forums-actifs.com/t505-tiki-la-furtive

MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   10/9/2016, 10:53

L'ecureuil, le dragon  et le serpent...-  11ème jour d'hiver 1650 – Mont englouti

Devant l'inquiétude manifeste du chef, Tiki masqua la sienne, mais la vérité était qu'elle n'était pas non plus très à l'aise avec l'idée de se confronter de nouveau à Kholo. Elle espérait secrètement que Mato puise l'accompagner, mais il avait raison : sa présence ne pouvait pas améliorer les choses... Ainsi ordonna-t-il qu'elle soit accompagnée des griffos, l'idée la sécurisa. Elle se porta aux côtés de petit Nôrin et lui accorda une caresse affectueuse.
 
-Très bien, je les prendrais avec moi. 
Confirma-t-elle en luttant contre l'envie de s'y rendre tout de suite. Si elle était impatiente de réparer son erreur, elle savait aussi que la confrontation allait nécessiter de la préparation. Elle était encore trop à vif pour que ces idées soient assez claires. Elle avait besoin d' re-songer, de prendre le temps de réfléchir à ce qu'elle allait lui dire.

-Nous irons demain matin.    

Annonça-t-elle, raisonnable.

-Pour le moment, je pense que manger me fera le plus grand bien.    

Ajouta-t-elle en suivant son chef.

[Fin du rp]



COMMENTAIRE(S) HORS RP :

➜ Les paroles de Neytiki sont celles en yellowgreen
➜Les paroles entre * * sont les pensées de Tiki➜(C) : . Forest girl by leafofsteel & June by azany


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'écureuil, le dragon et le serpent...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'écureuil, le dragon et le serpent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dragon Boule (Parodie)
» <@¿@> du 12 Janvier : pomme pin rongée par écureuil
» [Cowcotland] Boitier In Win Dragon Slayer, le meilleur des Micro ATX Gamer
» Test de Far Cry 3 - Blood Dragon : 100% second degré !
» [SPECTACLE] How To Train Your Dragon Arena Spectacular live action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archipel forum de fantasy  :: Le mont Englouti-